Olphéra, le pays de légende… Chercherez vous les cinq objets mystiques ou vivrez vous votre vie simplement… ? Incarnez un Humain, un Esclave, un Neïko ou un Hybride…Serez vous soumis ou rebellé ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]

Aller en bas 
AuteurMessage
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Lun 14 Mai - 6:51

En plein coeur des ruelles mal famées du Quartier Est était enferré un secteur industriel qui, en 2002, était désaffecté depuis bien des années. L'endroit était interdit au public, et hautement dangereux en raison d'une explosion monumentale des années plus tôt, une catastrophe qui avait ravagé toute la zone, fait voler en éclat plusieurs chaînes de montage et jonché le coin de piques de béton et de divers autres débris tranchants. Une haute clôture cernait le secteur et même si le grillage était déchiré en bien des endroits, rares étaient les voleurs à avoir osé le franchir.
Une personne qui se serait hasardé là - simple hypothèse, bien sûr - aurait dû affronter un véritable parcours du combattant. Si elle avait l'esprit joueur, cette personne aurait cependant poursuivi, voyant dans les obstacles, les poutrelles courbées sur son passage, les gouffres béants dans le sol, autant de défis à son agilité, autant d'éléments d'une petite aventure. Avec un brin de témérité, si cette personne avait été Neïko, elle aurait pu atteindre, par une planche menant à une petite fenêtre à quatre mètres du sol, une usine titanesque, perdue au beau milieu du secteur industriel.
La spectatrice aurait pu découvrir - d'accord, découvrait, ne nous voilons pas la face, il y a bien quelqu'un qui s'est aventuré dans ce piège sordide - que les entrailles de l'usine avaient été réorganisées pour figurer des entrailles, justement, ou bien une sorte de temple : difficile de voir si les tuyaux courbés, replantés dans le plafond et ornés de morceaux de tissu sombre, étaient supposés être des colonnes ou des côtes géantes. Il n'y avait rien d'horrifique, non, rien d'horrifique dans ce sanctuaire où d'énormes rouages, posés à l'horizontale, semblaient avoir été convertis en autels, où des lances tribales clouaient aux parois décaties des bannières sectaires balafrées d'un signe étrange, un triangle dans un cercle avec un oeil au milieu. Mais de là où elle était, en descendant de la petite fenêtre pour gagner le centre de la salle, elle pouvait voir une échelle rouillée descendant dans les ténèbres du sous-sol de l'usine.


Dernière édition par le Mer 16 Mai - 9:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Lun 14 Mai - 7:10

Lucy était partie en ville, avec la permission de son maître bien entendu, pour aller acheter quelques petites choses du genre nouriture ou autres qui manquaient à la maison. Mais, n'étant pas vraiment habituée a se promener librement, seule dans une si grande ville qu'était Olphéra, elle finit par s'y perdre. Mais, elle ne paniqua pas, après tout, elle n'avait peut etre pas le sens de l'orientation, mais peut etre que quelqu'un finirait par aller l'aider.... Alors, elle continua à marcher. Mais plus elle avançait, et plus elle se rendait compte qu'elle s'éloignait de toute forme de vie, humaine, hybride ou autre. Elle décida alors de se débrouiller elle même, et, elle entra dans la zone ou elle s'était arretée à l'entrée. Elle avança donc dans un terrain en pente, pas facile d'accès pour tout le monde, elle sauta les trous béants qui avaient pris leur place dans le sol goudronné, cette zone devait être abandonnée depuis bien longtemps...

Mais la jeune neko qu'était Lucy ne s'en inquièta pas, tellement inscouciante qu'elle l'était. Elle continua son chemin, déviant ou sautant par dessus les crevasses, contournant avec aise des poutres étrangement recourbées. Puis, elle aperçut une petite planche de bois, qui menait à une fenêtre d'un grand batiment. La semi-humaine prit son inspiration, et sauta sur la planche, y rentrant ses griffes de félin, et elle monta, et se retrouva accroupie sur le bord -délabré- de la fenetre de ce qui semblait être, et qui avait du être pendant un moment de temps, une usine. De multiples matériaux y jonchaient, pliés dans tout les sens qui soient. Il y avait d'étranges sympboles plus bas, et Lucy était curieuse de connaitre leur signification. Elle remarqua alors une échelle, mais se rendit vite compte qu'elle était bien rouillée, et, ne cherchant pas à l'emprunter, elle prit un bon point d'appui, et sauta. Elle atteri sur ses pieds, avec souplesse, grâce peut être pas, parce qu'avec un saut haut de trois voire quatres mètres.... Elle avait entendu, lors de son saut, une déchirure, elle se retourna alors. Sa jupe bleu marine, qui descendait à ses genoux, s'était déchirée, et l'on pouvait apercevoir en haut le tissu manquant.


**et zut alors, je vais surement me faire gronder! voilà ou pousse la curiosité.... Enfin bon, maintenant que j'y suis, autant avancer...**

Elle vérifia avant cela si son chemisier blanc avait subi des dommages, mais non. Ses souliers et ses petites chausettes blanches, qui la faisaient ressembler a une écolière, n'avaient pas été abimées non plus. Seul sa jupe donnait à présent un avant goût sur ses fesses.... La neko soupira, et continua d'avancer, elle ne sentait aucune présence autour d'elle, et de toute façon, elle n'y faisait même pas attention, elle était vraiment trop inscouciante.... Le chemin qu'elle devait désormais emprunté était plus escarpé qu'auparavent, et Lucy se fit alors bien plus prudente que quelques instants auparavant... Enfin, après quelques minutes d'escalades en tout genre, elle finit par sauter et atterir sur un terrain plat. Ouf! enfin la terre ferme! Elle soupira un peu, le grelot attaché a son cou avait joué maintes fois durant les sauts, évitements ou autres acrobaties qu'elle avait pu accomplir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Lun 14 Mai - 7:47

La salle où elle avait atterri était une pièce en sous-sol dont les fortes effluves d'essence étaient aérées par un énorme ventilateur, remplaçant tout un mur. Le ventilateur tournait sans hésitation, à un rythme régulier, rassurant, et même hypnotisant, et il était enfermé derrière un grillage. On ne voyait presque rien de la salle derrière, juste ce qui ressemblait à une ruche. En regardant bien, ce n'était pas une ruche géante, plutôt une paroi noire, froissée et brillante, comme couverte par du plastique de sac poubelle, où s'ouvraient des bouches d'égout, à la verticale. Même en fixant bien les gouffres, les pseudo-alvéoles, certaines effectivement fermées par des plaques d'égouts, on ne voyait rien. De plus, devant, il y avait le ventilateur qui tournait et tournait, à côté d'une ampoule allumée par Dieu sait qui qui éclairait chichement les lieux, et le grillage aussi.
De l'autre côté de la salle où menait le gouffre dont l'échelle rouillée ramenait à l'usine-temple, un tunnel s'ouvrait. Un tunnel tout simple, sans doute creusé dans la terre, mais impossible d'en être sûre, parce qu'il était bordé d'un plastique gris et résineux. Un tunnel gris, avec plusieurs embranchements diffluents qui menaient à des portes de cuivre, et une voie principale qui restait droite pendant quatre cents mètres avant de bifurquer, à droite, à gauche, à droite, à gauche, et d'aboutir à une porte un peu plus grande, toute aussi cuivrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Lun 14 Mai - 8:08

Lucy sentait un souffle d'air, à la fois léger et fort, arriver jusqu'à elle. La jeune neko se retourna et aperçut alors un grand ventilateur, en tout cas, ce n'était pas désagréable qu'il y en ait un ici, au moins, l'odorat fin de la neko ne serait pas souillé par les immondes odeurs d'essences trainant dans les parages, qui finissaient à coup sûr d'être dispersées par le "moulin à air", comme l'aurait appelé la jeune femme-chat, qui était en vrai terme un ventilateur. La jeune fille-féline se retourna un peu, pour trouver une issue de sortie. Elle s'était finalement désinteressée des dessins, ils étaient bien trop compliqués pour elle.

**j'aurais du mieux étudier quand j'étais petite.... Alala quelle cruche j'étais à ce moment là! Et je crois pas avoir changé en plus.... >.<.**

Elle finit, après quelques instants, par apercevoir, tout au fond de la salle, une sorte de grand tunnel, elle l'observa, se demandant si il avait été fait artificiellement ou non. Elle pensa à l'hypothèse qu'il avait été commencé par les humains mais non finit, et que finalement, la nature avait achevé le tout... Mais la question n'était pas là, pour le moment, elle devait trouver quelque part ou elle pourrait sortir. Elle scruta alors l'échelle, et répugna d'y grimper, elle avait l'impression que ces barreaux de métal rouillé n'étaient pas solides du tout. Son instinct lui disait également de ne pas emprunter le même chemin que celle qu'elle avait pris pour venir là ou elle se trouvait en ce moment même, la jeune demoiselle se dirigea alors vers le tunnel.

**pourvu qu'il m'ammène à la sortie, j'aimerais pas rester ici trop longtemps moi >.< En plus, Lannovar va s'inquièter si je suis trop longue à revenir à la maison, et je veux pas qu'il croit que je me sois enfuie.**

Elle pris son inspiration, pour se donner un peu de courage, et elle entra. Elle avait bien eut raison de le faire, car un éboulement ce fit entendre, si brusque et si fort qu'il la fit sursauter. Elle prit un instant pour se calmer, et elle repartit, un peu au hasard en fait. Elle emprunta plusieurs chemins différents, qui menaient tous à des portes de cuivre.... fermées à clé. La neko revint donc à la voie principale, et décida de la suivre. Pendant quelques centaines de mètres, elle avança tout droit, puis elle tourna à gauche, puis à droite, et ainsi de suite, jusqu'a se retrouver devant une porte cuivrée, mais plus grande que toutes celle que la jeune féline avait pu rencontrer, elle prit doucement la poignée, et entra très discretement, elle ne ressentait aucune présence, mais un sentiment très étrange l'envahissait, peu à peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Lun 14 Mai - 9:42

La pièce était entièrement grise, plus encore que le tunnel, et elle était grande - bien davantage, en fait, que l'usine toute entière. La porte ouvrait sur un escalier qui descendait au centre de l'immense salle souterraine, un espace parfaitement cubique. Le décor était absurde, grotesque, impossible : qui avait bien pu creuser et aménager une telle pièce, et surtout, pour quel usage ?
Quand elle eut descendu les marches, elle eut un point de vue imprenable - grâce à des néons qui clignotaient au plafond - sur les parois de la salle. Car ici encore, le mobilier était absent, mais l'endroit était riche en particularités absurde. La pièce cubique et grise était une sorte de Rubik's Cube morne et inversé ; les grands murs de métal gris, dont l'oxydation tirait sur le vert, étaient chacun divisé en neuf grands panneaux carrés, de quinze mètres de côté. La porte qu'elle avait franchi, reliant la salle au tunnel, se situait sur le carré central de l'une de ces parois. La porte lui paraissait plus grande, bien plus grande qu'avant qu'elle la franchisse ; d'une grandeur impossible. Et qu'était-il écrit ?



Un piège ? De quoi imaginer que des flèches allaient jaillir de quelque part, qu'une trappe allait s'ouvrir, que ces panneaux étranges allaient se rapprocher. Rien ne vint. Quelque part, elle entendit un grincement, deux grincements, puis plus rien. Si piège il y avait, il était autre part.
Les autres panneaux portaient des inscriptions d'une semblable couleur, comme de simples résultats de l'oxydation ignoble à laquelle avait été soumis l'endroit. Le plus curieux était le sol, dont le seul élément en relief était tout bonnement l'escalier qu'elle avait descendu : peut-être les symboles sur le sol étaient-ils des logos de groupes de rock'n'roll.



En levant les yeux au ciel, elle pouvait s'apercevoir que le plafond portait des mots, qui n'étaient pas beaucoup plus explicites, en fait.



Restait trois murs. Le premier, à sa gauche, percé d'énormes trous béants, n'était pas d'une grande aide :



Pas difficile de comprendre ce qu'un plaisantin, un jeune voyou, peut-être, avait taggé puis barré, comme se résignant à être moins menaçant.
À sa droite, pis encore, si possible. Une porte minuscule - en fait, juste à la taille de la Neïko - était là, au loin, à une vingtaine de mètres :



Mais le plus inquiétant, c'était le mur en face d'elle, en face de l'escalier, dont tout un panneau était remplacé par des doubles portes taillées pour un géant, des doubles portes de cuivre ou quelque chose d'approchant (on n'avait pas envie d'en vérifier le matériau), et surtout, inaccessibles, à quinze mètres au-dessus du sol.



Un vestige de l'usine, sans doute ; quelle pouvait être l'utilité de portes aussi immenses ?
Et surtout, où aller, à présent ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Lun 14 Mai - 14:41

Lucy observa attentivement les lieux, au début, elle était plutôt tentée par l'aventure, mais peu à peu, ce sentiment de témérité s'était effacé pour gouter a l'acide de la peur.... Ses oreilles étaient maintenant relevées, bien droites, tremblant légèrement, sa queue battait nerveusement derrière elle. Cet endroit ne lui inspirait pas confiance, mais elle ne pouvait pas se permettre de retourner en arrière, elle serait coincée! Par ou aller...? Ah, fichu défaut qu'était la curiosité... Elle leva pour la deuxième fois son visage vers le plafond, les mots qui étaient marqués lui semblaient tout particulièrement destinés, de quoi faire froid dans le dos a plus d'un.... Elle essaya de se clamer, se disant que ça ne pouvait être qu'une mauvaise blague, mais tout ce qu'elle réussit à faire, c'était à être encore plus stressée que quelques instants avant. Elle décida de se décider. (xD). Mais quelle porte prendre? Beaucoup de personnes, malgré les inscriptions, auraient empruntés les énormes portes, étant signe pour beaucoup de personnes de grandeur, etc.... Ce qui était recherché par beaucoup. Mais, Lucy se dirigea vers la toute petite porte, elle dégutit difficilement, de toutes façons, les inscriptions des autres portes n'étaient pas plus sympathiques que celle que la neko allait emprunter.... Elle respira a fond, essayant de se calmer un minimum.

**du calme.... tout va bien se passer.... Ce n'est qu'une méchante blague... De plus, je n'ai jamais entendue parler de bourreau ou de tueur en série dans cette ville... Enfin en même temps je la connais pas!!!! >.<**

Puis, timidement et très précautionneusement, comme si elle avait peur de faire du bruit, la demoiselle-chatte baissa la poignée de la porte et l'ouvrit... Mais malgré ses efforts, tout ne fut que vacarme: la porte grinça horriblement. La jeune fille scrutait tout autour d'elle, tout était éteint, il n'y avait qu'un seul néon qui éclairait très faiblement, le courant sautant, la pièce ou elle était... et ce n'était pas facile de voir, même avec la vue la plus perçante d'un chat... Une impression inexplicable de peur et d'angoisse, de crainte la submergea tout à coup. Elle se mit a trembler, mais elle essaya de se maitriser. Elle posa ses petites mains aux doigts fins sur son coeur, et peu à peu, reprit une respiration normale et un calme apparent fit place, mais elle ne relacha pas sa vigilance pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 0:59

Derrière elle, du côté de la grande pièce grise, un gémissement.
La porte se referma, fut doublée par un grillage s'abattant comme une herse médiévale. Il n'y eut plus que les ténèbres éclairés par le néon vacillant.
Et, presque aussitôt, la pièce se décrocha ; elle tomba comme en chute libre, comme si tout s'effondrait autour d'elle, et dans le vacarme général, il fallut un moment pour que le grésillement des câbles se déroulant à toute vitesse soit perceptible. En réalité, c'était un monte-charge, ou un espèce d'ascenseur tout rouillé, qui descendait, très bas. Il ne tarda pas à atterrir violemment, et le grillage qui avait barré la porte d'en haut se souleva devant une nouvelle porte.
Le monte-charge débouchait sur une pièce d'une grande simplicité. On aurait dit le modèle réduite de l'immense Rubik's Cube, mais cette alcôve était plus grise encore, et elle était mate, comme polie. De plus, une seule chose se distinguait des panneaux, avec un unique tag :



C'était comme un tiroir carré. À l'échelle de la grande salle, il aurait été impossible à tirer, mais selon les proportions de ce réduit, même un petit enfant aurait pu le sortir du mur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 4:41

Lucy se retourna quand elle entendit la porte se refermer. De toute façon, il était tro tard maintenant, alors elle resta ou elle était. La jeune femme-chatte étouffa un cri de peur en mettant ses mains devant sa bouche quand un autre grand bruit se fit entendre, suivit par le sol qui descendait, descendait, descendait... Lucy pensa que ça devait etre un ascenseur ou quelques chose dans ce genre là. Quand l'ascenseur en question finit par stopper sa course, violemment, Lucy fut projeté a terre, se rattrapant sur ses mains et sur ses genoux. Le choc avait été plutot brutal, mais la petite demoiselle chat n'avait rien, et c'était bien le principal. La jeune fille, une fois relevée, osberva les lieux. Plutot simple comparé a ce qu'elle avait vu, quelques instants plus tot.... Lucy distingua alors un dessin, une tete de chat, sur un panneau de taille a ce que l'on puisse l'enlever, meme si on était enfant. Lucy s'en approcha un peu, ses bras désormais droits contre son corps. Elle observa le tiroir, mais elle ne l'ouvrit pas, que pouvait il bien y avoir la dedans? Surement pas grand chose, mais on est jamais trop prudent, surtout dans un endroit pareil....

**Oh non ou ai je ne nouveau atteri? Et dire que je ne cherchais qu'un chemin de sortie.... Et ces tags, bien qu'ils peuvent donner l'air d'une simple mauvaise blague, j'ai l'impression qu'ils sont là pour moi. Surtout que l'encre est encore fraiche...**

[désolée pour le post assez court pas d'idées >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 5:18

[Pas grave, il n'est pas obligatoire d'en pondre des tartines.
Et une jolie musique pour accompagner ce sujet, tiens.]




Plus haut dans l'aberrant complexe souterrain, des grincements se firent entendre, si forts qu'ils résonnèrent jusqu'aux oreilles de Lucy. C'était le genre de son que produiraient des battants mal huilés que l'on pousserait violemment, comme si on était en train d'ouvrir les grandes portes cuivrée, la Porte du Bourreau. Et c'était, en fait, exactement le cas.
Pyramid sortait. Il avait d'autres passages, et il avait depuis longtemps pris connaissance de l'incursion dans son domaine, mais il passait par la Porte du Bourreau, celle des grandes occasions. Son coeur se réjouissait à l'idée de tout ce qu'il allait pouvoir relâcher, toute la violence, toute la tension qui lui habitaient les tripes ; il se sentait prêt à exploser, comprimé en lui-même, paquet de nerfs et de muscles qui ne demandaient qu'à se détendre et frapper, et percer, perforer, découper. Comme en prélude à ce divin massacre, il planta son couteau dans le sol, un couteau de deux mètres de haut. Il arborait, pour l'occasion, son tablier-robe de peaux humaines cousues ainsi que sa pyramide en grillage noirâtre, aux arêtes acérées, et chacun de ses muscles était crispé.
Après quelques spasmes au milieu de l'immense salle cubique, il se redressa, et sa main libre, celle qui ne tenait pas le couteau, reprit à la gorge sa précédente victime, écorchée vive, encore palpitante. Il avait encore du temps avant que la nouvelle proie ne remonte par le Passage du Condamné, et de toute façon, l'ascenseur était en bas, pas moyen de descendre. En un soubresaut, il frappa la victime dans le dos pour la faire tenir tranquille. Sous la douleur des muscles froissés et claqués de la main, à l'air libre, l'homme hurla, sans un son, car il avait la langue coupée. Puis il s'évanouit.
Après avoir planté le grand couteau au milieu de la salle, Pyramid Head traîna le martyr à travers l'une des cavités de la Voie de la Souffrance. Des barbelés bruissèrent, un bref moment, quand ils les traversèrent ; la douleur réveilla l'être humain, mais ce n'était qu'un prélude aux dernières tortures qu'il allait ressentir. La bonne nouvelle était que pour lui, le cauchemar était bientôt fini. Le trépas viendrait, miséricordieux, l'emporter dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 5:54

Soudain, Lucy entendit des grincements, qui semblaient venir d'assez loin, mais qui étaient tout de meme parvenus a ses oreilles, dont l'ouie, sans aucun doute a cause de ses oreilles de chat, était très fine. Elle du meme se plaquer les mains contre ses oreilles blondes, tellement le bruit de grincement était sourd et insupportable. C'était apparemment les bruits de portes que l'on ouvrait, y avait il donc quelqu'un ici? Ce n'était ni rassurant, ni réjouissant, après ce que la neko avait lu sur les murs des différentes salles du batiment... Et d'autres bruits firent place, moins forts que les précédents, et la jeune neko ne put en décrire la signification. En tout cas, celui qui les comettait ne devait pas etre du genre sympathique. Bien au contraire... Serait il un meutrier caché ici? Lucy ne l'espérait pas, bien que ce soit probablement la triste vérité. Mais, cette personne, aussi méchante et colérique soit elle, était surement la seule a connaitre ces lieux... Et si Lucy décidait de se débrouiller seule, elle en mettrait du temps.

Le jeune demi féline prit alors son courage a deux mains, et décida d'aller a la rencontre de la source de tout ces bruits.... horrifiants certes, mais les seuls qu'elle ai jusqu'a maintenant entendu. Elle chercha par ou passer, et se finit par voir, au fond de la pièce nommée le passage du condamné, un tunnel. Elle souria, n'étant pas fatiguée du tout, elle sauta, plus comme un chat qu'un humain, ses sauts étaient souples, légers et plutot longs, la faisant rapidement avancer. Elle avait réussi a maitriser la peur qui lui avait un moment tenaillé le ventre et tremblé son corps. Elle entra dans le tunnel, qui tournait parfois, elle du faire quelques demi tours, les chemins qu'elle empruntait terminant parfois par un cul de sac. Elle était plus rapide que ne pouvait le penser celui qui était incontestablement le maitre des lieux. Elle continuait d'avancer, dans ce tunnel ressemblant a un labyrinthe, de l'eau coulant sur le sol, trempant les pieds de la neko, qui étaient seulement chaussés par de petites sandales.

Au bout de quelques minutes voir un quart d'heure, la neko sortit du tunnel, du passage du condamné, mais les ténènbres se faisaient encore plus insistants qu'auparavant, et elle ne voyait vraiment rien du tout, on pouvait l'approcher a tout moment, par devant comme par derrière. Elle se rappela des bruits qui s'étaient fait encore plus persistants durant son voyage dans le tunnel, elle avait même cru que c'était des cris... Pourvu que ça ne soit pas cela. La neko sentait dans la pièce une aura dominante, étant a moitié féline, elle y était sensible, mais elle ne le montra pas, elle ne tremblait pas, elle s'était contentée de rester sur ses gardes, prete a se défendre si on l'attaquait. Il y avait quelqu'un d'autre dans cette pièce, mais la neko ne pouvait définir son emplacement exact. Elle dit alors d'une voix calme, mais timide, légèrement tremblante:


"Je sais qu'il y a quelqu'un, montrez vous...."

[amoche pas trop Lucy please ^^ euh comment dire... pas taper >.< mdr]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 6:48

Comme en réponse directe, elle fut saisie par le cou. C'était une grande main calleuse, qui la ramena en arrière, vers la forme qui se dégageait de l'ombre après y être restée tapie. Soulevée de terre, la Neïko fut pressée contre un torse dégoulinant de la même eau boueuse qui cachait le sol ; elle ne tarda pas à avoir une vue imprenable sur un museau... non, le mufle de fer, plus pointu qu'un bec, d'un casque énorme et impossible.
Pyramid Head serra presque avec douceur Lucy contre lui, par derrière, comme un nounours de dessin animé qui fait un gros câlin à son ami retrouvé. Puis son étreinte se relâcha un peu et, des tréfonds du heaume, d'en dessous, s'extirpa une langue, du moins, on pouvait penser que c'en était une. L'appendice charnu se déroula avec une nonchalance prédatrice, ressemblant de plus en plus à un tentacule noirâtre, et passa sur le visage de la Neïko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 7:36

Soudain, Lucy ressentit sa gorge se serrer. Ou plutot, etre serrée... Par une main grande, calleuse certes, mais musclée. C'était l'une des rares fois ou quelqu'un était passé a travers sa garde sans qu'elle ne puisse réagir. Elle avait le souffle coupé, ne pouvait même pas tourner le visage pour voir celui qui l'agressait, cette main ne poouvait appartenir à une femme, sauf si c'était une hybride... Et encore, elle serait bien masculine... Elle fut soulevée de terre, bien que la pression sur sa gorge se soit faite plus douce, elle était bien tenue tout de même. Elle se sentit posée contre quelque chose de dur, en dessous d'une couche de liquide visqueux... Elle se rendit alors compte que c'était bel et bien quelqu'un de sexe masculin qui lui faisait cela, elle regarda ses épaules freles, voyant une sorte de boue avec de l'eau y dégouliner, elle fit une petite grimace de dégout. Elle releva très légèrement son visage, et fut surprise: son agresseur avait le visage caché par une sorte de heaume, très très grand, tellement qu'il lui était impossible de voir ne serait ce que le menton de cet homme, ou hybride peu importe, si mystérieux....

Bien que la neko était toujours de dos face a cet étranger à la carrure imposante, celui ci la serra doucement contre lui. Cependant, alors qu'elle commençait a se sentir ne serait ce qu'un peu apaisée, une sorte de grande langue, si on pouvait appeler cela une langue, sortit de sous le casque de métal, et vint lécher le visage fin à la peau douce de la mi féline, passant doucement sur son front, relevant quelques mèches de ses cheveux blonds, puis descendant sur ses joues, sur son menton... La neko tremblait, cette personne lui inspirait crainte.... La neko essaya alors de se débattre, elle était trop faible par rapport a cet inconnu, mais, elle remonta ses mains jusqu'a celle qui tenait son cou, et, elle les posa dessus, sortant ses griffes, et griffant, pas trop fort, juste pour dire d'arreter, son agresseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 7:50

Pyramid Head se contenta de serrer plus fort. Sa langue trouva la bouche de la Neïko et la força avec une avidité digne d'un face-hugger pendant qu'il détendait son bras gauche (la main droite étant occupée à étrangler Lucy) et déchirait négligemment le peu de vêtements, la griffant au passage. La langue, épaisse, rude, se tordit dans la bouche de sa victime, s'enfonça jusqu'à la glotte, causant des hauts-le-coeur, puis elle se retira, laissant la petite bouche vomir.
Le monstre balança le corps nu contre un mur, cogna le front, une fois, deux fois, jeta la proie dans la boue, ventre à terre, et il fut sur elle, une sorte d'ahanement se faisant entendre à travers le heaume. Deux autres coups de poing, plutôt mous, comme pour la forme, puis les mains se desserrèrent, saisirent les hanches, ramenèrent Lucy plus étroitement contre le bassin masculin, contre le pic tendu sous la jupe de peau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 8:01

Lucy sentit alors la main de son agresseur resserer son emprise sur sa gorge, la privant de souffle et donc de force pendant un instant. La langue de cet homme vint forcer la bouche de la neko a s'ouvrir, Lucy résista un moment, mais profitant d'un moment ou elle reprenait du mieux qu'elle pouvait sa respiration, l'inconnu enfourna sa langue, violemment dans la bouche de la mi-féline mi-humaine, qui bougea un peu, tentant de se dégager, mais rien a faire la non plus...

**mais que ce passe t'il? Ce type... que me veut il exatcement? Est ce que c'était lui qui donnait lieu a des cris déchirants tout a l'heure?**

Le monstre déchira les vetements de Lucy, la laissant seulement en culotte, la neko rougit, affreusement génée, et elle commençait a avoir vraiment peur de ce... violeur? Soudain, Lucy eut une envie de vomir, la personne avait enfoncée sa langue jusqu'au fond de sa bouche, l'homme la lacha et la neko cracha et vomit un peu aussi. Sa respiration était assez saccadée, vu qu'elle avait été un moment stoppée. Soudain, le début du calvaire de Lucy reprit, et l'inconnu la prit et la lança contre un mur, la frappa, la jeta dans la boue répandue sur le sol, et deux nouveaux coups sur le corps frele de la neko, de la ou il était, son agresseur pouvait voir le papillon bleu tatoué sur l'épaule de Lucy. Soudain, la neko ressentit de nouveau les mains du sadique sur elle, au niveau de ses hanches, la ramenant contre le mystérieux agresseur. Elle essuya le peu de sang qui avait un instant coulé de sa bouche, et, elle demanda d'une voix faible, tout en poussant un grand coup sur le torse de l'homme, et réussissant ainsi a s'enlever de son étreinte et de reculer deux à trois mètres plus loin:

"Pourquoi...faites vous cela...?"

Il y eut un moment de silence, l'ambiance était glaciale. Lucy était paralisée par l'aura extremement forte et dominante que dégageait cette personne, qui apparemment, l'avait bien compris. Il se précipita sur la pauvre petite demoiselle, lui enleva sans ménagement le dernier bout de tissu qui recouvrait son jardin secret, sa fleur, qu'il pénétra avec violence et force, sans se soucier si elle était vierge ou non (de toute façon elle l'est pas xD), et il se mit a faire de puissants et secs mouvements de bassins en elle, la faisant crier de douleur tellement il y allait brusquement, et la faisant également gémir de plaisir, plaisir, soumission forcée et brutalité étaient a présent mélangées... Une larme, une seule, perle de vie étincelant comme une triste étoile, brilla au coin d'un oeil de la neko, coula sur sa joue a la peau si douce, pour tomber de son menton et s'écraser a terre, émettant un petit "plic" sonore et triste....

**non... pourquoi est ce que ça recommence... je ne voulais plus...**
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 8:24

Pyramid était heureux, Pyramid était joyeux. Il y a fort peu de choses à dire sur ce que l'abomination ressentait et pensait à cet instant, car ce sombre esprit adoptait une mentalité proche de celle d'un homme des cavernes, mis à part qu'il était profond, bien plus profond dans sa violence, des abysses où ses idées, squameuses et sans conscience, nageaient telles des reptiles d'un autre monde. Au rythme de ses coups de reins, ravageant les parties de la pauvre fille-chat, il commença à abattre sa tête, l'une des extrémités pointues allant trancher l'épaule de Lucy, légèrement, ne coupant rien de primordial à sa survie, mais assez pour faire couler le sang. Nouveau va-et-vient, nouveau coup de heaume, une petite plaie s'ouvrant plus près de la gorge déjà violacée. Il poursuivit à cette cadence, alternant mouvements de pénétration et de museau métallique et coupant, comme un rapace géant s'accouplant et picorant en même temps. Puis il s'interrompit un instant, déchira ce qui restait de son vêtement de peau humaine, et, son corps nu baigné par la boue, il s'abattit à nouveau sur et dans la victime. Plus vite. Plus durement. Plus davantage gêné par sa robe-tablier, il oeuvrait selon un tempo impitoyable.
Il devenait de plus en plus violent. C'était comme si l'accouplement décuplait sa tension au lieu de l'apaiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mar 15 Mai - 8:33

Alors que l'homme devenait de plus en plus violent, Lucy sentit une grande douleur s'emparer de son épaule, désormais rouge de sang, qui se répendait sur son bras, sur sa poitrine, et partout sur son corps. Nouvelle pénétration, nouveau coup de heaume, nouveau cris de douleur. Des larmes pures et mélancoliques tombèrent de nouveau. La neko souffrait plus que jamais. Soudain, elle ne sentit plus rien en elle, elle regarda son violeur, qui revint immédiatement a la charge, lui faisant encore plus mal, le dernier coup de heaume infligé était tout pret de la gorge de la féline, qui passa ses mains dans le dos de l'homme, et elle avait tellement mal... Soudain, une pénétration se fit encore plus violente que toutes les autres, et la neko, de douleur, enfonça ses griffes dans le dos de l'homme, qui, de surprise, la relacha. La neko était allongée dans la boue, nue et saignante.

**partir... je dois partir.... je suis en danger.**

Ses yeux habituellement marrons tirant sur le bordeau devirent rouge sombre, rouge sang. Elle appuya sur ses bras, se tenant l'épaule meurtrie. Elle cracha a la manière d'un chat, désormais elle se débattrais. Son agresseur revint vers elle, mais elle se faufila a coté de lui, et mordit un de ses bras, puis, elle s'écarta a une dizaine de mètres. Elle avait mal, et avait perdu beaucoup de sang, aussi comptait elle partir vite. Apparemment, le sang et la douleur avait excité encore plus son violeur, et il voulait apparemment la violer encore et toujours, visiblement réjoui d'avoir une proie fougueuse. Lucy était fatiguée, mais elle ne pouvait pas se permettre de baisser sa garde. Elle redemanda alors:

"Pourquoi? Si vous ne pouvez pas me le dire, mimez le moi, mais faites moi comprendre pourquoi!!!?"

[je vais au collège bye bye]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mer 16 Mai - 9:11

Pyramid Head, qui n'avait cessé d'avancer, s'immobilisa à ces mots. Et il lui répondit sans une seule parole.
Il croisa les bras, alors que ~{[ Le mépris ]}~ dans le lointain, des gémissements et des grincements retentissaient, comme si le dédale contenait une myriade de captifs. Mais tout ce que les ténèbres laissaient libre, c'était le sol boueux et un entrelacs luisant au plafond, sans doute des canalisations.
Puis la chose écarta les mains, les leva au ciel et les referma en poing, avant que son heaume ne commence à frémir, à vibrer. Aucun rire ne se faisait entendre, mais impossible de se méprendre sur ces mouvements, encore plus quand ~{[ Le plaisir ]}~ il fit mine de se tenir les côtes. Après un nouveau temps d'arrêt, il enfonça violemment son pouce dans son propre plexus solaire, se désignant sans équivoque ~{[ L'égoïsme ]}~ et son dernier geste fut de se pourlécher le heaume de sa langue, tailladant d'ailleurs ~{[ L'appétit ]}~ l'organe buccal en maints endroits.
Puis, toujours silencieux, il fonça vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mer 16 Mai - 10:35

Lucy regarda l'homme, ou le monstre peu importe à ce moment là, faire des gestes pour communiquer, la neko comprit assez bien ce qu'il voulait dire. Le plaisir, l'égoisme et l'appétit... Lucy ne pouvait pas, ne voulait pas comprendre qu'il puisse satisfaire ses besoins, ses désirs en abusant des autres etre, humains, nekos ou encore hybrides de toutes sortes. A peine eut il finit qu'il fonça vers elle, malgré son épaule blessée et saignante, elle sauta avec la souplesse du chat deux mètres plus loin, et quand elle atterit au sol, elle reprit en criant de peur et de rage:

"Ne me touchez pas! Je ne veux plus.... JE NE VEUX PLUS ETRE LE JOUET DES AUTRES!"

A la fin de sa phrase, la neko avait crié tout en baissant la tete et en fermant les yeux, de grosses perles transparente coulant sur son visage fin pour aller s'écraser sur son joli corps dénudé ou sur le sol froid et recouvert de boue et d'eau. La jeune femme-chat releva la tete, et recula encore un peu, puis elle s'arreta, mais elle n'avait pas remarqué qu'elle était pratiquement de dos contre un mur, ce qui donnait une meilleure chance a l'inconnu de l'attraper de nouveau et de continuer son ignoble et terrifiante besogne, qui avait pourtant l'air de lui donner tant de bien... En plus de ce désavantage pour la demoiselle, elle faiblissait de plus en plus, fatiguée, et le sang qui s'était retiré de sa chair n'améliorait rien à son état.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mer 16 Mai - 11:40

Sa fatigue lui permit d'échapper à une première frappe de la main droite du monstre qui se précipitait sur elle, mais pas au coup de pied qui la cueillit à l'abdomen. Son corps rebondit contre la paroi avec une sorte de claquement.
Sans perdre un instant, l'agresseur de la Neïko, que son érection n'avait jamais quitté, la plaqua à plat ventre au sol. Sa main reprit sa place autour de la gorge meurtrie, sa langue se glissa à nouveau dans la bouche de Lucy, et son membre, après avoir raclé à deux reprises contre la cuisse, plongea à nouveau dans la fente tout sauf consentante.
Il pressait de tout son poids sur elle ; il devait approcher la centaine de kilos, sans compter le grand heaume. Il l'écrasait, et se souleva juste assez, d'un bras, pour amorcer des allées et venues. Puis il accéléra l'allure, tout en se laissant à nouveau peser contre le petit dos, ce qui râpait le corps de la Neïko contre le sol.
Elle se débattait, il le sentait, et il adorait ça. Se rehaussant un brin, il glissa sa main libre sur les fesses de Lucy, autour de la queue féline, puis entre les fesses, et ses grands doigts trouvèrent l'anus, qu'ils tripotèrent, traversèrent sans ménagement. Il se retira du vagin de sa victime, mais ce fut pour repartir à l'assaut un peu plus haut, son sexe prenant la suite de ses doigts. Il la sodomisa sèchement, et, sans prendre garde à la friction, sans prendre garde à sa propre douleur, il adopta dans l'arrière-train de la Neïko un rythme frénétique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mer 16 Mai - 12:02

Soudain, Lucy ressentit de nouveau une grande douleur en elle, après avoir évité un coup de poing puissant de l'inconnu, qui en fait, avait fait deux tentatives de frapper à la suite, la deuxième ayant réussi. La pauvre femme-chat fut balancée contre le mur, dont elle glissa lentement pour retomber sur le sol, ne bougeant plus, dans l'eau sale, la joue plaquée a terre. Elle se sentit retournée, et une nouvelle douleur lui transperça le ventre. Le monstre était revenu à l'attaque. Que c'était douloureux!! De plus, la pauvre petite était écrasée par la masse imposante de son violeur, qui se frottait à elle comme un dément, ne se souciant que de son propre plaisir, et ne pretant pas oreille aux cris de douleur de la neko, qui se firent encore plus forts quand elle sentit les doigts de son agresseur rentrer dans son anus, qui avait déjà vécu ça, mais depuis tellement de temps... Que ça faisait encore plus mal que la toute première fois.

En plus de la situation présente, la jeune femme-chat revoyait dans sa tete les horribles scènes qu'elle était forcée de partager avec son ancien maitre, voire même parfois avec ses amis. Toutes ces scènes, qu'elle s'était jurée d'oublier, ressurgissaient avec plus de force que jamais. Si Pyramid continuait ainsi, la neko serait plus que traumatisée. Et cette langue dans sa bouche, si dérengeante... Si elle avait pu bouger sa machoire, Lucy aurait mordue cette maudite langue depuis bien longtemps... Le monstre aux envies de plaisir pèsait de nouveau de tout son poids sur la neko, qui tremblait de souffrance, gémissait et criait de douleurs, cris qui faisaient écho dans cette grande pièce.... vide de vies a part Lucy et son agresseur, qui accélérait toujours et encore la cadence.


"Ah.... arretez!!"

La petite neko n'en pouvait vraiment plus, son épaule meutrie la faisant terriblement souffrir, comme tout son corps désormais, couvert d'hématomes. Elle avait dit ces mots avec peu de force et en suffoquant, la prise de main s'était refermée encore plus pendant leurs ébats, tuant a petit feu la demoiselle-chatte. Elle commençait a voir trouble, ses paupières commencèrent a se fermer... Puis le noir. Elle s'était évanouie, et son corps n'était plus qu'une marionette de chair, ce qui était moins drole a manipuler que quand la chair était completement vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pyramid Head
Croque-mitaine
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 12/05/2007

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mer 16 Mai - 12:39

Pyramid sentit la victime cesser de se tortiller, et il ralentit un instant son oeuvre de défonçage. Toujours fiché dans le rectum de la Neïko, il se releva sur les genoux, amenant le torse de Lucy à la verticale dans le même mouvement, et lui administra plusieurs claques. Peine perdue, elle ne reprenait pas conscience.
Frustré, il relâcha le torse - la tête alla dinguer contre la paroi avant de se cogner au sol, toujours sans réaction - et redoubla d'âpreté dans son déchaînement. Mais aussi violents que soient ses coups de reins, limant Lucy et lui déchirant la croupe, elle ne se réveilla pas. Poursuivant le viol anal à une cadence démente, il ne tarda pas à sentir monter une extase supérieure, une sensation pressante, et ne chercha pas à se retenir, car à quoi bon faire durer le plaisir quand sa proie n'était pas en état de le subir. Il persista donc dans les va-et-vients barbares, jusqu'à ce que le besoin devienne assez fort pour qu'il sache que quelques secousses de plus ne feraient que le vider. Alors il se relâcha, se déchargea à grands traits, son phallus agité des soubresauts de la jouissance ; le mufle de la pyramide métallique se darda vers le plafond, résonnant d'un râle.
Il ne se sentait pas d'humeur à revenir à la charge. Il se dégagea du cul de la Neïko, là encore sans ménagement, se mit debout. Les restes du liquide gluant, mêlé de filets de sang, perlaient de son pénis ; il exécuta deux vagues mouvements de masturbation, déversant ce qui lui restait de sperme souillé sur le dos de Lucy.
Les pulsions charnelles s'estompant, il se sentait d'autres envies. Se penchant, il saisit la Neïko par les cheveux, et commença à la traîner. Notons qu'il la tira à travers la nappe de vomi qui imprégnait une partie de la boue depuis un moment. Il la tira loin de la grande pièce obscure qui débouchait sur plusieurs couloirs, d'abord dans un passage particulièrement étroit où la boue innommable arrivait aux cuisses de Pyramid Head (et presque à la bouche de Lucy), puis par une immense échelle, avant d'accéder à une salle qui était la copie presque conforme de celle du Piège du Moutier, l'énorme Rubik's Cube gris. Mais, dans celle-ci, il y avait beaucoup plus de portes. Lucy, qui commençait à reprendre conscience et s'efforçait de ne pas le montrer, et d'ignorer la douleur de son cuir chevelu, ne put voir clairement que le mur vers lequel la Pyramide se dirigeait.



Il s'engagea à travers une petite porte que rien ne distinguait des autres, mis à part la flèche qui la surplombait. Lucy fut traînée dans une salle dont le sol intégrait d'énormes scies circulaires, fixées selon des axes de rotation verticaux. Elles semblaient rouillées, mais encore tranchantes, et tournaient au ralenti.
Ce n'était pas la destination de Pyramid Head, une autre porte à l'air encore plus hospitalière se profilant devant eux, mais c'était un endroit comme un autre pour lui fausser compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Kazetawa
Neïko Femelle
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 12/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: bisexuelle
Est maître de: miaw?
Est soumis par: Lannovar Svent

MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   Mer 16 Mai - 13:23

Malgré la violence des coups et des vas et viens de Pyramid sur et dans son corps, la neko ne se réveilla pas. Alors, il partit avec elle, la trainant dans des endroits plus que sales, boueux ou autres. Lucy finit par se réveiller, mais consciente du grand danger qui la guettait, et préférant reprendre des forces, elle ne dit rien, et n'ouvrit qu'a moitié ses paupières. Mais elle ressentait très bien les différents liquides tels que la boue, la semence de Pyramid ou encore le vomi rester sur son corps, cela la dégoutait au plus haut point, mais, elle ne dit rien là non plus. Ils arrivèrent dans une salle après etre passés dans une salle plus grande, avec de multiples portes.

Enfin, alors que Pyramid relachait ne serait ce qu'un court, très court instant sa vigilance à l'égard de Lucy, qu'il croyait toujours évanouie, cette dernière dit d'une voix qui n'était aucunement la sienne:


"Je vous l'avais dit non...? Je ne veux plus etre le jouet des autres..."

On aurait pu croire que c'était une femme ou même une déesse de la haine et de la destruction qui avait parlé, mais non, la voix venait bien du corps de Lucy, qui semblait pourtant inanimée. Elle avait refermée ses paupières pendant le trajet, et elle les rouvrit: ces yeux étaient rouge sang, rouge aussi scintillant que le rubis. Jamais elle n'avait été dans un si grand état d'énervement. Un filet de sang coulait de sa tempe et un autre de ses lèvres, lequel fut effacé par un geste rapide de la neko. Son aura avait soudainement augmenté, du moment ou elle avait parlé, elle était devenue aussi grande et forte que celle de Pyramid, ou pratiquement, et elle ne cessait d'augmenter. Ils étaient tout deux dans une pièce ou jonchaient de nombreux couteaux et barres de métal tranchées, donc fortement aiguisée. Lucy en attrapa une de taille pas trop grande, mais assez pour s'enfoncer dans un corps humain. Surement par méfiance, Pyramid ressera la pression sur les cheveux de Lucy, qui gémit un peu, mais un sourire... sadique se traça sur son visage, elle n'était vraiment plus elle même, ce n'était pas Lucy, impossible!

"Qui a dit que j'allais m'en servir contre vous?"

Le ton était narquois et décidé. D'un geste vif, elle approcha le métal coupant vers ses cheveux, en coupant une petite partie, partie qui partit dans la main calleuse de Pyramid, et recula un peu. Lucy en profita pour se relever, un peu tremblante, mais elle semblait avoir une nouvelle force. Elle se retourna pour voir Pyramid, et elle dit alors, comme dans un état second, tant il ne lui ressemblait pas:

"Apparemment, vous avez réussi a faire sortir le coté que je n'avais jamais cherché... Je devrais vous remercier, mais, vous m'avez salie..."

Elle prit avec un de ses doigts fins un peu de la semence de l'homme, restée sur son visage, elle l'observa, et, d'un geste de provocation, lécha le sperme et l'avala. Elle ria un peu, c'était un rire mauvais... Comment avait elle pu devenir ainsi!? Peut etre cachait elle une double personalité. En tout cas, celle que la neko était en ce moment regarda de nouveau Pyramid de ses yeux rouge étincelants, et, elle dit:

"Si vous me voulez, venez donc me chercher."

Et, elle sortit de la salle par la porte ou ils étaient entrés, et, après une course poursuite, elle arriva dans le lieu ou elle avait été violée. Ses yeux redevinrent marrons tirant sur le bordeau, on pouvait croire qu'elle était redevenue dans son état normal, mais non, bien au contraire... Ce qui s'était en réalitée passé pendant que Lucy était évanouie, c'est que son instinct de félin l'avait forcée a se trouver une attitude plus dure, plus forte. Cela devait etre son dernier recours... Si jamais Pyramid réussissait a la faire s'évanouir de nouveau, ou en faisant un choc ou un geste très violent, elle devrait retourner dans son état normal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans une usine perdue. [PV Lucy Kazetawa]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haïti: L'usine agricole des Barradères, mémoire de déprédation
» Interdiction de fumer totale
» Retour dans le passé... [Connor & Lucy]
» Une Ame perdue dans la forêt de Cendre [Pv Nuage de Cendres]
» Petite virée dans le Canyon [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olphéra :: Olphéra, la capital :: Quartier Est :: Les ruelles-
Sauter vers: