Olphéra, le pays de légende… Chercherez vous les cinq objets mystiques ou vivrez vous votre vie simplement… ? Incarnez un Humain, un Esclave, un Neïko ou un Hybride…Serez vous soumis ou rebellé ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elorri

Aller en bas 
AuteurMessage
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Elorri   Mar 5 Juin - 3:19

Enfin chez soit. Le village apparu au-dessous de la petite colline sur laquelle la route passait. Amar et son esclave avaient marché jusqu'ici, afin de se dégourdir les jambes avait spécifié le traqueur (la vraie raison est qu'il n'avait plus assez d'argent pour payer un taxi). Et c'est comme toujours, les mains dans les poches de son pantalon noir et le regard dans le vide qu'Amar entama sa descentre de la colline, à un pas lent et régulier. Ses yeux fixaient le vide comme à leur habitude

Et ils arrivèrent enfin devant la maison du traqueur. Deux étages, un perron avec un toit à l'avant et à l'arrière de la bâtisse, des fenêtres simples; bref, tout ce qu'il fallait sans être à grandeur démesurée.

Sans perdre de temps, Amar se dirigea vers la porte d'entrée, sortit une clé et l'inséra dans la serrure pour enfin l'ouvrir vers l'intérieur. Le rez-de-chaussée comportait un salon a leur gauche, la cuisine et la salle à manger à leur droite et l'escalier qui menait au premier étage se trouvait devant eux. Quant à ce qu'il y avait en haut, cela se résumait à deux chambres, une salle de bain et une salle de séjour qui servait de bibliothèque.

Le traqueur fit signe à Elorri d'entrer et il referma la porte derrière elle. Quand ce fut fait, il alla dans la cuisine et revint après une minute. Quand il fut de nouveau devant son esclave, il ne prit pas la peine de lui expliquer quoi que ce soit et prit son poignet pour lui mettre un bracelet de couleur argent qui se referma avec un clic.

"Ceci est un émetteur. Et fait de titane. Pour l'enlever sans ma "clé", tu devras soit l'exposer à très haute ou basse température. Dans les deux cas, tu n'auras plus de main. Et je l'ai conçu moi-même, donc j'ai aussi prévu qu'une personne qui ne connaisse pas son système ne puisse même envisage pouvoir l'ouvrir. Si tu veux que je l'enlèves un jour, tu devras rentrer dans mes bonnes grâces."


Dernière édition par le Mer 6 Juin - 5:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elorri
Esclave
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 20/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro, jusqu'à preuve du contraire
Est maître de: ses pensées
Est soumis par: Orion (Amar mais prénom inconnu de la Belle pour le moment)

MessageSujet: Re: Elorri   Mar 5 Juin - 5:33

Elladah. Elle y avait déjà séjourné, jadis, pour tenter de tromper les traqueurs. Ça avait marché, un certain temps. Elle était jeune à l'époque... bref, elle n'avait pas bronché de tout le long du voyage, parce qu'effectivement, cette ballade lui fit le plus grand bien. Elle n'avait pas assez bougé depuis des semaines, voir des mois et le grand air lui manquait.

C'est qu,une fois entrée dans le village des traqueurs qu'elle va d'elle même se placer un ou deux pas derrière Orion. Pourquoi ? Dieu seul le sait. Il entre dans la petite maison et elle le suit. son regard noir et curieux fouille la pièce en surface. Elle fouillera en profondeur plus tard. Elle le laisse s'éloigner, tandis qu'elle fait le tour sommairement, non sans fouiller dans la bibliothèque. C'était intéressant. Canapé, télé, table, chaise, frigo, cuisinière, tout le minimum était là. Elle avait manqué de tout ça durant des années, bien que modeste, c'était pour elle un palace.

Elle examine le plafond lorsqu,il se replace devant elle. Elle baisse les yeux, l'air surpris lorsqu'il lui saisit le poignet. Le "clik" ne lui dit rien de bon... pas plus que les mots qui suivent.

- Ceci est un émetteur. Et fait de titane. Pour l'enlever sans ma "clé", tu devras soit l'exposer à très haute ou basse température. Dans les deux cas, tu n'auras plus de main. Et je l'ai conçu moi-même, donc j'ai aussi prévu qu'une personne qui ne connaisse pas son système ne puisse mme envisage pouvoir l'ouvrir. Si tu veux que je l'enlèves un jour, tu devras rentrer dans mes bonnes grâces.

Elorri grimace et tripatouille le bracelet un moment. Non, ça ne s'enlève pas si facilement.

- Au moins c'est pas un truc grossier. Il est même plutôt esthétique. Y'aura au moins ça de bon. J'espère que ça va sous la douche, parce que émetteur ou pas, moi je prend une douche le matin et parfois le soir et durant la journée à l'occasion, quand j'ai très chaud, annonce-t-elle l'air candide, mais au fond, elle est plutôt contrariée.

Être balisée comme une bête... mais quelle honte pour celle qui fut maître jadis. Elle se détourne et fait quelques pas dans le sens contraire, accentuant le balancement de ses hanches, gracieuse, noble. Elle s'arrête, hoche la tête et se retourne.

- D'ailleurs, j'aimerais bien prendre une douche. J'en ai pas prit depuis un moment. D'ailleurs, t'as bien du le sentir, ajoute-t-elle avec un sourire entendu en tirant sur son t-shirt d'un violet un peu défraichis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Elorri   Mer 6 Juin - 6:19

Et voilà. À peine venait-il de lui mettre un émetteur qu'Elorri avait détourné la conversation vers la douche. Pourquoi est-ce que chaque esclave avait-il besoin d'aller prendre une douche ou un bain juste après avoir été acheté? Les boutiques d'esclaves étaient-elles toutes aussi malpropres? Ne nettoyait-on jamais la "marchandise" avant de la vendre à un client quelconque? Peut-être que les marchands devraient proposer un service payant pour un lavage rapide d'un esclave lors de son achat. Cela augmenterait sensiblement leurs profits.

Bref, ce n'était pas très important. Et c'est alors qu'Elorri lui parla d'un ton... trop familier. Beaucoup trop. Aux derniers mots de la jeune femme, le traqueur ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Et pour la première fois depuis leur toute récente rencontre, son regard exprima une froideur absolue. Une attitude calculatrice malsaine.

L'esclave était petite. Beaucoup plus que lui. Amar devait la dépasser d'au moins d'une tête. Et il allait profiter de cette avantage. Le traqueur se rapprocha de la jeune femme et il lui fit rapidement une croche-pied. Elorri s'écrasa au sol sur le ventre, et avant qu'elle ne put simplement relever la tête, Amar déposa son pied droit à la base de sa nuque et déclara d'un ton dépourvu d'émotions :

"La prochaine fois que tu me tutoies, tu le regretteras. Tu dis Maître. Et prends conscience d'une chose : tu es une esclave. Donc, tu me dois obéissance. Ce n'est pas compliqué je pense pour quelqu'un d'aussi fûtée que toi. N'est-ce pas? Et mettons quelque chose au clair. Je n'aime pas frapper les femmes. Et j'espère que tu ne t'es pas trop fait mal en tombant. Toutefois... montres-toi encore une fois irrespectueuse ou sarcastique et je vais utiliser ton orgueil démesuré à mon avantage. Je connais plusieurs façons de t'humilier..."

Amar ôta son pied de la nuque de la jeune femme et la releva lui-même. Quand ce fut fait, ils se dirigèrent dans la cuisine par la salle à manger. Le traqueur tenait son serviteur par son avant-bras et l'obligeait à le suivre. Ils arrivièrent dans l'arrière-cour et sans perdre de temps, Amar se dirigea vers le petit étang proche de chez lui. Quand il fut devant, il se retourna vers Elorri et déchira rapidement ses vêtements. Dès qu'elle fut nue, il mit sa main dans on dos et lui murmura à l'oreille :

"L'eau est propre mais un peu froide..."

Et il la poussa dans l'eau.

"Tu peux te laver maintenant..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elorri
Esclave
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 20/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro, jusqu'à preuve du contraire
Est maître de: ses pensées
Est soumis par: Orion (Amar mais prénom inconnu de la Belle pour le moment)

MessageSujet: Re: Elorri   Mer 6 Juin - 14:21

Elle l'avait bien choisit, il s'enflammait pour un rien, il finirait par faire une gaffe. Il lui emmêle les pieds et elle s'étale. Si c'était pas du pied sur sa nuque, elle l'aurait démolit à ses risques. Il veut quoi ? Une esclave soumise, terrifiée et insipide ? Il a donc mal choisit, très mal choisit.

Il l'entraîne à travers la cuisine et l'entraîne vers l'extérieur. Elle voit avec une pointe de contrariété approcher l'étang, mais elle ne bronche pas. Pas plus qu'elle ne bouge lorsqu'il déchire ses vêtements. Stoïque, elle se contente de le fixer d'un oeil noir, le regard fier, la mâchoire serrée, se demandant si elle lui fout son poing sur la gueule ou si elle attend.

- L'eau est propre mais un peu froide...

Elle n'a pas le temps d'y réfléchir d'avantage, il lui donne une poussée dans le dos et elle s'enfonce dans l'eau glaciale. La morsure de l'eau lui fait pousser une exclamation saisissante, sans compter la flopée de jurons colorés qui traversent la barrière de ses lèvres.

- Argl !
- Tu peux te laver maintenant...
- Argh ! réplique-t-elle en frissonnant.

Mais pourtant, elle n'en sort pas aussitôt. Elorri s'étire. Ses muscles saisits par le froid son finement marqués, sculptant ses bras, ce qui laisse un doute sur sa force physique. Dans son dos, un tatouage végétal marque le haut de ses épaules et une délicate fioriture au niveau des reins. Elle détache la masse sombre de ses cheveux et s'enfonce plutôt dans l'eau et ressort. Elle envoie ses cheveux vers l'arrière et repousse quelques mèches plaqués sur son visage. Elle ferme les yeux et goûte à l'eau avec délice. S'il croyait l'enrager ou l'humilier, c'est raté.

Il est jeune, fougueux, c'est un homme et il a le complexe du Maître. Elle connait, elle l'a déjà eu... elle l'a probablement encore d'ailleurs, mais bon, fallait jouer finement. Elle reporte son attention au bracelet. Dégoulinante d'eau, les cheveux noirs plaqués de chaque côté de son visage, ses grands yeux noirs mouillés, elle lève le poignet et montre le bracelet.

- Il va effectivement sous l'eau, annonce-t-elle d'un ton candide. Je peux sortir ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Elorri   Jeu 7 Juin - 6:07

Les tatouages d'Elorri avaient intrigué Amar, mais seulement un moment. Qu'y avait-il de bizarre à ce qu'elle porte ces marques? Cela pouvait tout aussi bien être un signe de propriété qu'un ancien maître ou maîtresse potentiel avait fait faire sur la jeune femme. Ou tout simplement, il s'agissait d'un signe qui servait de "moyen décoratif". Jamais le traqueur n'avait réussi à comprendre l'utilité des tatouages, ni même leur supposée beauté. Cependant, ceux de son esclave étaient discrets et Amar ne s'y attarda que quelques secondes.

La jeune femme se trempa quelques fois dans l'eau avec une indifférence insolente. Tout portait à croire qu'Amar ne pourrait changer ce caractère. Il soupira à cette évidence et retourna son attention à sa servante quand elle lui demanda si elle pouvait sortir. Encore une fois, elle n'avait pas dit "maître", et cela énerva le traqueur. Pourtant, il n'en montra rien et répondit tout simplement :

"Pourquoi? J'ai une superbe vue d'ici sur ton corps..."

Amar prit ses aises. Tout d'abord, il s'assit sur le sol et ramena légèrement ses jambes vers lui et les entoura de ses bras. L'herbe autour de lui était d'un vert éclantant et l'étang se retrouvait sous trois feuillus qui couvraient la masse d'eau claire d'ombre. Le soleil allait bientôt arriver à la ligne d'horizon pour se coucher et déjà, les rares nuages dans le ciel se coloraient d'un orange légèrement pâle. D'un regard redevenu calme et inexpressif, Amar fixait son esclave et déclara :

"Je crois qu'une nuit dans cet étang te rafraichira les idées sur ta situation... L'eau devient très froide une fois la nuit tombée. Et il doit rester une heure avant que cela n'arrive... Alors, si tu veux sortir, tu devras accepter de te plier à tous mes ordres. Tous. Sans exception. S'il le faut, nous y mettrons des jours. Mais cela ne durera pas des jours. Parce que tu mourras d'hypotermie avant ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elorri
Esclave
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 20/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro, jusqu'à preuve du contraire
Est maître de: ses pensées
Est soumis par: Orion (Amar mais prénom inconnu de la Belle pour le moment)

MessageSujet: Re: Elorri   Jeu 7 Juin - 14:28

Elle sourit lorsqu'il fit un subtile compliment sur son corps. Ouais, c'était vrai et elle en était plutôt fière, mais le reste lui plut moins. Sa peau se couvre de chaire de poule. Les caprices du "maître" commençaient à l'agacer. Surtout qu'il menaçait sa vie. Était-il le temps de lui foutre une raclée ? Non, pas encore. Mais ça viendrait. Le regard noir brille d'une lueur malsaine. Elle se mord la lèvre inférieur, puis approche, mais ne sort pas de l'eau.

- Tu ne t'es pas posé la question du pourquoi je vaux si cher ? Je t'ai coûté une petite fortune et tu perdrais tout ça en si peux de temps, sans même savoir que t'as vraiment eu de la chance de payer si peu ? Ça fait 10 minutes que je suis chez toi et tu crois que tu sais ce que je vaux vraiment ? Je sais que je ne suis probablement ce à quoi tu t'attendais, mais tu n'as pas payé un prix normal pour moi. Ne crois-tu pas que mon prix, bien au-dessus de la moyenne ne cache pas quelque chose de particulier ?

La lueur malsaine disparaît, laissant place à un sourire franc. Elle frissonne à nouveau. Elle le détaille un instant en silence. Ok, au prix qu'il a payé pour l'avoir, il mérite bien un peu de franchise.

- Écoute, si tu voulais une esclave terrifiée et soumise, tu as très mal choisit. Je n'ai rien d'une esclave parce que je ne suis pas une esclave à l'origine. Le pourquoi des choses ne te concerne aucunement et tu ne le sauras pas. Ce que tu dois savoir, par contre, c'est qu'ils ce sont mis 8 traqueurs pour me coincer et qu'aucun d'eux ne s'en est sorti sans séquelles. Si j'avais voulu, j't'aurais déjà éclaté la gueule, mais je ne l'ai pas fait parce que t'as pas l'air d'un imbécile. Tu ne vois juste pas où est ton intérêt pour l'instant. Je suis certaine qu'à nous deux on peut faire de grandes choses, à condition que t'accepte d'assumer le fait que tu ne pourras pas me traiter comme n'importe quoi. Tu perdras peut-être ce foutu sentiment de macho dominant puéril qui t'habites, mais tu gagneras bien plus à me traîter avec un minimum de considération. Je sais que tu n'aime pas ce que je dis, mais c'est comme ça. T'as deux choix, Orion. Soit tu acceptes de céder quelques trucs pur gagner plus, soit tu me laisses crever et tu perds tout.

Elle essuie une goutte d'eau qui lui coule sur le nez et elle recule, sans cesser de le fixer, pour ensuite se remettre à patauger un moment.

- Je te laisse y réfléchir un peu.


[HJ : Pas là pour la fin de semaine, j'reviens dimanche soir ^^ ]
[HJ2 : J'suis de retour ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Elorri   Mar 12 Juin - 3:53

Qu'est-ce qu'elle avait à parler de son prix? Pur Amar, tout était logique. Si elle ne lui obéissait pas comme il le désirait, son achat se montrerait bien futile. Par contre, s'il prenait le risque de l'obliger à suivre ses ordres, peut-être que son "investissement" n'aurait pas été vain. Voilà pourquoi la jeune femme se retrouvait à présent dans cet étang, alors que le soleil s'apprêtait à se coucher. Et puis, le quelque chose de "particulier" dont elle fait allusion en l'intéressait pas vraiment. Quand elle en parla, ce fut plutôt sa manière de le dire qu'il attira son attention. Elle s'exprimait avec cette attitude supérieure et hautaine, croyant en savoir plus que lui. Cela l'énervait tellement que le traqueur faisait en sorte de ne pas parler de cette façon.

Cela l'énervait comme une mouche qui tourne autour de sa tête, avec le "bzzz" caractéristique. Totalement déplaisant. Et c'est alors qu'elle lui révéla qu'elle n'était pas au départ une esclave. Ce qui n'était pas surprenant. Plutôt ironique. Car si elle était née au tout début Maître et devenue esclave par la suite, c'était tout à fait le contraire pour Amar. Il était né esclave et était devenu Maître. Sur cette pensée, le jeune homme ne put s'empêcher d'avoir un léger sourire.

Mais alors qu'elle parlait de sa capacité à lui "casser la gueule"; en reprenant ses mots; cela eut pour effet de lui enlever tout sourire. Peut-être qu'elle savait bien se battre. Cependant, il n'allait pas se laisser faire. Tout d'abord, les huit traqueurs qui avaient poursuivi Elorri devaient être des idiots. Un traqueur travaille seul. S'ils se mettent à plusieurs, c'est qu'ils n'ont pas beaucoup de "talent" et ont peur de ne pas y arriver. ÇA, c'était puérile... pas son attitude, comme son esclave venait de le lui dire. Et elle se croyait mieux, elle?

Mais à force qu'elle parlait, une idée traversa l'esprit d'Amar. Une excellente idée. Sûrement mieux que l'idée cachée d'Elorri. Car lorsqu'elle dit "faire de grandes choses", c'est à ce moment qu'un plan commença à s'échafauder dans son esprit. Lorsqu'elle finit en disant qu'elle lui laissait le temps de réfléchir, Amar était trop absorbé dans les méandres de son esprit pour l'entendre. Au lieu de cela, vu qu'elle se trouvait à sa portée, il la prit par le cou et la ramena sur le sol.

"Écoute mademoiselle la prétentieuse... j'aime pas ton attitude et ça doit être réciproque. Cependant... je crois qu'on peut trouver un terrain d'entente."

Doucement, il eut un autre de ses sourires contrastant.

"Est-ce que tu te fiches du sort des autres esclaves? Hybrides, Neïkos et humains? Allez, réponds..."

[Désolé pour le temps de réponse... ^^ deux semaines d'examens.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elorri
Esclave
avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 20/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro, jusqu'à preuve du contraire
Est maître de: ses pensées
Est soumis par: Orion (Amar mais prénom inconnu de la Belle pour le moment)

MessageSujet: Re: Elorri   Mer 27 Juin - 5:26

Elle voit bien qu'il l'écoute plus ou moins et surtout, qu'il n'est visiblement pas tout à fait enclin à jouer son jeu. Elle en déduit qu,il est forcémment le temps de changer de tactique lorsqu'il la saisit brusquement par le cou et la tire hors de l'eau. Elle se retrouve donc à genoux dans l'herbe, face à Orion.

- Écoute mademoiselle la prétentieuse... j'aime pas ton attitude et ça doit être réciproque. Cependant... je crois qu'on peut trouver un terrain d'entente.

Elle hoche la tête. Effectivement, elle n'aime pas son attitude. Mais la possibilité d'un terrain d'entente fait briller une étrange lueur dans son regard.

- Est-ce que tu te fiches du sort des autres esclaves? Hybrides, Neïkos et humains? Allez, réponds...

Oui, oui, oui, elle répond, mais prend tout de même le temps de réfléchir à la question. C'était une très bonne question. Face à Orion, il n'y avait qu'une seule réponse valable.

- Je suis une égocentrique, Orion. Je ne sers que mes propres intérêts.

Elle lève le menton, une lueur de défi dans le regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elorri   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elorri
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olphéra :: Le village d'Elladah :: Les Habitations :: Maison de Amar Orion-
Sauter vers: