Olphéra, le pays de légende… Chercherez vous les cinq objets mystiques ou vivrez vous votre vie simplement… ? Incarnez un Humain, un Esclave, un Neïko ou un Hybride…Serez vous soumis ou rebellé ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mitsuki chante [LIBRE]

Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsuki Hargreaves
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 28
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Mitsuki chante [LIBRE]   Mer 29 Aoû - 10:28

"Umm..."

Mitsuki venait de se réveiller, les engourdissements qu'elle ressentait lui signifia qu'elle dormait depuis 2 ou 3 jours,on lui avait prit tous son 'matériel ' de voleuses.
Mitsuki s'approcha de la serrure qui fermait sa cage, elle y glissa une 'griffe'
pour pour crocheter la serrure.


*Je n'arrive pas à bien voir, ils ont dû me faire avaler quelque chose.*

De toute évidence elle devait attendre que les effet se dissipe,
elle préféra donc ne pas manger le repas qui étais poser dans un coin.
Elle s'assit contre les barreau de la cage et observa plus attentivement la pièce.
Elle était sombre, il y a avait d'autre cage vide comme la sienne dans la pièce, et par une fenêtre on pouvait y voir une branche de cerisier.
Mitsuki détestait ses fleur qui lui rappelais trop de mauvais souvenir


"Les choses auraient été pareil su tu étais encore vivante Sakura ?
Je ne le saurais jamais..."


Une nostalgie s'empara d'elle, elle préféra regarder autre part, vers la port.


"Que va t'il se passer maintenent ? "

Comme elle n'avait rien à faire,elle se mit à chanter,
son chant cristalin résonnait dans la pièce...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masato Yoshida
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 37
Localisation : Dans sa résidence ou bien avec ses esclaves, hybrides et neïkos !
Date d'inscription : 07/07/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Bisexuel à tendance homosexuel
Est maître de: Moi-même
Est soumis par: Personne...

MessageSujet: Re: Mitsuki chante [LIBRE]   Ven 31 Aoû - 0:37

Masato venait à peine d'emménager tout seul et voilà que malgré la joie qu'Il avait d'être indépendant en n'ayant plus ses parents dans les jambes, il restait qu'il se sentait seul par moment et avoir trop de solitude l'ennuyait. Il finit alors sa clope avant d'entrer dans un bâtiment assez grand, mais aux allures de classe moyenne. Il cracha sa fumée et entra en faisant de ce fait sonner un carillon comme plusieurs magasins le faisaient dans Olphéra pour signaler la présence d'un client. Tout en gardant ses lunettes fumées, il sourit et regarda un peu autour de lui, il y avait tout ce qui pouvait paraître d'une animalerie normal, mais ce que les gens ne se doutaient pas c'est que derrière un peu plus loin il y avait un couloir avec d'autres sortes de cages où certains neïkos y séjournait jusqu'à l'arrivée d'un maître qui voudrait de lui. Tandis que ce pauvre neïkos tant qu'à lui, il devait espérer intérieurement que ce maître soit doux avec lui et pas trop malveillant, mais sérieusement, combien sont les chances que cela leur arrive ? Une chance sur un million ?

Enfin Bref, Masato lui était gentil et ne s'en cachait pas puisque le but lorsque l'on achète un neïko, ce n'est pas de l'effrayer ou de faire "bonne impression" devant le vendeur, c'est d'être soi-même et de bien choisir. Masato se pris une gomme et jouait avec son collier en attendant le vendeur, il semblait occupé avec un autre client qui tenait à acheter un rongeur assez spécial. Il se mit alors à sourire d'un air imbécile et porta alors attention à une porte assez sombre au fond, se devait sûrement être de ce couloir que son père lui avait parlé il y a très longtemps, il lui avait dit que dans l'animalerie, malgré son allure tout ce qu'il y a de plus normal derrière une porte lugubre, il y avait un long couloir dont on avait l'impression qui n'avait jamais de fin et où se trouvait des centaines de cage à neïko. Après une dizaine de minute le vendeur fit payer le client qui avait son drôle de rongeur en main avec un tas d'accessoires divers et puis, il vint alors à Masato. Avant de parler il porta un drôle de regard sur les lunettes d'aviateurs du jeune homme, celui-ci sourit gentiment et son sourire qui voulait tout dire fit en sorte que le vendeur décida enfin de parler et de demander à Masato la question toujours tant attendu d'un vendeur:


"Que puisse-je faire pour vous ?"

Masato lui fit un regard neutre et se dit que c'était toujours comme ça puis que cette question embêtante qui ne changeait jamais resterai toujours une coutume chez ces vendeurs.

"J'aimerais me procurer un neïko, s'il vous en reste bien sûr !"

Il dit tout cela avec le plus grand des calmes et un sourire des plus charmeur. Le vendeur tant qu'à lui les yeux illuminé puisse qu'il ferait une vente très coûteuse, il se hâta de se diriger vers la porte noire. Il n'était pas très grand et pourtant il était très vite puisque Masato eu à peine le temps de le voir passé devant lui. Cela devait faire un moment qu'il n'avait pas fait de vente de neïko selon son enthousiasme. Il ne dit pas un mot et amena Masato à travers ce long couloir. Masato en profita pour jeter un coup d'oeil, il y avait des tonnes de cage vide et avec des bols tous aussi vide que la cage de métal. Il devait plus y avoir grand neïkos qui étaient faciles à capturé. Il regarda autour de lui, sur les murs il n'y avait pas grand-chose, que du gris fade et malade, puis plus loin, il y avait...du vide, on ne voyait pas la fin du couloir. Masato eut l'impression de marcher un bon vingt minutes quand enfin le vendeur s'arrêta. Masato n'ayant rien remarqué, avec sa grande maladresse inné, il fonça droit devant et se fracassa sur le vendeur qui s'agrippa à une cage voisine pour ne pas tomber. Celui-ci le regarda un peu furieux et puis il dit d'une voix neutre et doucereuse:

"Voici notre dernière neïko, les neïkos se font un peu dure à capturer ces temps-ci, si celle-ci ne vous plaît pas je devrai en recevoir une autre cuvé d'ici deux semaines."

"Non, non celle-ci va à merveille je vous en remercie, puis-je avoir un entretient avec elle tout seul avant de mettre mon choix permanent ?"

"Oui, oui monsieur sans problème, prenez tout votre temps !"

Puis le vendeur disposa pour laisser place à Masato. Celui-ci regarda dans la cage pour apercevoir une jeune neïko un peu perdu et désespérer d'être enfermer dans cette cage, elle semblait aussi cicatrisé à certains endroits, puis ses longs cheveux blond cachait un peu ses yeux vert forêt, qui d'ailleurs semblait un peu rougit, comme si ont avait jeté un produit dans ses yeux ou un truc comme ça. À cette idée Masato eu un haut le coeur et regarda tristement la jeune femme adosser à sa cage attitré. Il baissa la tête et il vit les longs ongles de la neïko, ce qui le fit sourire, sûrement une de ses "malformation" de neïko et il y avait aussi ses petites oreilles de chatte à peine visible à cause de ses cheveux.

"Comment tu t'appelles ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hargreaves
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 28
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Mitsuki chante [LIBRE]   Ven 31 Aoû - 11:02

Mitsuki s'arrêta soudain de chantai.
Elle entendais des gens qui venais vers elle,
elle compris, se n'étais pas la première fois qu'on la capturée.
La dernière fois elle avais eu un vieux porc pervers comme maître,
l'homme voulut la violée, elle le tua.
Elle n'étais pas contre l'idée d'avoir un maître,
sa soeur c'était toujours battu pour restai libre et elle avais fini prostitué.
Et elle ne voulait pas finir comme elle, Mitsuki avais compris
que les deux chose qui diriger ces mondes étaient l'argent et le sexe.
Si se maître là étais cruel, Mitsuki n'hésiterai pas à le tué.

Après un long moment, Mitsuki vus deux personne apparaître,
elle n'eut pas le temps de bien voir qui étais la deuxième personne
qu'il tomba en t'étalant sur le premier.
Ils discutaient un moment,
elle compris que le premier étais le vendeur et le deuxième l'acheteur .
Le deuxième se tenais dans l'ombre,
quand le vendeur parti il se rapprocha, Mitsuki pus le regarder.
Il étais jeune, 2Oans peut être plus, beau garçon,
la chose que remarqua le plus Mitsuki étais ses cheveux rouge !


"Comment tu t'appelles ?"

"Mitsuki, j'étais voleuse avent de venir ici, et toi ?
Qui es tu ?"


[Ton avatar me fait pensé à un perso de Final Fantasy 7]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masato Yoshida
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 37
Localisation : Dans sa résidence ou bien avec ses esclaves, hybrides et neïkos !
Date d'inscription : 07/07/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Bisexuel à tendance homosexuel
Est maître de: Moi-même
Est soumis par: Personne...

MessageSujet: Re: Mitsuki chante [LIBRE]   Dim 2 Sep - 5:23

Masato se mit à lui sourire, elle semblait toute mignonne, mais ce qui le fit le plus rire fut son regard impressionner par les cheveux rouges voyant de Masato. Il avait toujours ses lunettes fumées et décida de ne pas les enlever tout de suite, il continua d'observer la petite neïko comme s'il voulait être sûr que son physique lui plaise, mais en réalité ce n'était pas du tout ça. Il faisait "semblant" d'être un de ses maître pervers le temps que le vendeur soit assez loin ou du moins soit sortie de cet endroit puisqu'il se sentait observer. Et puis il le savait très bien que les gens ou du moins les maîtres gentils avaient quelques problèmes avec leur achats et diverse chose par rapport à obtenir un esclave, un hybride ou bien neïko. Il doit avouer qu'au début il voulait un esclave, mais malheureusement, il se vit retourner puisqu'ils étaient tous réservé pour divers maîtres et maîtresse. Ils devaient en avoir fait la demande bien avant qu'ils arrivent et venait voir si cette réservation leur plaisait ou non. Masato en pensant que ces êtres humains étaient tous traiter comme des chiens et des animaux que l'on réserve pour de la compagnie, cela le dégoutait tellement que n'importe quoi était mieux que ça. Il n'était pas comme ça et juste devoir agir comme cela devant les vendeurs et les autres le répugnait.

Donc cette jeune femme ce dénommait Mitsuki et était une "ex-voleuse", qu'elle soit voleuse n'effrayait pas le moindre du monde Masato, il n'avait pas peur qu'elle lui vole quoi que ce soit puisqu'elle n'en aurait pas vraiment besoin, elle aurait tout ce qu'une jeune femme désire. Et ce sans se vendre où quoi que ce soit après tout Masato était assez riche pour se permettre ce genre de folie et puis cette petite Mitsuki voudrait avoir une chose impossible, Masato s'arrangerait pour la trouver. Masato lui sourit d'une façon perverse, il était vraiment dans son rôle, il se tourna après une ou deux minutes et vit une lumière au loin se devait seulement être la porte. Il entendit alors une porte ce refermer et la lumière se dissiper, le vendeur venait de sortir et il devait attendre à la"boutique". Masato regarda parterre et soupira de soulagement, il pouvait enfin cesser son petit jeu, en relevant la tête il sourit d'une façon gamine à la jeune femme. Elle devait sûrement le trouver un peu fou sur les bords, mais Masato pouvait bien s'en ficher après tout, il n'avait pas le choix de faire cette comédie et s'empêcher d'être lui-même. D'ailleurs cette comédie lors de ses tentatives d'achat avait commencé à cause d'un autre maître qui lui avait paru gentil, le vendeur salaud comme dix lui avait dit que l'esclave venait d'être réservé. C'est pour cela que Masato faisait tout ça, il voulait avoir le neïko, l'esclave ou bien l'hybride de son choix !


"Enchanté Mitsuki..."

Il fit une révérence en se penchant tel un gentleman. Puis il se releva avec un sourire. La jeune femme semblait vraiment surprise de ce grand changement si soudain que Masato avait et lui il ne fit que sourire avec un air d'imbécile et il décida d'enlever ses lunettes et de regarder droit dans les yeux vert forêt de cette chère Mitsuki. Celle-ci ne baissait pas le regard, ce qui fit plaisir à Masato, cela voulait dire qu'elle n'avait pas peur des hommes et ne serait pas intimidé par lui puisqu'il ne voulait que sont bien-être après tout !

"Je me nomme Masato Yoshida, pianiste indépendant, je suis ici pour t'acheter, mais avant tout, je tiens à t'informer que tu n'as rien à craindre avec moi. Puis aussi que le petit numéro que tu viens de voir n'est que pour être sûr de t'avoir, disons que ce sont mes précautions personnelles. Ah aussi... tu as une jolie voix..."

Il lui fit un grand sourire et un regard bien veillant et puis il remit ses lunettes fumées et regarda Mitsuki en attendant sa réaction et de voir si elle avait à ajouter quelque chose. Pendant qu'il attendait, il prit quelques minutes pour regarder le style vestimentaire de cette petite neïko et il vit qu'elle n'était pas habillée avec le plus d'élégance et de féminité possible. À la première vue, elle semblait du genre garçon manqué et aimer tout ce qui était habillement un peu garçon, enfin il verrait bien avec le temps qu'il passerait avec elle ce qu'elle aime ou non. Il regarda par la fenêtre et vit une branche de cerisier, il sourit, il aimait bien cet arbre, c'était féerique. C'était bien la seule note positive de cet endroit d'ailleurs.

[Oui, c'est normal c'est une personne qui s'est déguisé en Reno de FF c'est pour cela que je dis dans ma fiche que cette image ne m'appartiens pas Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hargreaves
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 28
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Mitsuki chante [LIBRE]   Dim 2 Sep - 16:33

Mitsuki étais toujours dans le fond de la cage adosser au barreaux,
elle baisa les oreilles et la tête.
Comment pouvais t'elle lui faire confience ?
Elle avais du faire des chose horrible pour survivre,
elle le savait et l'odeur du sang resterai toujours sur elle.
Elle avais appris qu'on ne pouvais pas faire confiance au autre,
alors pourquoi elle devrais lui faire confience aussi naturellement ?

De toute façon si Yoshida-san lui voulais du mal,
Mitsuki n'hésiterais pas a la tué.

Elle remarqua qu'il regardait le cerisier, le souvenir de sa soeur la hanta de nouveau,
elle se mi à pleurait en silence et murmura...


"Je détéste vraimen les cerisiers, sourtous leurs fleurs..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masato Yoshida
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 37
Localisation : Dans sa résidence ou bien avec ses esclaves, hybrides et neïkos !
Date d'inscription : 07/07/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Bisexuel à tendance homosexuel
Est maître de: Moi-même
Est soumis par: Personne...

MessageSujet: Re: Mitsuki chante [LIBRE]   Jeu 6 Sep - 1:21

Masato voyait bien que cette jeune femme ne lui ferait pas vraiment confiance, enfin au début, mais il gardait confiance à ce qu'elle l'apprivoise et qu'elle soit moins...comment dire froide avec lui car elle était bel et bien froide comme les pierres en ce moment avec lui. Pourtant cela importait peu Masato, il s'en foutait bien car il savait très bien que la confiance ce gagne avec le temps et rien d'autre. Mitsuki dit d'une voix triste et froude qu'elle détestait les cerisiers, il se demanda bien pourquoi, mais préféra lui poser la question une autre fois, il jugea que ce n'était pas du tout le moment propice pour lui demander, seulement il remarqua qu'elle faisait tout pour éviter cette fenêtre. Tout ça devait être dû à un traumatise se dit Masato avant de regarder Mitsuki et de lui faire un sourire. Lorsqu'il revit les vêtements minables de la jeune fille, il soupira et puis lui demanda:

"Tu aurai envie de nouveaux vêtements ? À ton goût où tu veux et à n'importe quel prix ? Si tu en as envie dès que je t'ai sortie d'ici, je pourrai t'ammener faire les boutiques, j'ai vu de chouette magasins pas très loin, tu en aurai le goût ?"

Il lui fit un autre sourire et attendit patiemment sa réponse tout en regardant de temps à autre si le vendeur n'arrivait pas. Il ne devait pas tarder a revenir voir après tout cela devait faire quoi dix minutes qu'ils étaient là ? Il ne savait pas vraiment et ne pouvait pas regarder sur sa montre, il l'avait malheureusement oublier dans l'auto. Masato ne fit que regarder de plus en plus fréquemment vers sa droite tout en attendant la réponse de la jeune Mitsuki. Il regarda autour de lui et vit qu'il n'y avait aucune pancarte interdit de fumé, il fouilla alors dans sa poche pour trouver son paquet et son briquet. Il sorti une clope et l'alluma tout en tirant une bouffée calmement et a recracher la fumée quelques seconde après. Puis il remarqua qu'il avait oublier de demander a Mitsuki si ça lui dérangeait qu'il fume, il essayait d'arrêter certes, mais bon après tout c'était sa première clope depuis trois jours. Il n'arrivait malheureusement pas à arrêter d'un coup, ce qui l'emmerdait un peu, mais c'était bientôt la victoire puisse qu'il en resentait presque plus le besoin, ce désir de nicotine était presque éteint.

"Dit est-ce que ça te dérange que je fumes ? Si ça te dérange ne te gêne pas de me le dire je vais l'éteindre sur le champs"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hargreaves
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 28
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Mitsuki chante [LIBRE]   Sam 8 Sep - 22:04

Mitsuki leva une oreille.l'odeur de la fumé se fit resentir par sont odorat développé .

"..."

Elle se renfonça sur elle même, en essaya de cachet ses larme,
elle commencé à avoir du mal à respirais et à articulais,
mais elle parvins à dire...


"Non...
fait comme tu veut, si sa t'amuse de joué avec ta vie en utilisent ces truc,
c'est ton choix..."


Mitsuki rougi en se rendent conte de se quelle avais dit, déjà qu'elle se demandé se qu'il voulais à être gentille comme sa ?
Pourquoi elle s'inquiéter de sa santé ?
Elle rougie encore plus, elle ferma les yeux pour se calmé ,
Misuki remarqua une odeur, rassurante, apaisante.
Elle garda les eux fermé et se dirigea vers la source de l'odeur,
elle leva la main et elle toucha quelque chose.
Mitsuki ouvra les yeux et devenu rouge pivoine, se qu'elle touchais étais un bout de la veste de Yoshida-kun, et le visage de Mitsuki étais très proche de celui de Yoshida-kun,
elle pouvais voir les refilés rouge dans se yeux marron.
Surprise et gênais, elle resta immobile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Masato Yoshida
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 9
Age : 37
Localisation : Dans sa résidence ou bien avec ses esclaves, hybrides et neïkos !
Date d'inscription : 07/07/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Bisexuel à tendance homosexuel
Est maître de: Moi-même
Est soumis par: Personne...

MessageSujet: Re: Mitsuki chante [LIBRE]   Dim 9 Sep - 9:16

Voyant un certain mal l'aise venant de la jeune femme, il décida d'éteindre sa cigarette et puis il en avait assez prit pour aujourd'hui de toute évidence. Il remarqua aussi ses yeux vitreux et en fût lui-même triste de la voir si abattue, surtout par la simple vue de fleur de cerisiers en plus c'était une fleur si magnifique. Enfin le aseul point qu'il voyait dans ses hypothèses à ce que la jeune femme déteste tant cette fleur, fut qu'un de ses proche s'appelait Sakura, puisse qu'il n'en voyait pas vraiment d'autre pour que cette petite Mitsuki soit si à l'envers comme ça. Bref il ne fit que la regarder et elle ferma les yeux, elle ne semblait plus porter duj tout attention à Masato. Il constata qu'il serait complioqué de gagner sa confiance. Elle n'avait d'ailleurs aucunement répondu à l'offre de Masato, il ne se fâcha paset mit ça sur le compte de la méfiance. Masato soupira et regarda encore une autre fois la porte et durant ce coujrt laose de temps, il senti quelqu'un toucher sa veste. Il se senti attirer vers le bas et vit que Mitsuki venait de toucher en tirant calmement et délicatement sa veste noir, il ne fit que rire avec joie et lui dit doucement:

"Hé bien on dirait que tu aimes bien l'odeur de mon savon à lessive, si tu veux je pourrai laver tes draps de lit avec ce savon, comme ça tu pourras en sentir l'odeur en permanence quand tu te couchera la nuit..."

Il lui sourit et lui caressa lentement la tête, elle semblait extrêmement gêner de son geste puisqu'elle était rouge comme une pivoine et ne disait rien. Même ses yeux semblait honteux, elle ne bougea plus rien, pourtant Masato ne comprenait pas, il n'avait rien fait de si mal et elle non plus. Ce n'était pas comme si ceux-ci s'étaient à bouche perdu, ce n'était qu'une veste tirée et un approchement un peu proche et rien d'autre, il n'avait aucun danger. Il regarda quelques secondes par terre tout en soupirant, décidément, il en avait grandement à apprendre à cette jeune fille,elle ne devait pas avoir eut une forte éducation. Tant pis Masato s'en chargerait maintenant et puis il pouvait ce qualifié de professeur potable. C'est sur que ce n'était pas le meilleur de toute la ville d'Olphéra, mais c'était tout de même un bon prof.

"Tu sais que tu n'as pas à être timide, il n'y a pas de mal à tirer ma veste car tu aimes l'odeur, à ce que je saches tu ne m'as pas attaquer, tu as uniquement toucher ma veste et rien d'autre, rien de mal...Bon attend moi ici, je vais aller chercher le vendeur pour qu'il ouvre la cage et que l'on puisse partir au plus vite..."

Il se dirigea relativement vite vers la porte et l'ouvrit avant d'être aveuglé par la lumière et de faire un petit gémissement de douleur, chaque fois qu'il ouvrait les yeux, il avait une douleur minime aux yeux. Enfin qu'importe, il vit le venmdeur assit en arrière de son comptoir en train de lire un magazine et en fumant un cigar. Masato se dirigea calmement vers le vendeur et lui dit en se raclant la gorge:

"Je voudrais l'avoir s'il vous plaît...je vous dois combien pour cette beauté sublime ?"

"Ce fera cinq cent dix et trente sous pour une neïko pareille..."

"Très bien donc voilà votre argent, maintenant pourriez-vous me l'amener et vite je suis très pressé..."

"Oui monsieur, tout de suite."

Puis le vendeur s'engagea vers la porte noir sombre et il revint une dizaine de minute plus tard, sûrement le temps qu'il trouve la bonne clé dans ce noir de loup, il devait avoir de la difficulté certainement. Lorsqu'il traversa la porte, Mitsuki avait toujours ses menottes aux mains, Masato décida de ne pas lui enlever tout de suite, mais un peu plus tard. Il arrangea sa chemise, plaça comme il faut ses lunettes fumées et attendit que Mitsuki s'approche pour qu'il puisse partir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mitsuki Hargreaves
Nouveau~Fiche à faire
avatar

Nombre de messages : 10
Age : 28
Date d'inscription : 16/08/2007

MessageSujet: Re: Mitsuki chante [LIBRE]   Mer 12 Sep - 11:58

Mitsuki ne compris pas tous de suite se que Yoshida-san ais lui dire, quand elle le vit repartir ver la sorti elle se senti un peu triste, même si elle n’en avait pas l’air elle n’aimé pas être seul.

Une minute plus tard le vendeur reviens cette fois tous seul, elle n’aimé pas cette homme qui pué l’alcool et le mauvais tabac, il avait l’aire louche avec ses yeux vitreux.
Il avait des menottes et un collier avec lui, Mitsuki sorti les griffa en le voyant entrais dans sa cage,
Elle le griffa au visage en vouent se débattre mais elle ne parvint pas à lui résistez longtemps,
L’effet de la drogue agiser toujours.
Il la conduit dehors après avoir passé plusieurs jours dans la salle noire et étouffante,
L’entrais du magasin frais la fit frissonnais.
Elle tremblota, la lumière lui picota les yeux, quand elle vu Yoshida-san dans la pièce
Elle se mit à ronronnais sens s’avoir pourquoi, elle en rougie, puis releva la tête est demanda :


"Pourquoi tu ma choisi ? Pourquoi moi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mitsuki chante [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mitsuki chante [LIBRE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mateli pibliye yon chante plen salte sou Lilian Pyèpòl.
» Obama en chute libre ...
» Mighty Sparrow fè yon bèl chante: Barack the magnificent
» Un oiseau qui chante....
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olphéra :: Olphéra, la capital :: Quartier Ouest :: L'animalerie-
Sauter vers: