Olphéra, le pays de légende… Chercherez vous les cinq objets mystiques ou vivrez vous votre vie simplement… ? Incarnez un Humain, un Esclave, un Neïko ou un Hybride…Serez vous soumis ou rebellé ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]

Aller en bas 
AuteurMessage
Evangel
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 27
Localisation : Devant un ordinateur
Date d'inscription : 02/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: Kimie Talouda
Est soumis par:

MessageSujet: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Jeu 3 Mai - 2:48

Voici le post qu'ont commencé sur l'ancien Olphéra:




Evangel:



La conversation entre les deux jeunes femmes durant le trajet fut peu présente. Elles s'étaient tout de même demandé mutuellement leur âge,chose normale pour deux filles qui viveraient ensemble. C'était tout de même un minimum à savoir.La réponse d'Evangel lorsque Kimie lui demanda son âge semblait l'avoir perturbée. Pensait-elle qu'elle était plus vieille que seize ans? Pour ensuite répondre à sa question, Kimie lui avit dit qu'ellle avait le même âge. Ce devais être ça qui avait traquassé Kimie, dejà qu'elle n'avait pas l'air d'aimer Evangel plus que ça, avoir le même âge que elle devait surement la déranger.Elle préfera ne pas répondre et continua de marcher.

Le silence s'était donc installé pour tout le reste du chemin.Plus le temps passait,plus le trajet devenait pénible pour Evangel. Le soleil semblait vouloir refaire surface dans le ciel et la chaleur augmentait à nouveau. La jeune blonde avait hâte de retourner dans son manoir,là où presque toutes les fenêtre étaient bariquadées pour ne pas laisser entrer la lumière du jour,ce qui avait occasionné le teint blême d'Evangel.Après avoir tourné le dernier coin de rue,elles arrivèrent devant le grand manoir. À première vue,on pourrait croire qu'on se trouve devant une maison hanté,se qui n'est quand même pas le cas. Evangel marcha jusqu'aux barreaux qui empêchaient l'entré aux inconnus,ce qui rassurait Evangel car elle détestait qu'on s'introduise dans sa vie donc elle n'aimait pas qu'on rentre sur sa propriété sans permission. Elle s'approcha de la porte et sortit un trousseau de clefs d'une petite poche dans sa cape. Elle déverouilla la porte et laissa entrer Kimie.

La première chose que l'on voyait en entrant dans la maison était un grand miroir qui était soutennu par un meuble en pierres.Le contour du miroir, aussi fabriqué en pierres, était entouré dans le haut par deux bras d'une gargouille aussi construite en pierre.On avait l,impression que celle çi était vivante puisqu'on avait l'impression que ses yeux nous fixaient.Evangel aimait particulièrement cette statue. Elle entra dans le manoir et déposa ses clfs sur le meuble.

- Eh bien Kimie,bienvenue chez toi. annonca t-elle.

mur et alluma les lumières.Contrairement à n'importe quelles maisons normalles, les lumières étaient des semblant de torches accrochées aux murs.Elle dégageaient une lumière pas trop forte mais donnaient tout de même le même éclairage que si c'était du feu. Elle se retourna ensuite vers Kimie.

- Il y a une série de chambres au deuxième étage.Tu n'as qu'à choisir celle que tu préfère.Chaqune ont une salle de bain privé aussi,comme ça,tu n'auras pas besoin d'aller bien loin la nuit si tu veux aller au toilette, lui dit-elle en lui faisant un clin d'oeil.







Kimie:



Après cette révélation qui avait plongé Kimie dans une intense réflexion, elle avait repris sa route, quelque pas derrière sa maîtresse. Mais au fur et à mesure du chemin, la demoiselle avait fini par accepter cette évidence: elle allait vivre et être sous les ordres de la jeune fille de son âge! De toute façon, elles avaient conclu un accord et Kimie n'imaginait pas une seconde le rompre. Pour un tzigane, la parole donnée était une chose sacrée, et même si cela faisait 5 ans qu'elle ne vivait plus avec eux, Kimie était et serait toujours une tzigane.

Son trouble passé, elle put enfin profiter du soleil qui brûlait la terre de cette pauvre ville. La jeune fille jeta un coup d'œil à Evangel et remarqua qu'elle semblait ne pas beaucoup aimé le soleil: elle marchait avec de plus en plus de difficulté et se couvrait le visage avec la capuche de sa capeline. Mais Kimie n'y prêta pas plus d'importance: cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas pu profiter des rayons du soleil. Elle leva doucement son visage et soupira de bien être en sentant la caresse de ces derniers sur sa peau. Elle se mit à marcher avec plus de légèreté et se mit même à sautiller tant elle se sentait bien. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas était aussi contente et bien dans sa peau...
Le trajet lui sembla aussi très court mais quand elles arrivèrent dans une rue ou le panonceau indiqué "Allée de la Rosée", Kimie se braqua. Devant elle s'étendait une multitude de villa ou de manoir dont plusieurs l'avaient "accueilli". Sa maîtresse continuait sa route mais la jeune fille se cacha que quelque peu derrière en passant à proximité de la "Villa Neptune". L'homme qui y habitait l'avait adopté il y a de ça deux ans et avait était, certainement, l'un de ses plus cruels maîtres. Elle avait terriblement peur qu'il ne sorte et ne la remarque. Une fois la villa dépassé, Kimie la jeta un regard noir et cracha même dans sa direction!

Elle pensait être tirée d'affaire en arrivant chez Evangel mais le manoir de celle-ci était effrayant! Toutes les fenêtres étaient barricadées, le jardinier semblait être absent depuis très longtemps tant le jardin était en piteuse état. Les murs étaient de pierre noir renforçaient cette impression de maison hantée. Elles traversèrent le jardinet et arrivèrent dans la porte d'entrée. Mais la tête de lion qui servait de buttoir était tous aussi effrayant que le reste. Evangel ouvrit la porte et Kimie put enfin pénétré dans le manoir. L'intérieur était comme l'extérieur: noir, en pierre mais bizarrement la demoiselle s'y sentait bien. Elle fit quelque pas dans l'immense couloir et remarqua immédiatement le gigantesque miroir. La statue qui le surplombait était terriblement réaliste et il n'aurait pas était étonnant de voir la gargouille déployer ses ailes et s'envoler. Kimie s'en approcha doucement et se regarda son reflet…

Elle fut horrifiée par la demoiselle qui lui faisait face! Ou était la jolie blonde qui courait dans les bois? Qu'étaient devenus ses magnifiques yeux océans qui faisaient la fierté de ses parents? Kimie ressemblait à un fantôme! Teint blanc, trop longtemps privé de lumière, cheveux en bataille et ayant perdus toute brillance et souplesse, yeux cernés, fatigués par tant de coup de fouet… Elle entendit à peine Evangel lui indiquait ou se trouver les chambres. Une petite larme roula le long de sa joue et elle dut se faire violence pour détourner son regard de cet horrible reflet.

-Quoi? Ho oui d'accord. Je… Je peux aller les voir maintenant?

Sa maîtresse accepta d'un signe de tête et alluma les lumières. Les fausses torches s'allumèrent et les lèvres de la demoiselle s'étirèrent en un pâle sourire: en fait, cette maison lui faisait presque pensé à un château fort. Sa peur avait complètement disparut et elle se sentait même à l'aise entre ces murs de pierre.
Elle monta doucement le grand escalier de marbre et se tenant à la rampe, observant les tableaux qui jalonnait le mur. Arrivé au premier étage elle fut tenté d'aller le visiter un peu mais sa maîtresse ne lui en avait pas donné la permission et elle n'avait plus vraiment envi de la provoquer. Elle monta donc jusqu'au deuxième et s'arrêta un instant pour reprendre son souffle. A sa gauche et à sa droite une série de porte en chaîne, à intervalle irrégulier, se découpait dans le mur. Elle visita quelques chambres, dont une lui sembla occupé, et finit par choisir la plus grande et la plus clair:
Et une petite porte sur le coté amenait à une jolie salle de bain:

Elle alla s'asseoir sur le lit à baldaquin et s'y allongea avec délice. Elle était contente de ne pas avoir fui à la première occasion: cette jeune fille semblait assez agréable et elle prendrait bien soin d'elle. Peut-être qu'Evangel arrivait même à l'apprivoiser et à devenir son amie… Qui sait?

Après avoir pris une bon bain, s'être décrassa, elle chercha en vain une serviette de bain pour se sécher mais il n'y en avait dans aucun des placards. Encore nue, elle risqua un coup d'œil dans le couloir et aperçue une pile de serviette blanche qui ne semblait attendre qu'elle. Elle courut en chercher une et s'enveloppa dedans. La serviette était immense, particulièrement douce et confortable. Elle l'attacha au niveau de sa poitrine pour ne pas qu'elle tombe et redescendit silencieusement les escaliers. Arrivé au rez-de-chaussée, elle tendit l'oreille pour discerner un bruit qui lui aurait indiqué ou se trouvait sa maîtresse. Elle entendit une sorte de crépitement qui semblait venir de la gauche. Elle s'approcha et entra dans un confortable salon au couleur rouge cramoisi où crépitait un feu dans une magnifique cheminée de pierre.

En face de cette cheminée, se trouvait plusieurs sofas, croulant sous les coussins. Kimie s'y assit et ramena ses jambes sous elles avant de prendre un coussin dans ses bras. Elle regarda le feu et, hypnotisé par la danse des flammes, n'entendit pas le bruit de pas qui se dirigeait vers le salon.







Evangel:



L'expression qui se dessinait sur le visage de Kimie lui fit comprendre qu'elle semblait heureuse de sa nouvelle demeure. Elle l'observa quitter lentement la pièce pour aller monter les escaliers. Un sourire apparut sur le visage d'Evangel qui était redevenu sérieux lorsque Kimie s'était regardé dans le miroir. Elle avait du avoir un choc. Après avoir passé autant de temps dans une cage et qu'on ne la nettoyait sûrement pas, Kimie avait du se trouver un peu sale. Evangel se retourna et marcha tranquillement jusqu'à la cuisine. Elle regarda les murs de son manoir. Ils lui avaient tellement manqués durant sa promenade matinale. Elle était toujours dans son manoir et sortir de celui ci la rendait...triste. Elle n'avait jamais aimé sortir à l'extérieur, que les gens la regardent. Les murs dans l’allée qui menaient à la cuisine étaient recouverts de nombreuses choses effrayantes: des masques d’halloween, des têtes de morts, des peintures morbides et autres. Il n’y avait aucune fenêtre dans cette allée.

Elle entra finalement dans l'immense salle à manger. Une grande table en bois vernis était en plein milieu de la pièce. Les pattes de la table étaient sculptées en fonction que de fausses fleurs s'enroulaient autour des celles-ci. Une longue nappe noire la recouvrait. De hautes chaises faites de la même façon que la table étaient de chaque côté de la table. On pouvait en compter dix en tout. Une à chaque extrémité et quatre de chaque côtés de la table. Les chaises étaient tous rembourrées par des coussins confortables noirs et dorés. Une autre cheminée en pierre était encrée dans le mur. Un grand meuble vitré se trouvait à sa gauche. Tout les assiettes, vers, ustensiles, etc, se trouvait installés ici sur les tablettes. Il y avait une seule fenêtre dans la pièce. Contrairement à presque toutes le autres du manoirs, elle n'était pas barricadée et on pouvoir y voir une fontaine dans la cours, un démon crachant de l'eau par la bouche. Pour finir, il y avait des meubles un peu partout sur les murs qui servaient à soutenir de nombreuses choses.

Elle traversa la salle à manger et entra dans la pièce avoisinante, la cuisine. Aucune porte ni rien d’autre ne séparait la salle à manger et la cuisine. Celle ci comprenait de nombreux longs comptoirs qu'Evangel se servait pour faire à manger. D'ailleur, c'est se qu'elle s'apprêtait à faire. Kimie devait sûrement être morte de faim. Elle s'approcha du réfrigérateur et en sortit tout les ingrédients nécessaires pour cuisiner des crêpes. Elle ramassa un sac de farine qui était sur le comptoir et se mit à cuisiner. Elle mit ensuite le mélange dans une poêle et la laissa cuire. Lorsque le moment fut arrivé de retirer la crêpe de la poêle, Evangel se releva de la chaise sur laquelle elle s’était assise et prit tout se qu’elle avait préparé dans une grande assiette. Elle en avait fait assez pour nourrir tout un peuple mais elle voulait s’assurer que Kimie mange à sa faim. Elle prit l’assiette, prit un pot de sirop et déposa le tout sur la table. Elle prit une assiette dans le meuble et la mit près de l’assiette à crêpes.

Elle se dirigea vers le salon, là où elle avait cru entendre Kimie aller. Elle y alla assez rapidement cette fois,histoire de ne pas trop prendre de temps pour que son repas ne refroidisse pas, et lorsqu’elle fut arrivée, elle chercha Kimie des yeux. Elle la retrouva assise sur le fauteuil rouge. Elle s’avança vers elle et remarqua qu’elle était habillée uniquement par une serviette qu'elle avait du trouver dans le couloir du deuxième étage.Oh mais qu'elle idiote elle faisait! Elle n'avait même pas prévenue Kimie qu'elle avait fait du lavage et qu'elle n'avait pas eu le temps de les ranger dans chaque chambre. Elle et sa mauvaise habitude de tout faire à moitié aussi. C'était une chose qu'Evangel corrigerait au plus vite. Il était vrai que ses vêtements à elle devaient être souillés. C’était bien que Kimie ai prit l’initiative de prendre un bain. Evangel espérait que cela lui ai fait du bien. Elle avait donc aussi trouvé une chambre qui lui plaisait, elle se demandait bien laquelle faisait le bonheur de Kimie. Elle se mit devant elle et lui dit en la regardant dans les yeux :

- Je t’ai préparé quelque chose à manger, c’est par là, lui dit-elle en pointant du doigt la direction d’où elle était venue. Aussi, je vais te prêter des vêtements en attendant que je lave les tiens. Je vais les mettre ici, dit-elle en pointant cette fois le meuble près de la cheminée.

Sur ce, Evangel quitta la pièce et se dirigea vers les escaliers. Elle traversa le couloir du deuxième étage et entra dans sa chambre. Elle sortie de sa commode une longue robe noire au tissu doux. Elle l,observa un moment, pour voir si elle avait l'air de la bonne taille pour Kimie. Elle prit aussi une brosse dans son panier où elle mettait ses objets de cosmétique et ressortit de sa chambre. Elle redescendit rapidement les escaliers et se dirigea à nouveau vers la salle à manger pour aller rejoindre Kimie qui, espérait Evangel, mangeait se qu’elle lui avait préparer pour combler sa faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evangel
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 5
Age : 27
Localisation : Devant un ordinateur
Date d'inscription : 02/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: Kimie Talouda
Est soumis par:

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Jeu 3 Mai - 2:48

Kimie:



Toujours assise sur le canapé, Kimie lâcha du regard le feu qui ronflait agréablement dans la cheminée et parcourut la pièce des yeux. Elle se recroquevilla sur le sofa en découvrant maints animaux empaillés ou de tableaux tous plus effrayants les uns que les autres. Ce n'était pas des portraits, comme dans les escaliers, mais plutôt de représentations de scènes morbides. Comme par exemple une pauvre femme hurlant sur un bûcher, un cimetière un soir de pleine lune au milieu duquel surgissait une main de sous la terre... Elle ne les avait pas vu toute à l'heure, concentrée sur la cheminée, mais maintenant qu'elle les découvrait à la lumière tremblotante des flammes, elle était terrorisée! Si l'architecture du manoir était magnifique, la déco était plutôt à refaire...

Essayant d'oublier toutes ces horreurs, la demoiselle se mit à s'interroger sur sa maîtresse.... Qui était-elle vraiment? Une jeune fille innocente, reniait par sa famille et qui ne recherchait qu'un peu de compagnie, comme elle le prétendait? Ou une sadique notoire qui n'avait acheté Kimie que pour la torturer? Elle se mit à frissonner bien que la chaleur qui se dégageait de la cheminée la faisait presque transpirer.
Pourtant... Evangel l'avait très bien traité jusqu'à maintenant: elle l'a traitait comme son égale, l'avait invité dans un des meilleurs restaurants de la ville, et lui avait certifié qu'elle pourrait s'en aller quand elle le désirait. Mais d'un autre coté... Son air froid, sa peur du soleil, son manoir presque hantée avec sa déco digne d'un film d'horreur pouvait prêter à la confusion…

Pendant que la jeune fille réfléchissait à la véritable nature de sa maîtresse, cette dernière préparait tranquillement des crêpes, ignorante de toutes les questions que pouvaient se poser sa nouvelle esclave. Evangel rejoignit la jeune fille et, en plongeant ses yeux bleus dans les siens, lui indiqua, un peu sèchement où se trouver la salle à manger ou l'endroit où elle déposerait ses vêtements une fois lavés. Ses vêtements… Sa tunique grossière de laine marron? Elle aurait préféré qu'elle la brûle, que plus jamais elle ne puisse la revoir! Cette tunique était la marque des esclaves et quiconque la mettait une fois dans sa vie pouvait être sûr qu'il ne la quitterait jamais!
Le ton de sa maîtresse avait était un peu agressif mais Kimie ne répliqua pas, se questionnant toujours sur Evangel. Tandis que cette dernière ressortait du salon, elle croisa ses doigts et leva ses bras pour s'étirer. Si elle avait été une Neiko on aurait certainement pu l'entendre miauler. Elle se leva tranquillement et sortit par la porte qu'Evangel lui avait indiquée. Elle arriva dans un petit corridor sombre au bout duquel se trouvait une porte entrouverte. Le couloir était toujours éclairé par ces fausses torches dont la faible lueur donnait un aspect angoissant à n'importe quelle pièce. Elle courut presque tous le long du couloir mais sa serviette de bain ne lui permettait pas de faire de larges pas.

Elle entra enfin dans la salle à manger, seule pièce éclairée par la lumière du jour. Revoir le soleil à travers ces vitres la rassura. Au moins il n'avait pas disparut! Sur la longue table qui trônait au centre de la pièce, se trouvait une assiette recouverte de crêpes appétissantes. Bien qu'elle sorte du restaurant, son estomac n'était pas rassasié et avait encore très faim. Elle alla chercher une assiette en porcelaine blanche bordé d'un fin liserai noir ainsi que des couverts dans l'armoire vitrée et s'attabla. Elle se servit quelques crêpes et prit la première avec ses mains. Elle mordit avidement dans la chair chaude et sucrée et laissa échapper un soupir de satisfaction: elles étaient délicieuses!

Elle en était à sa 3e crêpe quand Evangel arriva. Elle tenait à la main une brosse à cheveux ainsi qu'un vêtement qui semblait être une robe. La bouche encore pleine, Kimie désigna la robe du menton en demandant:

-Ch'est pour moi cha?

Question idiote mais bon, elle l'avait quand même posé. Kimie continua à manger comme si de rien n'était, les yeux rivées sur son assiette. Elle avala sa dernière bouchée, s'essuya les lèvres d'un revers de main et posa sa deuxièmes question:

-En fait, j'ai cru voir une chambre déjà occupé: vous avez un Neiko, un hybride ou un autre esclave?

Elle espérait qu'elle n'allait pas cohabiter avec un hybride: c'est être était toujours violent et n'aimait pas qu'un étranger débarque sur leur territoire. Kimie en avait déjà fait les frais puisqu'il lui restait une petit cicatrice sur le bras gauche, souvenir d'une rixe avec une hybride particulièrement féroce.







Evangel:



Après avoir fini de traversé la longue allée qui menait à la salle à manger, Evangel retrouva Kimie en train de manger se qu’elle lui avait préparé à manger. Un sourire se dessina sur le visage d’Evangel, heureuse de constater que Kimie avait l’air d’aimer sa nourriture. Cela lui faisait tellement plaisir. Kimie se retourna vers elle et lui demanda :

- Ch'est pour moi cha?

Evangel ne pus s’empêcher d’éclater de rire de bon cœur lorsqu’elle lui posa cette question. Pourtant, elle n’était pas si drôle. Ce n’était qu’une question comme une autre. Il est vrai qu’Evangel était un peu fatiguée et que dans ces conditions, il lui arrivait de rire pour rien. Elle cessa de rire, craignant d’avoir offusqué Kimie qui pourrait penser qu’elle riait d’elle, se qui n’était absolument pas le cas.

- En fait, c’est la robe que je vais te prêter en attendant que je lave tes vêtements, ou bien en attendant que je t’en achète d’autres. C’est toi qui décides. Et cette brosse, comme j’ai supposé que tu n’en avais pas, c’est pour te brosser les cheveux. C’est toujours mieu de sortir bien coiffée, après tout.
Elle s’avança vers Kimie et déposa la robe sur le dossier de la chaise à côté de celle où Kimie était assise et la brosse sur la table. Kimie lui demanda aussi si il y avait quelqu'un d’autre ici puisqu’elle avait crue voir une chambre déjà occupée. Ana avait donc fini par choisir la sienne.

- J’ai une neïko qui vivra avec nous. Elle s’appelle Ana. D’ailleur, je vais l’appeler. Comme ça, vous pourrez faire connaissance. Tu verras, elle est super gentille. Elle a juste une petite tendance à vouloir se promener nue alors si jamais cela devait arriver, ne fait pas le saut.

Sur ce, elle se dirigea vers l’entré de la salle à manger et appela Ana en criant assez fort pour qu’elle puisse l’entendre jusqu’au deuxième étage. Quelques secondes plus tard, elle pouvait déjà entendre Ana qui descendait les escaliers. J’espère qu’elles s’entendront bien, pensa Evangel.

- Se ne sera pas long, elle s’en vient, annonça-t-elle à Kimie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ana Delz
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Jeu 3 Mai - 19:13

Ana avait prit une chambre aux hasard, elle avait supposer qu'elle pourrais y dormir comme elle voudrait et c'était donc déshabiller. Elle avait dormie sur le tapis à côté du lit comme un chat, sa queue la réchauffant. Quand sa maîtresse l'appella elle se réveilla lentement et sans vraiment y penser, elle alla rejoindre la salle à manger sans penser à enfiler les habit qu'elle lui avait acheté. Arriver dans la salle à manger, elle dit.

- ^Maîtresse qui a-t-il?

Elle semblait encore dans le vapes d'un sommeil réparateur qui avait brusquement été intérompue. Ces yeux était plisser par le soleil, elle remarqua alors une sorte d'ombre qui semblait être une autre humaine. Elle demanda alors.

- Maîtresse est qui elle?

Elle ne cachait rien de sa nuditer, son cerveau n'avait pas encore fait la connection, trop prise qu'elle était dans ces ancienne habitude qui déplaisait tant à Evengel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimie Talounda
Esclave
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 27
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuelle
Est maître de: Plus rien ne m'appartient!
Est soumis par: Personne

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Dim 6 Mai - 17:33

Kimie arqua un sourcil, cherchant à savoir d'où venait l'hilarité de sa maîtresse. Qu'avait-elle dit de si drôle? Ok, sa question était idiote et sans intérêt mais ce n'était pas une raison pour se moquer. Léchant chacun de ses doigts, encore recouverts d'une fine couche de graisse. Elle se passa la langue sur les lèvres tant c'était délicieux tout en s'adossant à son fauteuil et écoutant Evangel.

Elle jeta un rapide coup d'œil à sa masse de cheveux blonds encore humides et qui cascadaient le long de son dos. C'est vrai qu'un bon coup de brosse ne leur ferait pas de mal mais avait-elle eu l'air si mal entretenu que ça pour qu'Evangel lui rappelle le fonctionnement d'une brosse à cheveux? Vraiment sa maîtresse réservait pas mal de surprise! Vivre avec elle promettait d'être une expérience assez intéressante.

Sa jeune maîtresse l'approuva ensuite en lui parlant de sa Neiko ayant quelques mœurs un peu... bizarres ... Se balader nue, voila un bien étrange comportement. Les humains et les neikos n'avaient vraiment rien à voir. Evangel alla ensuite appeler la neiko en question et les deux jeunes filles purent entendre une série de petits bruits sourds qui indiquaient qu'Anna les rejoignaient.

Trente secondes plus tard, la Neiko était avec elle et était effectivement... nue! Kimie aurait pu être indigné mais ce fut le contraire qui se produisit: se mordant les lèvres quelques instants et elle ne put retenir bien longtemps un éclat de rire. Cette fille la faisait rire avec son étrange façon de parler et sa nudité. La jeune blonde réussit quand même à articuler quelques mots entre deux éclats de rire:


-
Je pense qu'il faudrait mieux donner la robe à cette demoiselle.

Quand elle parvint à calmer son hilarité, elle croisa les jambes et réattacha sa serviette qui commencait doucement à descendre et adressa la parole directement à la Neiko.

-
Elle, c'est Kimie, la nouvelle esclave de ta maîtresse et donc ta colocataire.

Elle avait prononcer ses mots avec un étrange sourire à la fois gentil mais égalemment ironique. Personne n'aurait pu, à cet instant, savoir se qui se tramait dans l'esprit de Kimie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kimikaze.canalblog.com/
Ana Delz
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Lun 7 Mai - 19:09

En attendant Kimie parler que la robe serait mieux pour elle, Ana se réveilla aussitôt, c'est oreille c'était brusquement rabattu sur sa tête, et un grondement s'échappait de sa gorge. Elle dit.

- Robe pas bon, robe être chaine....

La neko lança un regard mauvais à la seconde esclave. La voyant en serviette de bain. Quand l'autre se présenta, et lui dit qu'elle était l'esclave de sa maîtresse, Ana sembla se calmer, puis elle repartie dans sa chambre pour allez mettre les habit que sa maîtresse lui avait acheté. Un short très cours, moulant noir, avec un top paraille. Elle n'aimait pas les porter, mais c'était les seules vêtement qui lui permettait d'avoir un semblant de liberté... Elle regarda alors Kimie, puis elle dit.

- Pourquoi rire toi?

Puis sentant l'odeur de crêpes, la Neko, demanda alors.

- Quand moi manger, maîtresse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimie Talounda
Esclave
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 27
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuelle
Est maître de: Plus rien ne m'appartient!
Est soumis par: Personne

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Sam 26 Mai - 15:43

Kimie arqua un sourcil quand la Neiko se contracta, grognant doucement. Quoi? C'était la robe qui lui faisait peur à ce point? Ce n'était pourtant qu'un simple bout de tissus qui l'empêchait de dévoilait son anatomie à tout le monde mais, manifestement, Ana si fichait pas mal de ce dernier point.

La blonde n'apprécia pas vraiment le regard que la chatte lui lança. Elle répliqua par un regard semblable, froid et méprisant. Elle n'appréciait pas particulièrement les autres races qui existaient à Orphéa. Elle ne leur faisait pas de mal mais n'hésitait pas à les remettre à leur place s'ils essayaient de se montrer agressifs.

Evangel congédia ensuite les deux esclaves et disparut par une porte qui était inconnue à Kimie. La Neiko partit, laissant la jeune esclave seule. Celle-ci soupira longuement et s'étira avec bonheur. Elle finit par se lever également et prit la robe et la brosse dans une main, tenant sa serviette de l'autre. Elle remonta lentement les escaliers et entra dans sa chambre, la fermant d'un tour de clef derrière elle, ne souhaitant pas que quelqu'un la voit nue.

Elle posa ses affaires sur le lit à baldaquin et enleva la serviette, la faisait tomber au sol. Elle se plaça devant l'armoire dont les portes étaient recouvertes par un grand miroir. Elle laissa échapper un sifflement faussement admiratif en découvrant toutes les bleus et les plaies qu'elle avait sur le corps. Elle se retourna et tourna la tête pour examiner par-dessus son épaule si les blessures dues aux coups de fouet cicatrisaient bien. Certaines étaient encore assez rouges mais la plupart disparaissaient lentement, reprenant la couleur de sa chaire.

Elle soupira et se détourna de son reflet pour reprendre ses habites. La robe lui tombait au niveau des genoux, centrait à la taille et le décolleté dévoilait une bonne partie de sa poitrine. Poitrine que Kimie jugeait trop grosse et qui avait souvent attiré le regard lubrique de nombreux pervers. Elle se retourna une dernière fois vers le miroir et entreprit de se coiffer. Nombre de ses longs cheveux blonds restaient accrochés à la brosse tant ils étaient devenus cassant avec le manque de soins. Une fois qu'elle fut satisfaite de son reflet elle redescendit à la salle à manger et prit son assiette avant de l'emmener à la cuisine, bien décidé à aider un peu sa nouvelle maîtresse dans les tâches ménagères.

Elle était en train de finir la vaisselle quand Ana redescendit, lui demandant d'un ton sec pourquoi avait-elle rit en la voyant. Un fin sourire se dessina sur les lèvres de la jeune fille et, sans se retourna, lui répondit tranquillement:


-Parce que… Je ne sais pas vraiment en faite… Mais tu es différente des autres et je trouve ça attachant. Excuse moi si je t'ai blessé en riant, ce n'était pas mon attention.

Elle reposa le plat qu'elle venait de laver, vida le lavabo et se retourna, tout en saisissant un torchon au vol pour s'essuyer les mains.

-Si tu as fin je peux te préparer quelque chose si tu veux: même si je ne suis pas un véritable cordon bleu, je me débrouille. Quant à Evangel, je crois qu'elle est partie. Ne t'inquiète pas: elle va revenir.

Elle alla ouvrir le frigo pour voir se qu'il restait. Du lait, des steaks, du poisson, des légumes… Tous se qu'il fallait pour une petite Neiko affamée. Elle servit donc un verre de lait à Ana pour la faire patienter. Elle lui prépara rapidement un poisson et le fit griller puis le servit sur la table de la cuisine.

Pendant qu'elle regardait la Neiko se jetait sur la nourriture, Kimie ne put s'empêcher de lui demander:


- Dis-moi… Comment as-tu fait pour te faire capturer?

La question était certainement mal posée: Ana n'avait certainement pas envie de se rappeler de ce moment qui avait du être pénible mais Kimie était d'un naturel curieux et n'avait pas vraiment mesuré les conséquences d'une telle question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kimikaze.canalblog.com/
Ana Delz
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Lun 28 Mai - 19:06

Ana avait écouter la réponse de Kimie, en haussant les épaules. Elle dit.

- Désoler, moi pas avoir sens comprie. Désoler encore.

La neko, regarda autour, voyant l'esclave entrain de faire la vaisselle, se perdant dans ces penser. Elle sursauta quand Kimie lui demanda si elle avait faim, elle dit.

- Oui, si maîtresse veut, toi savoir si elle veut?

Puis voyant que Kimie lui servait un verre de lait, elle le regarda avec convoitise un moment, puis après elle alla le sentire, un moment, puis reculant... Elle tenta d'aller lapper le lait, mais s'apperçut que le verre était trop étroit. Elle recula un moment, semblant réfléchir, puis elle le prit, comme elle avait vue ces maître le prendre, puis elle fit descendre le lait dans sa gorge. Puis léchant ces babine, elle commença à ronronner de plaisir. Puis voyant Kimie, sortir de le poisson, elle laissa échaper un long miaulement de contentement. Ces alors que l'esclave lui demanda comment elle avait fait pour être capturer. La neko dit.

- Moi dormir dans caverne parent, puis picure, ensuite moi réveiller dans grande cage avec autre neko...

Elle ne semblait nullement triste d'en parler, elle avait presque l'aire d'apprécier de c'être fait capturer. La neko, demanda alors.

- Et toi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimie Talounda
Esclave
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 27
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuelle
Est maître de: Plus rien ne m'appartient!
Est soumis par: Personne

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Mer 30 Mai - 18:38

Kimie haussa les épaules en guise de réponse: si Evangel voulait faire crever de faim sa Neiko… et bien elle ne l'aiderait et nourrirait Ana en cachette s'il le fallait! Mais leur maîtresse n'avait pas l'air d'être là et l'esclave était un peu la "maîtresse de maison" jusqu'à son retour puisque la demi-chatte ne semblait même pas capable de se nourrir toute seule…

Elle jeta un coup d'œil par-dessus son épaule tout en faisait griller le poisson, pouffant discrètement en voyant la demoiselle qui essayait de laper le lait. Son petit nez ne passait pas et sa langue était trop petite ou du moins assez grande pour boire les premiers gouttes mais après cette technique devenait inutile

Elle soupira discrètement: sa vie allait vraiment être différente dorénavant! Vivre entre une maîtresse à l'allure et à la demeure digne d'un des meilleurs films d'horreur et une Neiko que l'on pourrait presque appeler Eve, n'allez vraiment, vraiment pas être ennuyeux!

Elle écouta quelque peu distraitement la réponse d'Ana mais un détail retint son attention: elle dormait lors de sa capture, tous comme elle, il y a 5 ans. Elle serra discrètement les poings et deux étincelles de haine s'allumèrent dans ses yeux. Des lâches… voila se qu'était les traqueurs! Incapable de capturer un être sans le prendre dans un moment de relâchement! Incapable de le combattre!


-Je…

Elle s'interrompit, repensant au moment ou elle avait surpris son père battant sa chère mère. Elle n'avait jamais su pourquoi cette violence? La dernière image qu'elle garda d'eux était un homme certainement saoul frappant au visage une pauvre femme recroquevillé qui hurlait et pleurait toutes les larmes de son corps.

-Je… je dormais dans un arbre tellement profondément qu'ils n'ont eu aucun mal à me "cueillir"

Elle préférait garder pour elle le reste de l'histoire, ne voulant pas se retrouver à pleurer dans les bras d'une Neiko étrangère. Elle préféra détourner la conversation sur le cas d'Ana. Elle s'attabla en face d'elle et regarda ses ongles en la questionnant:

-Tu aimerais retrouver ta famille ou tu t'en fiches éperdument?

Question abrutie, certes, mais c'était la première qui lui était venu à l'esprit sur le moment. Et puis la réponse l'intéressait car il n'y avait aucune tristesse dans sa voix lorsqu'elle évoquait sa capture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kimikaze.canalblog.com/
Ana Delz
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Jeu 31 Mai - 19:09

Ana, termina enfin son verre de lait, sans en avoir renverser beaucoup. Elle se léchat les babines, en écoutant la courte phrases de Kimie. Elle la regarda, puis elle demanda.

- Pourquoi haïnes, moi aimer condition moi... Même remercier ceux capturer moi.

Puis après s'être assurer qu'il ne restait plus une goute de lait, elle commença à regarder le poisson griller. Reniflant les odeurs... Sa queue se mouvait d'allégraisse. Quand Kimie, lui demanda si elle aimerait retrouver sa famille, se fut à son tour d'avoir une flamme haïneuse dans les yeux. Retrousant un peut les babines, puis ces oreille se collérent contre sa tête. Elle dit.

- Eux méchant néko, eux aurait ... écouter leur maître. Jamais revoir eu moi veux...

Il avait secouer la tête dans des gestes brusque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimie Talounda
Esclave
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 27
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuelle
Est maître de: Plus rien ne m'appartient!
Est soumis par: Personne

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Mer 13 Juin - 12:41

Kimie avait détourné un instant le regard de la Neiko, posant le torchon qu'elle avait gardé dans les mains sur le plan de travail de la cuisine. Mais le mot "merci" la fit presque sursauter et le torchon lui échappa des mains, jusqu'à tomber par terre. Le verbe "capturer" ne peut pas s'allier avec "remercier"! C'est humainement impossible! Nan, vraiment le comportement d'Ana était particulièrement étrange: la haine qui se dégageait de son regard lorsqu'elle parlait de ses parents laissée la jeune esclave perplexe. Pour nous, la seule pensée de pouvoir entrapercevoir ces parents était un rêve merveilleux… mais irréel!

Kimie se baissa pour ramasser le torchon et le posa d'un geste discret sur le plan de travail. Elle se laissa tomber, telle une poupée désarticulée, sur une chaise et enfoui sa tête dans ses mains. Pendant ce temps la Neiko, ne cherchant même pas à comprendre la soudaine absence de la jeune fille, dévorait le poisson frit, faisait à peine attention aux arrêtes. Manifestement, cela faisait un moment qu'elle n'avait pas était nourrie correctement. La demi-chatte se bâfrait jusqu'à s'en faire exploser le ventre et cette pensée lui redonna un faible sourire. Après tout… si ces parents avaient failli à leur devoir et l'avaient maltraité alors oui, elle était bien plus heureuse ici.

La jeune blonde tira un peu sur sa robe qui remontait, bien malgré elle, sur ses cuisses et fit craquer ses doigts dans une série de petits bruits secs. Ses pauvres doigts… ils étaient devenus ses souffres douleurs depuis le début de sa captivité: jamais ses ongles n'avaient pu reprendre un semblant de forme tant ils étaient rongés et souvent ils s'alourdissaient à un tel point qu'il fallait qu'elle les fasse craquer une nouvelle fois.

Après avoir regardé quelques minutes Ana dévorait la pauvre bestiole des eaux, Kimie se leva et l'invita, sans lui adresser un regard:


-Viens, il faut que je te montre quelques choses.

Elle aurait pu le faire dans la cuisine, après tout: il n'y avait personne dans la maison et aucune âme ne serait assez censée pour s'approcher du manoir qui semblait hanter par les pires fantômes de la création. Mais non: la jeune fille monta presque mécaniquement les escaliers de marbres et entra dans sa chambre d'un geste mécanique. Une fois que la Neiko l'est rejoint, elle porta sa main à sa nuque et chercha la fermeture éclair de sa robe. Une fois qu'elle l'eu trouvé, elle fit glisser la fermeture et baissa la robe jusqu'à son ventre, laissant ainsi voir ses épaules et son dos. Elle montra ce dernier à Ana et lui demanda d'une voix enrouée:

-Tes… Tes parents t'ont déjà fait pires que ça?

Elle parlait bien évidement des coups de fouets et des hématomes que l'on pouvait voir. De plus, si Ana avait était un peu observatrice les blessures de ces jambes ne l'avaient peut-être pas laissé indifférente.

En fait… Kimie voulait juste vérifier si la Neiko était aussi innocente qu'elle ne le semblait aux premiers abords. Elle voulait être persuadé qu'elle savait se qu'incluait le fait d'être l'esclave, le jouet de quelqu'un et surtout des maîtres d'Orphéa qui ne faisait pas partie des plus tendre!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kimikaze.canalblog.com/
Ana Delz
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Mer 20 Juin - 21:03

La neko termina son assiette assez rapidement... Cela faissait vraiment longtemps qu'elle n'avait pas manger de si bonne choses... Elle ne remarqua même pas que l'autre esclave s'était affaiser sur sa chaise... Elle l'avait à vrai dire un peu oublier. Ces quand qu'elle eut terminer et que celle-ci lui dit de la suivre. Elle sursauta un peu... Mais obéissante elle la suivit. Ne sachant pas ce que l'autre esclave voulait lui montrer. Elle entra d'un pas hésitant dans la chambre. Puis voyant que rien n'allais lui sauter dessus, elle regarda l'esclave qui enlevais le haut de sa robe. Quand elle demanda si ces parents avait déjà fais ça, elle secoua la tête, elle dit.

- Parents, pas toucher moi... Parents jamais donner coup à moi...

Elle ne comprenait pas pourquoi Kimie lui montrait ceci, elle dit.

- Qui t'as fais ça? Si maître, toi avoir mérité...

La neko s'approcha, puis elle passa doucement sa main sur les blessure, puis elle commença à les lécher doucement... Presque amoureusement... Elle glissa tranquillement presque impertiblement sa main vers la poitrine de l'autre esclaves...

(HRP: Désoler, je ne sais pas quoi écrire d'autre)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimie Talounda
Esclave
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 27
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuelle
Est maître de: Plus rien ne m'appartient!
Est soumis par: Personne

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Mar 26 Juin - 0:00

Aux paroles de la Neiko, un fin sourire se dessina sur les lèvres de la Kimie et un rire ironique s'échappa de sa gorge. Maintenant, elle savait à qui elle avait à faire: Ana était, manifestement, "nouvelle" dans le métier d'esclave et ne savait pas qu'un maître pouvait (et était bien souvent) injuste, sadique voire même cruel.

Cependant elle trouvait que les paroles d'Ana était injuste. Elle chuchota, juste pour elle-même, pour se convaincre qu'elle n'était pas la fautive de ses coups qu'on lui avait porté:


- Injuste... si vouloir retrouver sa liberté est un crime alors oui... je suis coupable!

Elle sentit que la demi-chatte s'approchait d'elle, elle laissa donc son dos découvert, lui permettant de voir de plus prés les longues estafilades rouges qui lui barraient le dos. Un long frisson remonta le long de sa colone vertébrale quand la petite Neiko posa sa main glacé sur les cicatrices.

Mais un tout autre contact se fit sentir, quelque chose de chaud mais de trés humide... Ana était en train de lécher ses blessures! Kimie resta un instant indécise, ne sachant pas trés bien comment réagir... Peut-être était-ce un rituel Neiko, inconnu des humains? Mais les coups de langues se faisaient beaucoup plus long, plus appuyé... presque sensuel! Et quand l'esclave sentie sa main remonter jusqu'a sa poitrine alors elle se figea.

Kimie n'hésita à lui gifler la main et se retourna pour la repousser avant de sauter sur son lit. Elle réarranga sa robe mais sans pour autant remonta la fermeture éclair et cracha à la Neiko:


- Ok... c'est quoi ton problème? Qu'est ce que tu me veux? Ha mais j'ai compris... Evangel t'a acheté en tant qu'esclave sexuel puisqu'elle n'a besoin de personne d'autre que moi pour l'aider dans les tâches ménagères... Tu fais se que tu veux avec elle mais moi, tu ne me touches pas... COMPRIS?

Elle avait presque hurler le dernier mot mais la perspective qu'une femme la touche lui donné la nausé. Une Neiko de surcroit! Ha nan, elle pouvait faire toutes les saletés qu'elle voulait avec Evangel mais surtout pas avec elle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kimikaze.canalblog.com/
Ana Delz
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Sam 7 Juil - 5:25

La neko, ne compris pas se que voulais lui dire l'esclave, elle ces oreille bougèrent et lui donna un aire plus qu'interrogateur. Elle dit.

- Toi que vouloir dire? Moi pas comprendre? Quoi êtres esclaves Sexuel?

Elle regarda Kimie, calmement, elle resta sur place, ne comprenant pas pourquoi celle-ci avait réagit ainsi. Elle était toujours aussi interrogatrice, elle ajouta.

- Pourquoi toi, frapper main à moi?

Ana n'avait pas vraiment mal, mais elle ne comprenait pas, elle ne voyait que Kimie qui semblait réellement furieuse. Elle dit alors.

- Maîtresse acheté moi hier, et moi pas comprendre se que toi dire, toi expliquer s'il te plaît...

La neko, recula par respect...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kimie Talounda
Esclave
avatar

Nombre de messages : 54
Age : 27
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuelle
Est maître de: Plus rien ne m'appartient!
Est soumis par: Personne

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Dim 15 Juil - 13:18

Assise à genoux sur son lit, les mains posées à plat devant elle et montrant les dents, Kimie avait tout l'air d'une véritable tigresse, prête à bondit au premier geste suspect de sa proie. Elle ne pouvait plus supporter l'air de petit ange de la Neiko: elle était persuadée qu'elle était beaucoup moins innocente qu'elle ne voulait laisser paraitre.

Imaginons quelques secondes qu'elle soit réellement aussi inexpérimenté, alors la jeune esclave avait autre à faire que lui apprendre tous les mots présent dans le dictionnaire ainsi que l'art de la conjugaison. Perdant un peu son air farouche, Kimie se massa les tempes en s'efforçant de calmer sa respiration qui s'était emballé lors des avances de la demi-chatte.

En rouvrant les yeux, elle s'aperçut qu'elle avait reculé de quelques pas. Elle la détailla rapidement avant de faire son choix: elle avait décidé de croire la Neiko ainsi que sa petite mise en scène mais si un jour elle se trahissait et se montrait beaucoup moins innocente alors elle n'hésiterait pas à lui tomber dessus pour lui montrer que l'on ne se moque pas d'elle sans en subir les conséquences.


- Ecoute… je m'excuse de t'avoir frappé et d'avoir élevé un peu le ton mais je ne VEUX PAS que tu recommences ça avec moi! Sinon se ne sera pas une claque sur la main mais dans la tête et bien plus violente.

Elle laissa ses menaces agir quelques secondes et s'assit plus confortablement sur son lit en reprenant, d'une voix beaucoup plus calme.

-Et si… se que tu désirais faire avec moi te plait tellement et qu'Evangel t'appelle un jour dans sa chambre alors… N'hésite pas! Elle en sera enchanté même je pense.

*Et moi je me débrouillerais pour être le plus loin d'ici et ne pas vous entendre* Finit-elle de penser.

La perspective de pouvoir entendre sa maîtresse et la Neiko lors de leur ébat lui donner véritablement la nausée... Tout sauf ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kimikaze.canalblog.com/
Ana Delz
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 01/05/2007

MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   Lun 30 Juil - 22:10

Ana regarda l'autre esclave se demandant toujours se qui se passait. Elle n'avait jamais eu affaire à ce genre de réaction. Sauf une fois, et son maître avait punis la jeune esclave pour avoir refuser. Elle ne comprenait pas pourquoi! Quand Kimie sembla se calmer, la neko s'approcha quelque peu, puis elle écouta celle-ci lui parler... Elle recula sous la menace cependant et dit d'une petite voie.

- Pourquoi? Pourquoi pas vouloir?

Elle regardait l'esclave avec un regard ou l'innocence et l'incompréhension pouvais se lire. Ellle restait toujours à une distance résonnable de l'autre jeune femme, dans la chambre... Car elle commençait en avoir peur un peu. Sur son visage se lisait en fait réellement la peur... Elle dit sur le bors des larmes.

- Maîtresse, pas aimé moi, car oubliger moi à porter vêtement, et moi pas aimer porter vêtement... Moi pas comprendre quoi toi insinuer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]   

Revenir en haut Aller en bas
 
On est arrivés Kimie [PV Kimie-Ana]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]
» Zorro est arrivée... sans se presser.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olphéra :: Olphéra, la capital :: Quartier Nord :: Allée de la Rosé :: Manoir d'Evangel Una-
Sauter vers: