Olphéra, le pays de légende… Chercherez vous les cinq objets mystiques ou vivrez vous votre vie simplement… ? Incarnez un Humain, un Esclave, un Neïko ou un Hybride…Serez vous soumis ou rebellé ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kai
Esclave
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 27
Localisation : D'errière toi. * Imbécil... Comme si je pouvais être là =_='' *
Date d'inscription : 08/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Heum.. Bi je crois...
Est maître de: ...
Est soumis par: Bizarrement.. Aya

MessageSujet: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   Mer 9 Mai - 2:03

Kai se trouvait encore dans cette stupide réserve, où les esclaves étaient mépris et où ils étaient traités comme des bons à rien. Quand les jours passaient, Kai pouvait voir les gardiens frapper des esclaves qui n'obéissaient pas. Le jeune homme avait un caratère aussi dur, mais les gardiens avaient vite compris qu'il ne fallait pas le frapper. à son arrivé dans cette réserve, Kai avait violament frapper un gardien parce que celui-ci avait fouetter Kai juste parce qu'il avait répliquer à une des ses nombreuses ordres.

Depuis quelques semaines, le jeune homme se faisait petit, ne cherchant pas à se faire remarquer et blessant ceux qui se moquait de lui. Kai avait souvent blessé de nombreux esclaves et en avait mit à l'hôpital. Le jeune homme avait un caractère très dur, c'est pourquoi que depuis deux semaines, il ne se faisait plus embêter.

Kai dormait sur le dos, sur son lit simple et peu confortable. Il avait les mains derrière la tête mais il ne ronflait pas. Ce jour là, il portait encore ses jeans troués avec une chemise blanche, toute sale, détaché. Ainsi, il montrait son corps, mais cela ne l'important peu car il ne pouvait en aucun cas avoir de relations sexuelles dans cet endroit moche.

Peu de temps après l'avant midi, Kai se réveilla tranquillement. Il ouvrit ses yeux tranquillement et regarda au plafond. Il était sale à la vue...


*Dégeulasse... Il nous laisse moisir ici en plus...*

Kai referme les yeux et replongea encore dans un sommeil, mais celui-ci était un sommeil très profond. Pendant quatre heure, il dormit en penssant à son frère, coryant qu'il était devant lui et qu'il lui disait de venir le voir. Mais en fait, c'était le gardien qui lui criait de se réveiller et de venir vers les barreaux, un jeune homme attendait de l'autre côté de ses barreaux de fer. Kai resta sur son lit et referma ses yeux se fouttant qu'il y ait quelqu'un pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Háril Naldor
Gérant de la joaillerie
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   Mer 9 Mai - 22:57

Háril avait encore une fois profité de l'une de ses pauses pour faire un tour, rêveusement, jusqu'à tomber sur une autre boutique, presque semblable à celle qu'il avait visitée l'autre jour en rencontrant son joli mannequin fait de porcelaine, comme si elle était descendue du ciel par les dieux. Vision utopiste certes mais non moins lyrique pour un grand rêveur tel qu'Háril. C'était donc plein de nostalgie qu'il pénétra dans la réserve, en se préparant cette fois-ci à ce qu'il allait voir, passant machinalement ses lunettes sur son nez, le temps de les habituer à l'environnement tamisé une nouvelle fois. A croire que les vendeurs adoraient ce genre d'effets. Soit...

Mais cette fois-ci, il fallait sérieusement penser à ranger toutes ses affaires, quitte à ce que "l'esclave" ne soit pas consentant, tans pis, cela le ferait au moins un peu travailler des muscles. Positiver, elle était là la clé ! Bon ok, ne rêvons tout de même pas de trop. La scène se répéta comme l'autre fois (cfr. boutique d'hybride): le vendeur faisait des mains, des sourires et des pieds pour le mener par le bout du nez et lui refiler de la "mauvaise graine" comme ils appellent ça dans leur jargon commercial. Háril soupira à nouveau, l'expédiant une nouvelle fois de la main, d'un geste nettement plus impatient. A la longue, cela devait tout de même être singulièrement agaçant. Háril fit le tour, ignorant cette fois ces dames, fixant ces messieurs les uns à le regarder méfiants ou suppliants des yeux, les autres bien confortablement installés sur leur lit de fortune à dormir, comme celui-ci dans le coin.

Háril s'y dirigea, histoire de le détailler un peu plus. Il faut dire qu'à la distance où il était et son léger disfonctionnement de la vue, il ne voyait pas grand-chose à part cette peau presque blanche, à ces muscles que la respiration détaillait par à-coups que sa chemise crasseuse laissait voir à loisir aux visiteurs. Le pire dans tout ça c'est qu'il n'en semblait nullement gêné cet homme. Un autre détail aussi était que lui était bel et bel un humain, au contraire de Sya. Décidément, ces gens n'hésitaient pas à profiter de tout ! Le jeune homme soupira de lassitude tandis que le vendeur se chargeait de réveiller l'endormi qui grommela légèrement, ouvrit un seul oeil puis le referma en ignorant totalement son visiteur qui ne se départit pas de son calme et décida de faire exactement comme si Kai lui avait accordé une attention presque admirative.


"Bonjour, excusez-moi de vous déranger en plein sommeil...mais êtes-vous toujours exposé ainsi aux regards de tous dans cette tenue plus qu'indécente?"

De plus, il semblait y avoir de légères traces de coups qui subsistaient à certains endroits bien précis de sa peau, la rougissant quelque peu. Apparemment, ils n'étaient pas mieux lotis ici qu'à la boutique d'hybride. Ah si Háril avait eu un caractère un peu plus volontaire et la force nécessaire ! Le vendeur aurait volé jusqu'au mur voisin de tant d'injustices. Mais malheureusement, cela est et restera toujours une simple vision. Et les choses n'étaient pas décidées à bouger telles qu'elles l'étaient ici. Le jeune homme se mordit légèrement la langue en rajoutant:

"Est-ce que ça vous dirait de sortir d'ici? Si je demande ça c'est pour vous, pas pour moi. La liberté est tellement meilleure que de rester derrière ces barreaux avec un os à ronger pour seule nourriture."

Bon certes il exagérait peut-être un peu la donne mais apparemment cela ne serait pas des plus évidents de "séduire" cet Apollon et de le faire sortir d'ici. Mais qu'avait-il donc bien pu faire pour mériter de telles marques? Et pour montrer autant d'antipathie envers autrui? Tous ces gens avaient-ils tous eu un passé horrible, ou une fin misérable comme celle-ci? Malheureusement les plaindre ne serviraient guère à grand-chose non plus. Háril tourna le dos à la cellule, s'adossant aux barreaux, fermant les yeux pensivement, le temps que son interlocuteur veuille bien daigner sortir de sa torpeur et lui adresser même ne serait-ce qu'un seul regard, même s'il devait s'avérer qu'il s'agisse d'éclairs de colère. Que Dieu lui fasse au moins un signe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kai
Esclave
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 27
Localisation : D'errière toi. * Imbécil... Comme si je pouvais être là =_='' *
Date d'inscription : 08/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Heum.. Bi je crois...
Est maître de: ...
Est soumis par: Bizarrement.. Aya

MessageSujet: Re: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   Jeu 10 Mai - 0:19

"Bonjour, excusez-moi de vous déranger en plein sommeil...mais êtes-vous toujours exposé ainsi aux regards de tous dans cette tenue plus qu'indécente?"

Kai prit un air lasse, il faisait comme si il ne l'avait pas entendu. Quelques minutes plus tard, le gardien lui dit de se lever, sans le brusquer pour ne pas avoir à faire aux muscles de Kai. Quiconque qui le menaçait ou qui le provoquait, Kai avait toujours une vengeance de chaché pour eux. Kai se mit dos à eux, en s'asisant sur son lit, se frottant les yeux et il s'étira encore une fois, esseyant de se réveiller un peu.

Un peu plus tard, il entendit le jeune homme lui dire:


"Est-ce que ça vous dirait de sortir d'ici? Si je demande ça c'est pour vous, pas pour moi. La liberté est tellement meilleure que de rester derrière ces barreaux avec un os à ronger pour seule nourriture."

à cette phrase dite, Kai eu un petit rire sarcastique, sans que quiconque l'entende.

*Comme si j'avais besoin d'un maître... Voyons donc... Malgré que je pourais bien m'amuser un peu avec lui.*

Kai avait pleines d'idées en tête qui venaient juste de faire irruption dans son cerveau. Il n'était pas question de le violer ou de coucher avec se maître, mais bien de le torturer un peu, autent mentalement que physiquement. Le jeune homme se leva, sans aucune expression de joie, il s'avança tranquillement vers le vendeur et le maître. Il ne se contenta même pas de regarder sa silhouette ni de s'avoir son nom, sachant déjà qu'il partirait avec cet homme.

Kai prit un ton assez provocateur et très sensuel à la fois:


''Je me promène torse nu n'importe où, n'importe quand, j'adore ça et puis, dis-moi... Tu aime souffrir?''

Il passa violament ses bras à travers les barreaux, prit le jeune homme par son chandail et la frappa contre les barreaux de métal. Il embrassa son front. Kai voulait jouer avec les nerds de son futur maître, essayant de le repousser ainsi pour qu'il tourne et ne veille plus l'acheter. Il le lacha aussitôt, restant un peu devant ce jeune homme. Par la suite, il lui fit un petit sourire autant provocateur que tout à l'heure. Il vira les talons et alla se rassoir sur son lit. Il fouilla dans sa poche et trouva une clope et un briquet. Il l'aluma et commença à la fumer, tranquillement, satisfait de sa réaction violente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Háril Naldor
Gérant de la joaillerie
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   Jeu 10 Mai - 20:30

Il l'ignorait? Oh c'était pas très important. Háril se contenta de l'ignorer aussi calmement sans prendre la mouche, le vendeur lui par contre ne semblait pas du tout être du même avis à en juger par l'ordre qu'il indiqua à l'esclave, celui de se lever notamment. Le jeune homme soupira une nouvelle fois, trouvant cela vraiment des plus exagérés. Il rouvrit les yeux lorsque Kai lui adressa pour la première fois la parole, suscitant un certain intérêt poli de sa part. Et même si le ton ne lui paraissait pas de bonne augure, il ne vit cependant pas le coup venir. Quelques secondes plus tard, il était accolé aux barreaux, ayant mal à divers endroits de son corps, un verre brisé et une bosse au sommet du front, douleur allégée quelque peu par le baiser de l'esclave.

Háril venait de comprendre le sens premier de la phrase, retira ses lunettes le temps que Kai le tenait encore par la chemise, le fixant droit dans les yeux d'un regard assez assassin, le même genre de sourire ironique affiché sur ses lèvres. Même si l'esclave voulait jouer avec ses nerfs, c'était un peu raté...quoique...bon certes, il avait un peu mal mais après quelques minutes, les douleurs devraient disparaître complètement. Le jeune homme profita du moment d'amusement de l'esclave, avant de passer une main derrière sa nuque et de lui rapprocher très doucement la tête de lui jusqu'à frôler ses lèvres, puis l'embrasser de force, comme ça pour le piquer à son propre jeu, pour enfin déclamer sur un ton presque aussi suave que le sien:


"Oooohhh ouiiiii j'aime me faire souffrir à faire souffrir les vermisseaux dans votre genre..."

C'était juste un murmure audible seulement pour Kai à la fin du baiser; là il appuya sa prise sur sa nuque et abaissa sa tête de toute ses forces pour la coller aux barreaux puis le rejeter violemment en arrière. Il n'avait peut-être pas beaucoup de force physique, mais au moins il avait le mérite d'avoir un peu de répondant. Háril se redressa des barreaux, agença correctement ses vêtements, se frottant à divers endroits de son corps puis regardant ses lunettes brisées en plissant les yeux. Un autre soupir franchit ses lèvres, tandis que Kai s'éloignait, apparemment satisfait.

"Avez-vous l'intention de jouer au chat et à la souris avec moi? Quel honneur. Mais faites-moi un plaisir: laissez le chat apprivoiser la souris avant de la manger, elle n'en sera que plus délectable."

Háril se passa un coup de langue provocateur sur les lèvres avec un regard des plus flamboyants, faisant singulièrement grimper la tension des deux protagonistes. Eh bien s'il voulait jouer, il allait apprendre à perdre à ses dépens. Le bijoutier par contre ne redoutait ni défaite, ni victoire et n'était sûr de rien en fait -il s'en fichait aussi un peu du résultat. La seule chose qui lui importait était de donner une petite leçon à cet important insolent qui s'était permis de toucher à son seul moyen de vision présent et également à son amour-propre en option.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kai
Esclave
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 27
Localisation : D'errière toi. * Imbécil... Comme si je pouvais être là =_='' *
Date d'inscription : 08/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Heum.. Bi je crois...
Est maître de: ...
Est soumis par: Bizarrement.. Aya

MessageSujet: Re: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   Mar 15 Mai - 4:40

À la réponse du jeune homme, le visage de Kai changea soudainement. Il était dingue ou quoi? Il aimait souffrir? En plus, il avait bien dit qu'il le ferait souffrir lui aussi et il l'avait traité de vermissau... Kai se vengerait sûrement, mais là, il ferait comme si de rien n'était. Il laissa le temps s'emparer du moment présent, puis laissa la parole au jeune maître.

"Avez-vous l'intention de jouer au chat et à la souris avec moi? Quel honneur. Mais faites-moi un plaisir: laissez le chat apprivoiser la souris avant de la manger, elle n'en sera que plus délectable."

Kai sourit à cette phrase. Un sourire moqueur, comme si il avait une idée en tête. Prenant une voix aussi moqueuse que son sourire, il dit au jeune homme:

''Oui bien sûr. Si j'avais l'intension d'apprivoiser la souris, je l'aurait déjà prit par derrière et je l'aurait fait crié! Je suis sur que tu aurais aimé ça! Avou le!''

Kai était des plus provoquateur. Il le serait sûrement moins si le jeune homme lui ferait voir qui serait le maître... Mais pour l'instant, c'était ça cellule, son territoire. Avant que Kai puisse dire autre chose, le gardien entra, frustré comme tout, avec un bâton dans sa main. Il s'approcha de Kai et même avant que le jeune esclave puisse réagir, le gardien lui frappa violament sur le visage. Kai tomba per terre, ne disant aucun mot. Il se tenait le nez, puis, autant sa main, il vit du sang. Il saignait sans repus du nez. Par chance, il n'avait pas l'air cassé, mais il saignait gros. Inspirant profondément, Kai cracha se sang, mais toutefois, il n'avait pas arrêté de saigner. Levant son regard vers l'homme, Kai prit une voix soumis. Pour la première fois de sa vie, il c'était érsigné à avoir un maître, mais il ne lui donnerait sûrement pas la vie facile...

''Bon aller, tire-moi d'ici. J'en ai assez de ses gardiens stupides...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Háril Naldor
Gérant de la joaillerie
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   Lun 28 Mai - 20:27

[Désolée de l'attente ^^']

Haríl ne sourcilla pas aux paroles du jeune homme, bien qu'il n'en était pas moins offusqué, ne serait-ce que par la vulgarité des paroles prononcées. Cet homme cherchait-il donc à tout prix à attirer l'attention sur lui d'une façon ou d'une autre? Quoi qu'il en soit, c'était gagné même s'il avait inversé l'allusion du joailler. Bah qu'importe ! S'il cherchait la guerre, il l'aurait. La guerre froide...

"Si j'étais vous, je surveillerais vos paroles...On a l'impression d'observer un vulgaire mendiant ayant des démêlés avec un noble...Et sincèrement, vous êtes en train de me faire pitié."

Puis, il s'approcha encore de la cage, faisant signe au prisonnier de se rapprocher des barreaux, pour lui susurrer ces petits mots "doux" à l'oreille:

"Mais si c'est du sexe qui vous intéresse, il va falloir le mériter."

Un nouveau sourire méprisant s'afficha au bout de ses lèvres lorsqu'il se redressa. Ce garçon était provocateur soit, mais dans un sens c'était assez excitant à exploiter. Malheureusement, un gardien vint les interrompre, fustigeant le pauvre esclave de plusieurs coups de bâtons magistraux, notamment un fatal sur le nez. Haríl soupira de lassitude.

"Les nouvelles ne vont pas vite dans cette ville, soit...mais j'aimerais que vous évitiez de maltraiter vos sujets en ma présence, merci bien ! Vous voulez qu'on vous en débarrasse, oui ou non !?"

Bien sûr, cette remarque -presque un cri en fait- était adressé au vendeur, et aussi peut-être au gardien qui ressortit en lui envoyant plusieurs regards noirs. Si l'androgyne n'avait pas été en pleine possession de ses moyens et libre, il ne se serait pas privé de lui apprendre le respect. Malheureusement pour le gorille, Haríl n'était pas une de leurs marchandises, ce qu'il ne regrettait pas lui-même d'ailleurs. Après cette petite scène, le jeune homme se retourna sur son interlocuteur principal pour lui invectiver, conservant un peu de sa mauvaise humeur:

"Et toi si t'as envie de retrouver un semblant de liberté, soit la liberté tout court, tu ferais mieux d'abandonner tes airs bravaches et provoquants ! Si tu espérais me séduire c'est raté ! Mais si t'es capable de te rendre utile, je te sors de cette misère ! Compris !?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kai
Esclave
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 27
Localisation : D'errière toi. * Imbécil... Comme si je pouvais être là =_='' *
Date d'inscription : 08/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Heum.. Bi je crois...
Est maître de: ...
Est soumis par: Bizarrement.. Aya

MessageSujet: Re: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   Mar 12 Juin - 16:53

Toujours en se tenant le nez qui coulait du sang à flot, Kai baissa pour la première fois de sa vie, la tête devant ce maître. Comment ce pouvait-il? Tant pi, si il voulait sortir de cet enfer, cette prison de malheur, il fallait être ''gentil''. Kai prit une voix d'un esclave soumis. Il avait très bien fait la comédie, puisqu'il était assez bon dans ce domaine.

Je vous obéirez si vous me sortez d'ici.

Sans plus attendre, Kai renifla à fond et cracha sur le plancher du sang. Rouge comme une rose, le sang n'arrêta pas de couler. Peut-être avait-il le nez cassé? Peut-importe, il saurait s'y faire. Cinq minutes plus tard, le sang diminua, ne laissant plus une goutte tomber. On pouvait constater par la suite que son nez n'était pas cassé et qu'il pouvait arrêter de le tenir fermement. Avec les draps du lit, Kai s'éssuya le nez et le visage. Une chance, sa belle chemise blanche n'avait pas été touché par ce sang.

Kai s'approcha encore des barreaux, la tête encore un peu basse et il prit des barreaux entre ses mains, les serrant assez fortement pour que ses mains devienent rouge.


Háril... Je n'ai ni demandé de vouloir une vie comme celle-ci. Tout ce que je souhaite, c'est d'avoir un maître qui me comprendra et qui m'aimera comme je suis. Sûr, quelque fois je suis pas de bonhumeur, mais je ferai de mon mieux pour vous donner tout ce que vous désirerez. Prenez-moi sous votre aile Háril... Je voux en pris, ne me laissai pas ici avec ce gardien.

Kai ne faisait plus du tout la comédie. Ce pouvait-il vraiment qu'il devienne doux et gentil comme tout juste à la rencotre de ce maître? Sûrement pas! Mais en cet instant précis, Kai se sentait bas, comme si personne ne lui avait prêté attention depuis bien fort longtemps. Pourquoi d'un seul coup, le jeune homme devenait un petit esclave doux et charmant? Peut-être qu'il le découvrirait lui-même un peu plus tard...

*Je suis patéthique... Je demande de l'aide à un maître. Reprend-toi Kai! Mais d'un autre côté, je suis désarmé devant lui, tel une prince devant sa belle...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Háril Naldor
Gérant de la joaillerie
avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 06/05/2007

MessageSujet: Re: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   Sam 16 Juin - 15:50

[Voilà voilà désolée du retard, je suis en pleine période d'examen ^^']

Háril afficha une vague mine surprise de tant de revirement de caractère, en plus du sang qui coulait du nez de Kaï. Un peu gêné devant ce spectacle, il détourna la tête sans se départir de son calme toutefois et en écoutant le dialogue du jeune homme attentivement sous ses airs tu-m'importes-peu [alias "je-m'en-foutisme" xD]. Bon finalement, l'androgyne allait-il céder à son petit caprice de laisser cet esclave courir en liberté avec le risque qu'il se venge ou bien se risquerait-il à prendre une décision plus sage? Il repoussa fermement ses lunettes sur son nez et tourna son regard vers Kaï, à nouveau.

"Bon très bien, si tu le dis, je te crois. Mais à l'avenir, ne te considère pas juste comme esclave. Tu es bien mieux que ça."

Ce discours n'avait pas pour but de le réconforter, loin s'en faut, mais que ce garçon arrête sa comédie ou tout simplement la scène pitoyable qu'il offrait et qui gênait de plus en plus le jeune bijoutier, qui ne savait plus quoi en penser. Au risque de se faire avoir, Háril alla parlementer avec le marchand dont la conversaton fut fort animée de marchandage et d'essai de ventes d'objets genre laisse, collier, fouet, bref les trucs qui touchent au sadisme pur, ce qu'Háril déclina fermement. Ensuite vint la question du prix qui ne mit pas longtemps à être expédiée et le vendeur fit signe au gardien de faire sortir la "marchandise", ce qu'il fit assez brutalement, ne se souciant aucunement de ce jeune délinquant qu'il aimait d'ailleurs à frapper.

"J'espère juste que je n'aurais pas à le regretter..."

Háril étouffa un soupir, salua Kaï d'un signe de tête et se dirigea ensuite vers la sortie en lui faisant amicalement signe de le suivre, voire de passer la porte en premier lieu. Pas qu'il n'avait pas confiance mais ce changement soudain le troublait assez en plus de la vision d'un corps pareil. Car non, les femmes le laissaient strictement indifférents, n'ayant pas su le combler par leurs charmes et n'étant bonnes pour lui qu'à acheter ce qu'il fabriquait, en leur faisant plaisir (in?)volontairement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kai
Esclave
avatar

Nombre de messages : 124
Age : 27
Localisation : D'errière toi. * Imbécil... Comme si je pouvais être là =_='' *
Date d'inscription : 08/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Heum.. Bi je crois...
Est maître de: ...
Est soumis par: Bizarrement.. Aya

MessageSujet: Re: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   Mar 3 Juil - 1:31

[Pas grave, j'espère juste que tu n'es pas déçu que moi aussi je n'ai pas répondu vite ^^' Et oui, les examens on pris beaucoup de place XD mais c'est FINI!!!!]



Kai se laissa sortir de sa prison de fer avec une telle brutalité que cela le mit en rogne. Il grogna de mécontentement mais il se retint de frapper le gardien... Il vit son nouveau maître le saluer à sa façon. Kai resta un peu indiférent à lui, sans être méchant. Il aimait être seul... Tout en étant très pudique, il suivit son maître jusqu'à dehors. I avait bien remarqué qu'il avait refusé d'avoir des ''jouets'' de tortures...

Háril attirait en quelques sortes Kai. Sa bisexualité l'avait amené à regarder les fesses de son maître. Bah ouais, il aimait bien regarder ce détail! Toujours en le suivant, il avança plus vite que son maître, pour se retrouver face à lui. Il le prit par les épaules et il le regarda droit dans les yeux.


''Je n'ai jamais obéi à qui que ce soit. Si je suis méchant, c'est dans ma nature. Ah oui, je dois te dire...''

Il le lâcha mais toujours en le regardant droit dans les yeux. Ses lèvres afficha un sourire assez pervers. Quoi qu'il pensait, Kai n'avait pas dans l'intention de le blesser, ni de le provoquer, mais il lui disais juste ce qu'il pensait. Si son nouveau maître le prendrait mal, c'était son problème...

''J'adore ton ptit cul ferme!''

Kai ne quitta pas une minute le regard de son maître. De plus en plus, le jeune esclave se sentait étrangement attiré par cet homme. Il devait être à un pied de son maître et il le regardait. Son sourire avait disparu, il ne faisait que regarder dans ses yeux, regardant chaque détail de leur couleur. Le jeune homme attendit une réponse ou un geste venant de son maître. Si il voulait l'abattre ici, aucun problème, Kai se défendrait et il partirait en charge vers une liberté loin de cette ville. Alors, il attendait, patiement, comme toujours, restant aussi silencieux et sans vie dans son regard. Ses yeux gris bleu ne reflettait aucun sentiment ni d'expression.



[Désolé si tu le trouve court, mais je me reprendrai dans le prochain poste ^^']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui ose me réveiller? [PV Háril Naldor]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALASKA - un étrange dormeur doit se réveiller...
» [Terminé] Hôpital Matoya ~ « Aimer aux yeux des enfants c'est veiller. Veiller le sommeil, apaiser les craintes, consoler les pleurs, soigner les maladies, caresser la peau, la laver, l'essuyer, l'habiller. » [Sam Kondo & Shiro Kaname]
» Nouvelles aptitudes à éveiller - A partir du 12/04
» Réveiller ronflex ?
» Se lever à ses côtés ( Boher/Samia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olphéra :: Olphéra, la capital :: Quartier Est :: La réserve d'esclave-
Sauter vers: