Olphéra, le pays de légende… Chercherez vous les cinq objets mystiques ou vivrez vous votre vie simplement… ? Incarnez un Humain, un Esclave, un Neïko ou un Hybride…Serez vous soumis ou rebellé ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La pluie, s'est mouillée!

Aller en bas 
AuteurMessage
Elleira Val's
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: son intelligence et sa perspicacité.
Est soumis par: Saryl

MessageSujet: La pluie, s'est mouillée!   Dim 20 Mai - 1:29

Lorsqu’elle avait commencé sa balade, la neiko n’aurait jamais cru qu’elle s’éloignerait autant de chez son maître. En début d’après midi, Saryl absent et la discussion plutôt ennuyante de Kiana ne lui plaisait pas beaucoup. Elle était de nature calme, alors que la neiko avait un tempérament enjoué et à tendance à l’exagération.
Elles avaient beau être toutes deux les esclaves de Saryl, se n’était pas les points en commun qui les réunissait puisque leur personnalité était deux opposées bien différents.

Enfin, revenons au vif de l’histoire. Elleira, au comble de l’ennuis, s’était donc éclipsé malgré les avertissements de sa colocataire. Pas pour longtemps! Juste pour pouvoir voir la ville de ses propres yeux. Peut-être aussi les alentours. Depuis le temps que cela lui avait été inaccessible.

Malheureusement pour la jeune femme, cette petite balade qui, en principe, devait durée qu’une heure ou deux s’était allongé jusqu’en fin d’après midi… et s’était terminé dans une section entourant Olphéra qui était parsemé de petite grotte.

Naturellement, elle n’avait écouté que sa curiosité et son envi d’exploration et s’était aventurée à l’intérieur. Quelque peu fatiguée, elle avait quant même profité de ce moment pour se reposer et explorer la géographie ambiante. Le paysage était très jolie et l’atmosphère léger.

Cependant, lorsqu’elle décida enfin que le temps était venu de rentrer, son légendaire sens de l’orientation lui fit défaut, une fois de plus, et elle se retrouva à ne plus savoir par où aller. Au comble du malheur, de sombres nuages recouvrir le ciel, et la pluie se mit rapidement de la partie.

Avant de n’être complètement trempée, surtout qu’elle détestait l’être, Elleira se réfugia dans une des nombreuses cavernes, s’y réfugiant en attendant que l’averse se calme. Tremblante de froid, elle se maudit d’avoir quitter la demeure.

- Pas de chance. se plaignit-elle, alors qu’elle échouait lamentablement d’allumer un feu pour la centième fois. Je ne dirais pas non à une bonne couverture.

S’asseyant devant le petit tas de bois humide, elle s’imagina un bon feu pour la réchauffer, patientant pour que toute cette eau mouillé la laisse enfin en paix!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verzilverde Maanwind
Hybride Mâle
avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : Par ci par là...
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: Bajo ( Sa bestiole de compagnie )
Est soumis par: Personne, mais appartient à Maya Woodcroft

MessageSujet: Re: La pluie, s'est mouillée!   Dim 20 Mai - 23:07

Aujourd'hui, le jeune Verzilverde Maanwind avait décider de sortir -sans autorisation-, en effet, il en avait marre de stagner dans la villa de sa maîtresse et il faut dire que le fait que le nouveau venu nommé Kassiel soit apparemment proche de Maya taper énervé pas mal le jeune blondinet, en effet, il n'aimait pas vraiment être autant négligé, et il faut dire qu'il avait un coté jaloux plutôt poussez depuis un moment. En plus de cela, n'étant pas encore sorti, il n'avait aucun amis avec qui s'amuser, il faut dire que pour un hyperactif, s'ennuyer tout seul dans son coin était une chose vraiment triste. Donc, pour ne plus stagner dans la villa, éviter de voir Kassiel et fuir l'inattention de sa maîtresse, il était maintenant en train de se promener, enfin, se promener, pas vraiment, il courait plus dans tous les sein qu'autre chose.

Durant sa "balade", il ne manqua point de renverser pas mal de choses, comme les barques de fruit du marché, ou encore les cadis des gens faisant leurs course, hé oui, là ou Verzil passe, il y a souvent des dégâts, ce qui explique le fait qu'il puisse énerver pas mal de monde. Finalement, après être sorti de la ville, le jeune hybride put comprendre qu'il était aller bien plus loin que ce qu'il imaginait, quelle poisse, il avait beau être dans la boutique d'hybride depuis un petit moment, il n'était jamais sorti, il était donc complètement perdu, et bien qu'ayant un bon sens de l'orientation, quand on ne connaît pas du tout le terrain, ça ne sert pas à grand chose...

Il s'arrêta dans un endroit ou seul des grottes l'entourer, et bien sur, que peut bien faire un survolté comme lui à part se jeter à corps perdu dans ces endroits encore inconnu à ses yeux? Il entrât donc dans l'une des grotte qui semblait être un passage souterrain, c'est avec une lueur de folie juvénile et un sourire montrant à quel point il était insouciant qu'il se mit à marcher droit devant, ce qu'il avait oublier, c'était qu'il fallait de la lumière pour se repérer, et après plusieurs minutes de marche dans le noir, il se mit à gueuler plusieurs injure que l'un de ses camarades de cage lui avait encré dans le crane. Finalement il parvint à sortir de ce labyrinthe pour se retrouver à l'air libre, mais sur un autre plan de la région! Réalisant qu'il était encore plus perdu, il fit une mine empli de frustration et se mit de nouveau à gueuler en tapant contre les rochers, et fini par terre, à crier de douleur, ayant frappé un rocher avec son pied droit bien trop fort, et bien sur, une fois remis de cela, il se redressa pour marcher avec un air contrarié et en grognant.

Il senti soudain des gouttes sur lui, et rapidement, un déluge de pluie se créa, il se mit à courir comme un dératé, ses long cheveux blond volant dans la brise, décidément, ce n'était pas une bonne semaine pour lui. Il n'avait fait que s'ennuyer, éprouver de la jalousie envers Kassiel et déprimer, et maintenant il se perdit et été en train de se faire trempé apr cette saloperie de pluie. Il fini par entrer tête baisser dans une grotte, et ceux à une vitesse folle, qu'il percuta quelque chose violemment, en se redressant, il se retrouva à 4 pattes au dessus d'une neiko, d'abord le visage surpris, il ne tarda pas à sourire à grande bouche et en se laissant tomber sur ses fesses, entraîna la neiko contre lui et se mit à frotter sa joue à la sienne, son coté câlin excessif revenant au galop...


"Salut à toi belle chatonneuuuuuuuuuuuh!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira Val's
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: son intelligence et sa perspicacité.
Est soumis par: Saryl

MessageSujet: Re: La pluie, s'est mouillée!   Lun 21 Mai - 0:34

La pluie semblait décidée à ne pas la laisser s’en aller de sitôt. De plus, ses instincts lui soufflaient que s’était beaucoup plus dangereux de s’aventurer à l’extérieur que d’attendre que le temps se calme. Tremblante de froid, elle préféra rester où elle était que d’affronter les éléments une seconde fois. Elleira était une adepte des bibliothèque, du chocolat chaud et des bons repas, pas du froid et de la faim qui commençait à la prendre lentement, mais sûrement.

Ses mèches rouille plaquées sur son front, la neiko se frictionna les bras avec énergie pour se réchauffer, repensant avec envi à une couverture de laine. Une belle couverture de laine bien chaude, un bon feu et des vêtements secs. D’ailleurs, si elle enlevait les siens, peut-être aurait-elle moins froid…
Nan! Chassant cette idée, Elleira ramena ses genoux contre sa poitrine. Pas question de se déshabiller. Si quelqu’un la trouvait, elle en mourait de honte.

Soudain, au travers du régulier et soporifique rythme de la pluie tombant à l’extérieur, Elleira détecta un autre son. Régulier là aussi, mais plus fort, plus…plus quoi? Cela lui rappela quelqu’un entrain de courir.

* Qui peut bien être l’idiot qui se promènerait dehors par ce temps? *

Réalisant quant pensant ainsi, elle se pointait elle-même, la neiko eut une moue. Mouais. L’ennuis était le pire ennemi de ceux qui pense trop. Se levant, elle porta une main à son visage pour en retirer les cheveux plaqués par la pluie. Au moment où elle relevait la tête, quel fut son étonnement lorsqu’un poids lui fonça dedans, la projetant au sol.

Le plaquage non intentionnel et son atterrissage plutôt violent lui coupèrent son souffle, l’empêchant de pousser un cri de surprise. Toutefois, avant même de se rendre compte qu’on garçon lui avait tomber dessus, Elleira se retrouvait déjà dans ses bras, l’inconnu franchement bizarre s’était mit à la câliner l’air de rien.

« Qu’est-ce que…? » furent les seuls mots qui franchirent ses lèvres crispées.

Qu’est-ce que ce garçon faisait là??? Tout son corps fut parcourut d’un long frisson, mais se ne fut pas à cause du froid. Un homme! Un homme la touchait! Soudain, des images saccadés de ses deux maîtres hommes dansèrent devant ses prunelles vertes, lui donnant mal au cœur. De quel droit ce type la touchait?

- Non! s’écria-t-elle en le repoussant de toute ses forces.

Reculant vivement, elle se tassa sur elle-même, tremblante, les yeux écarquillés par la peur. Ses poings serrés, les oreilles plaquées contre son crâne. Puis, contrairement à son éclat de voix passé, elle lui dit, la peur vibrant dans son ton de voix :

- Ne…ne m’approchez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verzilverde Maanwind
Hybride Mâle
avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : Par ci par là...
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: Bajo ( Sa bestiole de compagnie )
Est soumis par: Personne, mais appartient à Maya Woodcroft

MessageSujet: Re: La pluie, s'est mouillée!   Lun 21 Mai - 18:33

La pauvre neiko ne prononça comme phrase seulement un "qu'est-ce que..?" rempli de surprise, Verzil quand à lui avait encore une fois fait preuve de son manque de politesse et s'était laissé emporter par son coté câlin, en fait, il avait trouver la neiko très belle, et de cela il aimait bien les choses tenant une part féline en elle, donc, être une jolie neiko n'était franchement pas une chose conseillé pour échapper à l'excès de bizarrerie d'on faisait preuve notre jeune hybride. Il put sentir un frisson parcourir le corps de la neiko, soudain la neiko repoussa violemment l'hybride qui ne comprit pas très bien pourquoi, il faisait peur?

Hum à bien y réfléchir, il y a de quoi avoir peur quand on comprend le caractère de Verzil, un hybride hyperactif, collant, franchement, plutôt dur à canaliser et à rester calme avec une personne de ce genre en face de soi, d'ailleurs, il faut dire que Maya, la maîtresse de Verzil, doit avoir les nerfs bien solide pour rester aussi calme face à lui, quoique elle parait parfois bien gênée. En même temps, quand il avait encore l'air d'un gamin, il a put voir l'hybride entièrement nu, cela était du à un coup de vent soulevant la serviette de l'hybride, heureusement qu'elle ne la pas vu nu depuis, car il y a du changement pour ce qui est du physique...

Revenons à nos moutons, la belle neiko était maintenant en train de trembler, et avait un regard terrifié, même ses oreilles couleur cacao était plaquée contre son crane et ses poings bien serrer, le jeune hybride la fixa avec un air surpris puis ensuite un peu triste, il avait honte d'avoir fait aussi peur à cette neiko, il faut dire que faire peur à une fille n'était pas ce qu'aimait le plus Verzil, sauf bien sur si cela fait parti d'un stratagème diabolique visant à faire péter les plombs à al cible pour s'amuser. Il prit une mine encore plus triste lorsqu'il entendit la voix empli de peur de la neiko qui lui disait de ne pas rapprocher. Le jeune hybride regarda d'un air doux la neiko et s'approcha sans geste brusque, il n'aimait pas voir les gens triste, et même si elle ne voulait pas qu'il la touche, c'était le seul moyen pour la rassurer, en tout cas, c'était ainsi que penser Verzil.

Une fois devant elle, il posa sa main sur l'oreille gauche de la belle neiko, un air réconfortant et doux sur le visage, il faut dire que cela était tout a fait naturel d 'afficher ce visage pour le jeune hybride. Il se mit à caresser l'oreille de la neiko avant de s'approcher un peu plus et de la serrer contre lui, il faisait tout le temps preuve d'une grande tendresse quand il voulait rendre content quelqu'un, il passa sa seconde main sur les cheveux de la neiko, afin de plonger son regard turquoise dans celui vert sapin de la neiko. Il baissa ensuite la tête, on pouvait voir ses yeux devenir humide, prêt à laisser tomber des larmes, il dit de sa voix douce avec sincérité:


" Désolé, je voulais pas te faire peur, je me suis encore laissé emporter et j'ai pas fait attention, pardon! Je voulais pas!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira Val's
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: son intelligence et sa perspicacité.
Est soumis par: Saryl

MessageSujet: Re: La pluie, s'est mouillée!   Lun 21 Mai - 21:28

Tremblante, la neiko regardant le garçon s’approcher. Qu’il soit humain ou hybride n’avait aucun importance aux yeux d’Elleira, il était de sexe masculin, et cette seule information suffisait à le rendre pareille à un monstre pour elle. Quoique, maintenant qu’il était moins…câlin, la jeune femme se sentait mieux. S’il pouvait rester loin d’elle.

Cependant, elle sursauta lorsqu’il s’approcha, même tout doucement, d’elle. Il était déjà trop près. Beaucoup trop près! Lorsqu’il la toucha, effleurant la fourrure de son oreille, elle se crispa un peu plus, mais était quand même un peu plus calme que lorsqu’il l’avait prit dans ses bras. Mais pourquoi persistait-il à l’approcher? Elle ne voulait pas, même s’il affichait un air gentil ou doux, même s’il tentait de la calmer.

Il continuait à caresser son oreille, tranquillement, sans qu’il semble se soucier qu’elle soit terrorisée. Ils étaient seuls au milieu de nul part, s’il lui prenait une quelconque envi… Fermant les yeux lorsqu’il la serra contre lui, Elleira chassa cette pensée de son esprit. Il ne fallait pas penser à cela maintenant. Pas maintenant.

Lentement, elle se décrispa, sa respiration se calma un peu, son cœur cessa de battre dans ses tempes trop fort. La neiko, quoique la mâchoire serré de toute ses forces pour éviter de mordre, ouvrit les yeux lorsque l’étranger passa ses doigts au travers de ses mèches humides. Comment pouvait-il prendre autant de liberté avec une personne qu’il rencontrait pour la première fois????

Les prunelles se rencontrèrent, et Elleira fut surprise d’y voir une lueur de tristesse. Froide, elle le dévisagea, oubliant complètement qu’il la touchait. Qui aurait cru qu’il le prendrait aussi mal? D’ailleurs, elle rougit violemment lorsque des larmes se pointèrent dans les yeux du garçon. Même sa voix semblait remplit de tristesse. Ne sachant que faire, la jeune femme se dégagea, mais ne s’éloigna pas pour ne pas provoquer une chute de larmes.

- Ah non! Ne… ne pleurez pas s’il vous plait! s’exclama-t-elle en gesticulant. C’est… se n’ai pas vôtre faute. Vous m’avez fait peur, c’est tout. Je ne croyais pas qu’on garçon allait me tomber dessus et réagir de la sorte. Son visage devint encore plus rouge. Je suis vraiment désoler de vous causer autant de peine, mais c’est que je suis pas habituée à me faire toucher, et surtout pas par un homme. Voilà l’explication. Ne pleurez pas par pitié.

Gros mensonge. S’était justement parce qu’elle s’était fait un peu trop toucher par des hommes qu’elle ne supportait plus de contact physique, mais cela, il n’était pas obliger de le savoir. Il fondrait probablement en larmes en s’excusant de ne pas avoir fait attention, et cela l’a mettait mal à l’aise. Surtout que jamais personne n’avait pleuré par sa faute. S’était gênant et bien embêtant. Puis, elle ajouta :

- Je ne vous en veux pas une minute. Je tiens simplement à mon intimité.

Ça, s’était vrai au moins. Esquissant un semblant de sourire, la neiko se tut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verzilverde Maanwind
Hybride Mâle
avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : Par ci par là...
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: Bajo ( Sa bestiole de compagnie )
Est soumis par: Personne, mais appartient à Maya Woodcroft

MessageSujet: Re: La pluie, s'est mouillée!   Jeu 24 Mai - 12:25

La neiko rougit en voyons ainsi le jeune Verzil au bord des larmes, elle se dégagea du jeune homme sans s'éloigner, ne voulant sûrement pas provoqué une chute de larmes du jeune hybride, qui était effectivement plutôt sensible. En plus de cela, en ce moment, il n'avait franchement pas besoin d'être rejeté, il n'avait pour le moment pas d'amis, sa maîtresse semblait se foutre de son devenir, et par dessus tout il y avait le second blondinet, Kassiel, qui d'entrer, déplut à l'hybride. Mis à part la veille et gentille Merrin, il n'avait personne avec qui s'amuser, déjà que mis à part les jeux simple, il ne pouvait rien faire de sportif avec la veille femme, quand à son "animal", Bajo.

L'hybride n'était pas d'humeur à faire des bêtises avec une bestiole, il avait plus besoin de se défouler avec une personne humanoïde, même un hybride tenant d'horrible insectes, il voudrait bien jouer avec. La neiko s'exprima alors, lui demandant de ne pas pleurer, elle ajouta que ce n'était pas de sa faute, hors il avait bel et bien pris cette femme dans ses bras, donc ce l'était tout de même. Elle dit également qu'elle ne s'attendait pas à ce qu'un garçons se pointe ici et agisse comme ça, c'est vrai que avec toute cette pluie, il y avait peu de chance que deux personnes puissent venir dans la même grotte.

Expliquant qu'elle n'était pas habitué à se faire toucher, et encore moins par un homme pour finir par lui demander de ne pas pleurer. Hum.. Pas habituée à se faire toucher? C'était plutôt la réaction d'une femme qui justement s'est bien trop fait toucher par des hommes, le jeune hybride prit un air interrogateur, fixant de ses yeux clair la neiko, tout en se mettant à tanguer sur place, tel un métronome, en effet, il ne pouvait pas rester en place, et ce, même arrêter, il continua à bouger, finissant par conclure qu'elle ne lui en voulait pas et qu'elle tenait simplement à son intimité, la belle neiko se tut en esquissant un faible sourire. Le jeune hybride prenait un air un peu idiot, ne comprenant pas ce que signifiait "intimité", en effet, tout ce qui touche au corps humains, on ne lui en avait pas parler, d'ailleurs, c'était quoi ces choses que les femmes avaient à la poitrine? Des sorte d'oreillers? Des poches de rangement?

Voila ce que se posait en ce moment comme question Verzil, qui quand il le demandait, se prenait sois une baffe, soit était pris pour un pervers, soit pour un idiot, soit les trois à la fois. Il se mit donc en tête de demander à cette neiko ce que c'était, espérant ne pas se faire encore une fois frapper comme tant d'autre demoiselle l'avait fait à la boutique d'hybride. Avant cela, il se redressa et se déshabilla, se retrouvant donc seulement avec ses bas, torse nue, puis sorti de son sac à bandoulière sa cape qui vu son épaisseur, pouvait facilement servir de couverture. Il la tendit à la jeune neiko, un air enfantin au visage.


"Si tu continus à porter ces vêtements, tu vas attraper un rhume, prend ma cape, elle te réchauffera bien, moi je n'en ai pas besoin, j'ai tout le temps froid.Il reprit doucement une inspiration avant d'ajouter avec un air naïf plutôt naturel chez lui:En fait, je me demande, c'est quoi les choses que tu as sur la poitrine? Personne veux m'expliquer!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elleira Val's
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 43
Age : 27
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: son intelligence et sa perspicacité.
Est soumis par: Saryl

MessageSujet: Re: La pluie, s'est mouillée!   Sam 26 Mai - 16:59

Assise sur ses pieds, tremblante sans le vouloir de froid, Elleira continuait d’attendre la réaction du jeune homme. Ses traits s’étaient tout de même, au grand soulagement de la neiko, adoucit, mais gardait un petit air songeur, comme s’il pensait à quelque chose qui le dérangeait. Penchant la tête légèrement sur le côté comme à chaque fois qu’elle se demandait quelque chose, Elleira attendit, toujours ce petit sourire sur ses lèvres.

Cependant, il ne lui répondit pas, se redressant à la place. Puis, alors que la jeune femme levait les yeux vers lui, il fit une chose qui la fit sursauter : Il commença à se déshabiller. Il semblait ne pas se soucier qu’elle soit entrain de le regarder, et, rouge d’embarra, la neiko détourna le regard. Elle préféra même lui tourner le dos. Se serait beaucoup mieux ainsi!

Frictionnait ses bras, elle se demanda se qui aurait été le mieux : mourir de froid ou le rencontrer. Il était très, très étrange, et son étrangeté n’était pas pour lui plaire. D’ailleurs, elle ne savait pas non plus si elle devait en pleurer ou en rire.
Il n’était pas comme ces maîtres pervers qui ne peuvent voir une femme sans bander, ou ces vieux pervers lubriques qui la dégoûtait tant. Cet étranger n’était qu’un esclave dans la même condition qu’elle.

Soudain, ses pensées furent chassé par la voix du jeune homme derrière elle. Tournant légèrement la tête pour lui signifier qu’elle l’écoutait, mais ne la tournant pas assez pour voir son corps, Elleira étira un bras lorsqu’il lui proposa sa cape. Son seul touché révéla à Elleira qu’effectivement, la cape était chaude.
La ramenant en vitesse sur ses épaules, la neiko remercia l’hybride d’une petite voix. Finalement, il était bien sympathique, et sa présence ne la dérangeait plus autant. Elle jugea même que ses paroles avaient du sens.
Enlever ses vêtements lui avaient effleurée l’esprit, mais parce qu’elle n’avait rien d’autre, elle avait laissé tomber. Mais, maintenant, s’était différent.

En faisant attention à ne pas perdre la couverture de sur ses épaules, la neiko entreprit de retirer ses vêtements mouillés. Il s’écherait beaucoup mieux ainsi. Étonnamment, elle se retrouva donc en petite culotte, sa pudicité l’ayant empêchée d’aller plus loin.
Puis, il posa l’étrange question. Ses joues virant à l’écarlate, elle se tourna vers lui sans y penser, laissant entrevoir sans le vouloir une partie de son propre corps, mais détourna tout aussi rapidement les yeux lorsqu’elle avait aperçut celui nu de ce dernier. Puis, elle lui dit, avec un certain embarra et beaucoup de bégaiement:

- C’est…. personnel. elle arrangea la couverture sur ses épaules, puis ajouta : C’est quelque chose que toute femme possède, et c’est très personnel, à moins que la femme accepte que quelqu’un profite de cette intimité.

Elle se tut par la suite, son visage était redevenu rouge de gêne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verzilverde Maanwind
Hybride Mâle
avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : Par ci par là...
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéro
Est maître de: Bajo ( Sa bestiole de compagnie )
Est soumis par: Personne, mais appartient à Maya Woodcroft

MessageSujet: Re: La pluie, s'est mouillée!   Dim 27 Mai - 18:18

[ Lol, tu t'es trompée en écrivant que Verzil est nu, mais je me suis peut-être mal exprimé, je voulais dire qu'il avait plus que son sous-vêtements, m'enfin c'est pas grave ^^ ]

La jeune femme, qui était tout de même plus âgée que Verzil, détourna son regard quand Verzil commença à se dévêtir, du moment que Verzil n'exposait pas ses parties génitales, être simplement vetu d'un caleçon noir ne le gênait pas, chose qui était plutôt étrange, il faut dire qu'il n'y a pas beaucoup de temps, il avait encore un corps de gamin, donc, il ne se rendait pas encore bien compte à quel point l'effet produit entre son ancienne apparence et sa nouvelle dut à la recroissance subite de son corps était différent, en effet, il avait dorénavant un corps de jeune homme et plus un corps d'adolescent de 13 ans. Rouge d'embarras, la jolie neiko fini par se retourner, tournant le dos à Verzil, se demandant sûrement comment quelqu'un pouvait être aussi étrange.

Une fois la cape du jeune Verzil sur ses épaules, la belle demoiselle se mit à se dévêtir, le jeune hybride put apercevoir qu'elle avait semble-t-il retirer tout sauf l'un de ses sous-vêtements, heureusement pour la neiko que l'hybride avait juste changer physiquement et non mentalement, car avec un mental de son véritable âge, il est sur que Verzil se serait soudainement senti bien excité à l'idée qu'une jolie neiko soit presque totalement nue devant lui. Après que Verzil eu poser sa question plutôt étrange, la neiko se retourna vers l'hybride, laissant à celui-ci l'occasion de voir une partie de son corps, d'ailleurs, sans vraiment savoir pourquoi, en voyant les parties non caché de la neiko, le jeune Verzil ne put empêcher ses joues de rougir, en apercevant l'hybride vêtu d'un simple caleçon, la neiko détourna son regard, et dit avec un certain ambara et pas mal de bégaiements que c'était une chose personnel et que toute les femmes en possédaient, mais que c'était si personnel et que on pouvait apparemment y toucher seulement si la femme voulait en faire profité.

L'hybride ne comprit presque rien à ce petit discours, comprenant juste que seul les femmes en avaient et qu'il ne fallait pas y toucher sans demander. La neiko elle, se tut et afficha un visage entièrement rouge de gêne, c'est sur que répondre à une tel question ne devait pas être facile, mis à part si on est une fille de joie ou vraiment axé sexe... Verzil s'approcha de la neiko et s'accroupi devant elle, son visage à hauteur égale à celui de la jolie demoiselle, ses yeux clair fixant tant bien que mal ceux d' Elleira, puis en y pensant, ils ne s'étaient pas encore présenté, Verzil déposa donc sa main droite dans la main gauche de la jeune femme et afficha un air enfantin sur son visage de jeune homme.


" On ne s'est pas officiellement présenté! Moi c'est Verzilverde Maanwind, mais c'est plutôt long, je me demande ce qui est passé dans le crane de mes parents pour me donner un prénom aussi long.. Tu peux m'appeler Verzil! Et toi, c'est quoi ton petit nom?"

Le jeune hybride se rendit soudain compte qu'il était un peu trop proche de la neiko, en plus de cela, les deux jeune gens étaient presque entièrement nu.. C'est donc un air gêné et les joues rouge que le jeune Verzil se recula de quelques pas pour ne pas déranger la belle neiko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pluie, s'est mouillée!   

Revenir en haut Aller en bas
 
La pluie, s'est mouillée!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux mages, la pluie et une rose [PV - Athos/Tom]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» [Texte] La pluie
» Canidé prétentieux [PV Spectre du Passé & Pluie d'Anarchie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olphéra :: La nature de la Capital :: Les grottes-
Sauter vers: