Olphéra, le pays de légende… Chercherez vous les cinq objets mystiques ou vivrez vous votre vie simplement… ? Incarnez un Humain, un Esclave, un Neïko ou un Hybride…Serez vous soumis ou rebellé ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maître et esclave

Aller en bas 
AuteurMessage
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Maître et esclave   Dim 6 Mai - 20:40

Deux heures de marche et pendant tout ce temps, Amar avait fixé ses chaussures, guettant son esclave qui la suivait et qui pouvait tenter de s'enfuir à tout moment. Si elle essayait, elle se rendrait compte que le traqueur courait très vite. Le ciel commençait à se couvrir de nuages pluvieux, et il devait rester à peine une heure avant que la pluie ne s'abatte sur eux. Peut-être même moins. Tant mieux. Amar n'avait jamais aimé le soleil et préférait de loin la pluie.

Le jeune homme sortit une boite de cigarette de la poche droite de son pantalon ainsi qu'un briquet. Il s'alluma une clope et prit une bouffée de cet arôme empoisonné. Le village apparut devant eux.

''Enfin... je me demandais quand nous allions y arriver. Et ne rouspète pas d'avoir marché...''

Comme si c'était dans sa nature, Amar semblait toujours afficher une allure d'homme fatigué. Ses sourcils se fronçaient très rarement et il paraissait ne jamais essayer de vouloir relever son dos un peu voûté. Sans se presser, il avança vers Elladah en compagnie de son esclave. Sa maison apparut un peu plus loin.

Deux étages, un sous-sol, un perron à l'avant et une petite cour à l'arrière avec un jardin modeste, son ''chez-moi'' n'était pas le cinq étoiles mais la propreté y régnait. Et c'est cela qu'Artémis devait préserver. Amar avança, monta les marches du perron et ouvrit la porte à l'aide d'une clée. Le maître et l'esclave entrèrent et le traqueur referma la porte derrière l'hybride.

À sa gauche, un petit salon avec télévision, cheminée, divan et fauteuil. À sa droite, la salle à manger avec une table pour huit couverts. Devant eux, un escalier. La cuisine se situait derrière la salle à manger, de l'autre côté de la maison. À l'étage, deux chambres; une pour Amar et l'autre pour Artémis; une salle de séjour où étaient rangés plusieurs livres et une salle de bain.

''Voilà... tu n'auras qu'à faire le ménage. Ha! j'ai oublié de spécifier. Tu n'auras qu'à bien faire le ménage. Ça te plaît?''

Ce n'était qu'une question réthorique. Sur la table de la salle à manger, un bracelet. Le traqueur le prit et vivement, le mit autour du poignet droit de son esclave. Très mince, il s'adaptait à la largeur du bras du propriétaire.

''Il est fait de titane. Le seul moyen de l'enlever est soit de le faire fondre avec un chalumeau, ce qui serait dangereux pour ta main, ou soit de le refroidir à un degré de température très bas. Dans ce cas-ci, ta main se gélerait et il faudrait l'emputer pour ne pas perdre ton bras au complet. Je comptais te le mettre seulement quand tu sortirais dehors, mais vu ton caractère d'indépendance, je le mets maintenant.''


Dernière édition par le Mar 8 Mai - 0:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Dim 6 Mai - 23:01

Artemis était restée silencieuse. Même si elle se montrait arrogante elle n'était pas rassurée. C'était une manière de se défendre comme une autre n'est ce pas? Elle n'était pas décidé à fuir pour l'instant. Le ciel s'assombrit énormément et Artemis ne broncha pas. La pluie ou le soleil peu importait, les deux avaient leur charme.

Un regard meurtrier la reprit quand elle vit que son maître fumait. Super, en plus il allait empoisonné l'air avec ça! Et l'empoisonné elle sur le long terme. Comme si elle avait besoin de ça!

- Ai-je émis une plainte pour m'être baladée, maître?

Elle restait d'une courtoisie sans limite mais il y avait toujours ce soupçon de raillerie dans sa voix qui en altérait la douceur.

S'il arrive à courir vite avec cette attitude... Je l'admire... On dirait qu'il est prêt à tomber par terre tant la fatigue semble l'harasser...

Ils arrivèrent devant une maison. Artemis la trouvait charmante et surtout se réjouissait puisqu'elle n'aurait presque rien à faire comparé à un manoir ou un chateau. Elle était bien tombée. La maison était modeste. Amar referma la porte derrière elle mais elle prit ses distances. Elle observa son nouvel environnement, sa nouvelle prison mais elle fut tirée de son observation par le jeune homme en question.

''Voilà... tu n'auras qu'à faire le ménage. Ha! j'ai oublié de spécifier. Tu n'auras qu'à bien faire le ménage. Ça te plaît?''

Elle ferait en sorte que ce soit propre mais ça ne brillerait pas de milles feux comme elle pourrait le faire... Si elle était motivée.

- C'est charmant.

Elle resta un instant silencieuse.

- Ce sera fait, Maître.

Elle le vit prendre quelque chose sur une table et avant qu'elle ne réalise elle avait le fameux bracelet sur le poignet. Elle le regarda outrée au premier abord mais elle l'accepta assez rapidement, pensant qu'il pourrait être utile de temps en temps... Face...A un autre traqueur ...

''Il est fait de titane. Le seul moyen de l'enlever est soit de le faire fondre avec un chalumeau, ce qui serait dangereux pour ta main, ou soit de le refroidir à un degré de température très bas. Dans ce cas-ci, ta main se gélerait et il faudrait l'emputer pour ne pas perdre ton bras au complet. Je comptais te le mettre seulement quand tu sortirais dehors, mais vu ton caractère d'indépendance, je le mets maintenant.''

D'accord. Elle n'aurait aucun moyen de le retirer. A moins de sacrifier son bras ce qu'elle ne ferait jamais!

[color=violet]- Ai je tenté de fuir, maître?[/color

Un sourire moqueur naquit sur ses lèvres. Elle avait une emprise sur lui: il craignait qu'elle fuit.

- Vous me punissez avant que je n'ai commis une faute...

QUELLE INJUSTICE! Elle en était révoltée et son visage qui était emprunt de douceur redevint dur avec cette phrase sur les lèvres. Elle lui en voulait et ne lui cachait pas. Et puis stratégiquement, c'était mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Dim 6 Mai - 23:03

Artemis était restée silencieuse. Même si elle se montrait arrogante elle n'était pas rassurée. C'était une manière de se défendre comme une autre n'est ce pas? Elle n'était pas décidé à fuir pour l'instant. Le ciel s'assombrit énormément et Artemis ne broncha pas. La pluie ou le soleil peu importait, les deux avaient leur charme.

Un regard meurtrier la reprit quand elle vit que son maître fumait. Super, en plus il allait empoisonné l'air avec ça! Et l'empoisonné elle sur le long terme. Comme si elle avait besoin de ça!

- Ai-je émis une plainte pour m'être baladée, maître?

Elle restait d'une courtoisie sans limite mais il y avait toujours ce soupçon de raillerie dans sa voix qui en altérait la douceur.

S'il arrive à courir vite avec cette attitude... Je l'admire... On dirait qu'il est prêt à tomber par terre tant la fatigue semble l'harasser...

Ils arrivèrent devant une maison. Artemis la trouvait charmante et surtout se réjouissait puisqu'elle n'aurait presque rien à faire comparé à un manoir ou un chateau. Elle était bien tombée. La maison était modeste. Amar referma la porte derrière elle mais elle prit ses distances. Elle observa son nouvel environnement, sa nouvelle prison mais elle fut tirée de son observation par le jeune homme en question.

''Voilà... tu n'auras qu'à faire le ménage. Ha! j'ai oublié de spécifier. Tu n'auras qu'à bien faire le ménage. Ça te plaît?''

Elle ferait en sorte que ce soit propre mais ça ne brillerait pas de milles feux comme elle pourrait le faire... Si elle était motivée.

- C'est charmant.

Elle resta un instant silencieuse.

- Ce sera fait, Maître.

Elle le vit prendre quelque chose sur une table et avant qu'elle ne réalise elle avait le fameux bracelet sur le poignet. Elle le regarda outrée au premier abord mais elle l'accepta assez rapidement, pensant qu'il pourrait être utile de temps en temps... Face...A un autre traqueur ...

''Il est fait de titane. Le seul moyen de l'enlever est soit de le faire fondre avec un chalumeau, ce qui serait dangereux pour ta main, ou soit de le refroidir à un degré de température très bas. Dans ce cas-ci, ta main se gélerait et il faudrait l'emputer pour ne pas perdre ton bras au complet. Je comptais te le mettre seulement quand tu sortirais dehors, mais vu ton caractère d'indépendance, je le mets maintenant.''

D'accord. Elle n'aurait aucun moyen de le retirer. A moins de sacrifier son bras ce qu'elle ne ferait jamais!

- Ai je tenté de fuir, maître?

Un sourire moqueur naquit sur ses lèvres. Elle avait une emprise sur lui: il craignait qu'elle fuit.

- Vous me punissez avant que je n'ai commis une faute...

QUELLE INJUSTICE! Elle en était révoltée et son visage qui était emprunt de douceur redevint dur avec cette phrase sur les lèvres. Elle lui en voulait et ne lui cachait pas. Et puis stratégiquement, c'était mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Dim 6 Mai - 23:42

Punir? Il la punissait? Sans pouvoir s'en empêcher, Amar eut un sourire. Pas un sourire cruel qui cachait une idée mauvaise. Un simple sourire charmand. Le contraste avec son visage habituel était saissisant, mais il paraissait tout à fait normal. Comme s'il avait toujours été un homme heureux sans cette lassitude habituelle. Fixant Artémis de ses yeux vitreux d'un noir profond, le traqueur dit d'une voix calme :

''Je ne crois pas que porter un bracelet soit vraiment une punition... et il est plutôt beau, non? On dirait un bijoux. Toutes les autres esclaves vont être jalouses de toi. Viens... suis-moi.''

Amar se départit de son sourire et se tourna vers les marches d'escaliers qu'il commença à monter une par une. L'hybride sur les talons, il remit ses mains dans ses poches et continua à monter. Quand il fut au premier étage, il se dirigea vers la droite pour se trouver devant une chambre. Un lit à une place, un meuble de rangement pour des vêtements et une table de chevet avec une lampe dessus.

Le jeune homme se tourna vers son esclave et déclara calmement :

''Voilà, c'est ta chambre. Maintenant, je te demanderai de choisir les vêtements que tu mettras. Ils sont dans le meuble là. Mais ne les porte pas tout de suite. Tu te changeras plus tard. Amènes-les avec toi.''

Le traqueur mit sa main dans le haut du dos de l'hybride et l'obligea doucement à entrer dans sa chambre.

*J'espère qu'un jour elle obéira avec un peu moins de révolte... je n'ai pas envie de jouer au gendarme toute ma vie...*

''Allez dépêche-toi... Choisis tes vêtements... Ha! J'ai failli oublier... Si tu essayes de t'enfuir, je te retrouverai car il y a un émetteur dans ton bracelet. Je l'ai conçu moi-même...''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Lun 7 Mai - 0:01

Artemis le regarda et vit son expression changer. Hé bien... Il était moins détestable comme ça. Ok. Elle serait peut etre clémente avec lui. Elle joua aussi sur l'innocence parcequ'il l'avait bien deviné.

- Je ne suis pas sensible à ce genre de... D'arguments.

Déjà elle se déclarait d'emblée incorruptible. Et c'était aussi une manière de se défendre. C'était vrai, le bracelet était beau mais elle ne l'admettrait pas devant le jeune homme. Elle suivit encore l'humain et l'emmena dans une chambre qui devrait être la sienne. Là aussi... Rien à redire alors elle se tût.

- Merci, Maître.

C'était un peu plus sincère qu'auparavant. Elle ne serait pas dans un truc indescriptible, ni battue, ni violée mais torturée psychologiquement... Rien à craindre donc. Elle observa le meuble en qestion et l'ouvrit soigneusement. Elle choisit des vêtements blancs qui la mettait souvent en valeur avec ses cheveux bruns. Et puis c'était une façon de démontrer qu'elle n'était pas influençable et qu'elle ne se laisserait pas entraîner dans une affaire sordide de quelque nature que ce soit. Enfin bon elle eut un sourire reconnaissant juste au moment où... Où il lui annonça le plus naturellement du monde qu'il pouvait la suivre tout le temps. Là elle lui e voulut et s'en voulut à elle même. Elle aurait fuir sur le chemin. Voilà comment elle était maintenant: enchaînée un émetteur au poignet!

QUEL RUSTRE! QUEL MALOTRU! QUEL MONSTRE D EGOISME ET DE CRUAUTE!

Elle allait lui faire ravaler ses envies de traqueur... En montrant un comportement irréprochable. Oui, elle endormirait sa méfiance et le jour où il lui enlève ce bracelet ou bien qu'elle trouve la clé pour s'en défaire... Elle s'enfuierait!

- Vous devez être fort en électronique...

On pouvait croire qu'elle était admirative car rien ne trahissait la joie secrète qu'elle éprouvait en elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Lun 7 Mai - 4:22

''Bah... je me débrouille...''

Les traits du visage toujours aussi tombants, les mains dans les poches, Amar regardait son esclave d'une expression qui semblait signifier qu'il était perdu dans ses pensées. Et puis, il s'approcha d'elle afin d'observer les vêtements qu'elle avait choisis. Des vêtements blancs. Tous blancs. Bon. C'était son choix. Un choix peu original, mais c'était le sien. Pourtant, en y réfléchissant bien, il portait lui-même une chemise blanche avec un pantalon noir. La prochaine fois, il valait mieux faire attention à ce qu'il penserait...

Le traqueur se retourna et s'avança vers la porte de la chambre.

''Suis-mois.''

Premièrement, il se dirigea vers la salle de bain qui se trouvait au bout du couloir. Dès qu'il en poussa la porte, il vit ce qu'il cherchait. Quand il en resortit, ce fut avec une grande serviette et une barre de savon.
Deuxièmement, il descendit les escaliers, l'hybride restant sur ses talons. Ils passèrent par la salle à manger pour atteindre la cuisine et de ce fait, la porte qui menait à l'arrière-cour. Ils sortirent à l'extérieur.

Les nuages des pluie qui avaient commencé à couvrir le ciel une heure plus tôt ne laissaient à présent aucun rayon de soleil passer.

Se trouvant sur le perron arrière de la maison, Amar s'assit sur la première marche du bord et attendit quelque chose, tenant les objets qu'il été allé chercher dans la salle de bain. Pour passer le temps, il s'alluma une autre cigarette; ce qui fut très dificile à cause du vent très fort qui soufflait; et jeta l'autre qui était presque finie. Ses yeux se portèrent au gazon devant lui et son esprit vogua ici et là. C'est alors que le moment attendu arriva.

La pluie tomba en rafale. D'un seul coup, ce fut un véritable déluge. En à peine une minute, on se trouvait trempés des pieds à la tête si on se mettait sous la pluie battante. Amar se releva et se mit en sécurité sous le toit du perron, pour ensuite se rapprocher de l'hybride à laquelle il lui dit d'une voix à la traîne :

''Déshabille-toi et lave-toi sous la pluie. Il n'y a pas d'eau chaude, et je n'ai pas l'intention de te laisser dormir dans ton lit dans cet état. Et avant que tu me le demandes, oui, c'est un ordre.''

Le traqueur prit les vêtements des mains d'Artémis pour les déposer sur le sol avec la serviette qu'il avait apportée. Et au lieu de cela, il lui donna la barre de savon. Quand ce fut fait, il s'assit de nouveau mais dos à la porte d'entrée.

''Tu peux rester de dos à moi si tu le souhaites. Mais reste bien en vue. Je n'ai pas envie que tu t'enfuis afin que j'essaye de te rattraper pour me mouiller à mon tour, et ceci, seulement pour te venger....''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Lun 7 Mai - 22:24

Artemis suivit son maître dont elle ignorait toujours le nom. Qu'est ce qu'il allait lui inventer encore? Il allait dans la salle de bain et puis il descendit. Là elle ne comprit pas trop la logique du dit maître. Elle le suivit cependant jusque dans l'arrière cours. Il faisait sombre et il faisait nul doute qu'il allait pleuvoir.

Elle fut un peu destabilisée par le jeune homme. De une: il fumait encore... Tant mieux: il vivrait moins vieux et elle pourrait s'enfuir plus rapidement de là... Dans 30 ans... Courage. De deux, il s'était assis et restait là sans bouger comme s'il attendait quelque chose. La pluie tomba alors, une pluie des plus battante qui pouvait tremper un être vivant en à peine quelques secondes. C'est alors qu'il lui tendit le savon.

''Déshabille-toi et lave-toi sous la pluie. Il n'y a pas d'eau chaude, et je n'ai pas l'intention de te laisser dormir dans ton lit dans cet état. Et avant que tu me le demandes, oui, c'est un ordre.''

Si elle avait eu un revolver à la place des yeux, le pauvre serait mort, percé par les balles. Elle ressentit une haine sourde mais elle ne voulait pas lui donner la satisfaction de la voir se mettre en colère ou rechignait. Le visage neutre, elle prit le savon.

- Merci Maître.
La voix était toujours neutre. Tout comme son visage. Elle espérait bien tomber assez malade pour faire passer l'envie à ce... Ce.... CE... CE STUPIDE HUMAIN de la mettre sous la pluie! Enfin, elle remercia le ciel de lui avoir donné de longs cheveux. Elle tourna le dos au jeune homme et retira lentement ses vêtements. Elle se sentait humiliée mais elle endurerait sans rien dire ou montrer ce qu'elle ressentait. Enfin de dos, il ne pouvait pas voir la haine et la colère qui avait prit place sur son visage. Elle alla franchement sous la pluie. Elle était glaciale. Elle frissonnait, non tremblait de froid. Mais elle ne dit toujours rien. Ses cheveux la cachait bien et elle prit une fausse assurance. Elle se lava correctement et une fois que ce fut fini, elle plaça ses cheveux de telle façon qu'il ne puisse rien voir. Cachée derrière la protection qu'ils lui fournissaient, elle revint vers lui. Son visage avant cela était redevenu neutre. Sa gorge était sèche et elle ravalait sa colère et les larmes qui auraient voulu couler de ses yeux. Ce n'était qu'un abruti sans cervelle. Elle priait pour tomber malade. Elle restait devant lui et attendait qu'il lui dise s'il avait eu son quota ou pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Lun 7 Mai - 23:22

Après qu'Amar fut assis, il vit Artémis se déshabiller lentement et pendant un instant, il s'intéressa à ses courbes féminines. Il lui jeta quelques coups d'oeil, mais sans plus, ne ressentant pour le moment aucun besoin de satisfaire un quelconque désir sexuel. Il avait vu plusieurs esclaves nues, et celle-ci ne serait pas la dernière. Autant ne pas s'exciter pour si peu. Et alors, il la vit partir sous la pluie et se tremper très vite. Sans perdre de temps, elle se lava, restant de dos comme il l'avait suggéré. Ses longs cheveux cachaient hanches et ses fesses, cependant, le vent fort fit en sorte que quelques fois, il eut la chance de bien l'observer. Se rendant compte que sa protection de cheveux ne lui serait pas très utile, il eut un léger sourire à lui-même, qui s'estompa après quelques secondes.

C'est alors que la jeune femme revint vers lui, complètement propre, et se planta devant lui, sans dire un seul mot. Amar se releva et l'observa des pieds à la tête, d'un regard fatigué. Sans prendre la peine de l'avertir, il se pencha et prit la serviette qu'il avait amenée avec lui et commença à essuyer son hybride. Ne se préoccupant pas de sa nudité, le traqueur essuya d'abord ses jambes sur tout le long jusqu'à ses hanches et ses fesses. S'il y avait une plainte, il faisait comme s'il n'entendait rien. Ensuite, ce fut au tour de son dos, de son ventre et de sa poitrine. Quand il arriva au visage, il fit attention pour ne pas appuyer trop fort. Les cheveux, ce fut un peu plus long. Cela prit un certain temps, mais ils étaient déjà moins humides. Le reste sécherait plus tard.

Quant aux vêtements qu'elle avait apportée avec elle, il choisit lui-même ce qu'elle porterait pour l'instant. Une chemise de nuit blanche moulante sans manches. Il la mit lui-même sur son esclave, l'obligeant à l'aider un peu à lever ses bras. Pour le sous-vêtement, il en prit un au hasard et mit aussi la culotte, faisant lever les jambes de l'hybride pour le mettre. Et ce fut fini.

Amar se releva, tirant une boufée de sa cigarette, observant Artémis. Avec le même visage inexpressif, il dit :

''Tu crois qu'on peut considérer tout ça comme de la torture psychologique?''

Sincérement, il se le demandait. Peu importe. Le jeune homme se retourna et s'apprêta à entrer dans la maison.

''Il va faire nuit. Va préparer à manger, et surtout, ne crache pas dans la nourriture. Parce que tu vas manger le même repas que moi. Alors, si tu veux manger quelque chose de bon, ça dépendra de toi...''

Il alla dans le salon lire un livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Mar 8 Mai - 0:29

Artemis venait de s'ancrer dans une totale passivité. Il voulait une poupée il l'aurait. Elle s'en fichait après tout. S'il la tuait aussi. Tous ceux qu'elle aimait étaient morts alors les rejoindre, ce n'était pas une punition mais une délivrance. Même si le regard d'Amar la dérangeait, ses yeux restèrent vident d'expression. Il voulait apparemment pousser l'humiliation au plus loin. Surtout qu'il semblait toujours fatigué de tout. Si c'était pour l'insultée elle s'en fichait. Sans l'avertir, il commença à la sécher lui même. Quand il ne pouvait la voir, un sourire moqueur illuminait son visage. En effet, ce genre de traitement, c'étaient plutôt pour les très riches jeunes filles. Et lui, qui était le maître séchait son esclave... Le monde à l'envers. Cependant, elle prenait garde à ce qu'il ne voit rien de ce double jeu. Elle paraissait indifférente. Il commença par les jambes et remonta le long de son corps. Elle resta de marbre, une colère froide au coeur désormais. Elle se vengerait un jour il verrait. Il comprendrait à quels risques on s'expose quand on met une Artemis en colère! Elle ferma les yeux quand il lui essuya le visage et tenta de s'attaquer à ses longs cheveux. Un sourire amusé naquit sur les lèvres de la jeune fille. Oui ils n'étaient pas reconnus pour leur vitesse de séchage mais bon... Il poussait quand même le vice à l'habiller. Ben voyons. Elle pouvait le faire seule elle était pas stupide! Quand il eut fini de s'amuser à la torturer et encore, on ne lisait qu'indifférence sur son visage, et heureusement, elle écouta sa question. Si elle s'écoutait elle l'aurait étranglé sur le champ. A la place elle entra dans son jeu et répondit:

- Cela dépend de l'état d'esprit du sujet. Maître.

Elle fut outrée par ses insinuations et elle craqua.

- SA SUFFIT! J EN AI MARRE! SI JE VOULAIS M ENFUIR JE L AURAI DEJA FAIT! SI JE VOULAIS VOUS NUIRE AUSSI! JE NE SUIS PAS STUPIDE NON PLUS ET SI VOUS VOULIEZ UNE ESPECE DE POUPEE QUI LAISSE TOUT FAIRE ET BIEN C EST RATE! QUANT A SABOTER MON TRAVAIL C EST PAS DEMAIN LA VEILLE QUE SA ARRIVERA! MAIS SI VOUS PERSISTEZ A ME CROIRE AUSSI ... AUSSI... HYPOCRITE JE LE DEVIENDRAI VRAIMENT ET JE N Y TIENS PAS!

Elle se réfugia dans la cuisine et claqua la porte. Elle se mit à cuisiner. Bon elle ferait pas d'effort et puis elle avait pas envie de sophistiqué alors elle fit simple. Quelque chose de bon et simple. Elle finit au bout de 45 minutes.

- C'est prêt.

Sa voix était cassante. Elle était toujours en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Mar 8 Mai - 1:09

Après la petite crise de l'hybride, Amar alla dans le salon, se laissa tomber sur le divan et se coucha sur le dos. Il prit son livre intitulé ''La voix du hiboux'', l'ouvrit, et commença à le lire. L'histoire le fascinait. Bien qu'il ait appris à lire que depuis deux ans, il possédait à présent une maîtrise de la langue presque totale. Sa bibliothèque ne lui semblait jamais assez grosse et il aurait voulu avoir d'autres livres tellement il aimait cela. Et ce livre-ci racontait comment un homme tout à fait normal devenait un mercenaire de guerre, depuis le début de sa vie jusqu'à sa fin. Le rapport avec le titre semblait pour lui inexistant, toutefois, il devait y en avoir un. C'est alors que son esclave l'avertit que le souper était prêt.

Et Amar sentit quelque chose de désagréable dans la voie de la jeune femme. Elle lui avait préparé le repas, et il semblait appétissant. Sans se presser, il s'assit à table, prit sa fourchette et mangea une première bouchée.

''Ça n'a pas de goût bizarre... tu n'as pas dû cracher dedans...''

Jetant le reste de sa quatrième cigarette de la journée, il finit le repas beaucoup plus vite que n'importe qui l'aurait cru. Son attitude lasse avait disparu le temps du repas. Quand la dernière bouchée fut avalée, Amar déposa sa fourchette, leva la tête vers l'esclave et remarqua qu'elle avait aussi fini sa part.

''Merci...''

Et il se releva. Alors qu'il s'apprêtait à partir, il revint vers Artémis, la fit se lever de table et la regarda dans les yeux.

''Je me demandais... depuis tout à l'heure que tu es fâchée contre moi, et tu as piqué une petite crise. T'es pas contente? Comparée à d'autres, tu es dans une situation enviable... À moins que...''

Le traqueur mit son doigt de la main droite sur sa bouche et laissa son regard errer dans le vide. Il réfléchissait à quelque chose. Et puis, sa main se baissa et retourna dans sa poche. Et il la fixa.

''Est-ce que c'est parce que tu préférerais que je te viole et te batte? Tu veux ça? Moi, j'ai pas l'habitude, mais si c'est ce que tu veux, dis-le... j'accéderai à ta demande...''

Et son visage redevint inexpressif, comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Mar 8 Mai - 14:25

Artemis l'aurait explosé si elle en avait eu le pouvoir.

- Je sais pas si vous aviez un esclave avant mais s'il faisait ça il était stupide. Non. Je n'ai rien ajouté dedans, je n'aime pas saboter mon travail. Est ce un crime? Faut il absolument que je sabote ce que je fais pour que vous soyez satisfait?

Artemis mangea ce qu'elle avait préparé et évidemment ce n'était pas à la hauteur de ce qu'elle aurait pu faire mais ça lui suffisait pour ce jour là. D'accord. La rebellion semblait toujours conduire ce comportement odieux. Comment lui faire comprendre qu'elle pouvait obéir normalement? Il semblait absolument convaincu qu'elle n'était qu'une hypocrite qui cherchait toujours à lui nuire. Pourtant c'était lui qui l'y poussait. Son injustice envers elle la rendait folle de rage. En tous cas il semblait apprécier sa cuisine qui restait simple. Tant mieux, il ne connaitrait que ses capacités s'il changeait son comportement si... Méprisable. Elle avait fini et il la fit se lever. Il la regardait droit dans les yeux. Au début elle soutint son regard mais elle pensa qu'il pourrait encore le prendre pour de la provocation et elle ne le voulait pas. Il détourna donc son regard vers le sol. Il lui parla. Il avait le don de la révoltée ou quoi?

''Je me demandais... depuis tout à l'heure que tu es fâchée contre moi, et tu as piqué une petite crise. T'es pas contente? Comparée à d'autres, tu es dans une situation enviable... À moins que...''

Il semblait réfléchir et Artemis attendait la suite même si elle avait un début de réponse.

''Est-ce que c'est parce que tu préférerais que je te viole et te batte? Tu veux ça? Moi, j'ai pas l'habitude, mais si c'est ce que tu veux, dis-le... j'accéderai à ta demande...''

... Il veut que je le tue ou quoi? Pffff Il est comme les autres il peut faire ses beaux discours il reste aussi ... Immonde que les autres.

Des larmes commençèrent à couler en deux rivières d'argent étincelante. Parce qu'il venait de rouvrir deux blessures en même temps et qu'elle n'était certainement pas remise de la dernière. Très bien. Il voulait des explications il les aurait.

- Je ne suis certainement pas fâchée par ça. Quant à ma situation elle était meilleure avant. J'étais au service d'une vieille femme qui était adorable. Elle ne demandait que ma compagnie. Elle était très malade et contrairement à ce que vous pensez, elle n'avait pas besoin d'un bracelet pour me garder. Je n'ai nul part où aller depuis que des gens comme vous ont massacré le village où je vivais. J'étais libre jusqu'à mes 16 ans. Ma maîtresse est morte et je l'aimais comme une mère. Elle me traitait comme une fille. Aucun ordre, je faisais tout de moi même. Mais vous êtes si injuste avec moi! Vous me jugez sans me connaître. Je hais l'injustice voilà pourquoi je vous en veux. Je ne demande pas à retrouver le statut que j'avais chez elle, je demande juste... Que vous cessiez de me prendre pour une hybride prête à s'enfuir. Mes seules intentions sont d'obéir. Je ne cache pas y avoir pensé dans le magasin mais quand vous vous êtes dit différent j'ai fait mon choix.

Elle essuyait ses larmes et pour échapper à la tension qui l'habitait, elle se détourna d'Amar qui ne lui avait toujours pas dit son prénom et prit les couverts pour faire la vaisselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Mar 8 Mai - 14:50

À mesure qu'Artémis parlait, de moins en moins il la comprenait. Son doigt revint vers sa bouche, dans une expression interrogative encore une fois, essayant tout de même de comprendre le point de vue de la jolie hybride. Rien à faire. Son sens de la vie lui était totalement étranger et quand elle lui parla d'injustice, il se dit qu'elle aurait se rendre compte depuis longtemps qu'il n'y avait pas beaucoup de justice dans ce monde. Quand elle eut fini son charabia et s'en alla chercher les couverts pour les laver, Amar poussa un petit soupir, sachant qu'il ne pourrait rien faire afin de comprendre son esclave. Peine perdue. Et soudain, une idée jaillit. Oui, une idée qui pourrait faire en sorte que la capture des Libérés serait beaucoup plus facile. Et les profits, que pour lui... devait-il mettre le plan en route? Pas sûr...

En attendant, il retourna dans le salon. Sur le bord de la cheminée se trouvait un joli petit coffret en bois. Amar s'y en approcha doucement, l'ouvrit, et prit ce qu'il cherchait. Sans perdre de temps, il revint dans la cuisine et se posta tout de suite devant son hybride. Il leva sa main fermée en poing devant les yeux de celle-ci et fit glisser une partie du collier qu'il tenait. Le collier se balança devant la jeune femme, et le pendentif du beau bijoux était une feuille de cerisier. Sans poser de question, il le mit dans la main d'Artémis.

"Ce collier appartenait à ma mère. Elle aussi était une esclave, mais elle avait reçu ce collier avant d'être capturée. Je te le donne afin de te montrer que... je m'excuse..."

Tant pis si elle ne le croyait pas. Ce n'est pas ce qu'il recherchait. Remettant ses mains dans ses poches, Amar observa la belle hybride à peine habillée, et d'une voix sans ton particulier, il rajouta :

"Je te propose une chose. Si ce soir, tu couches avec moi et réponds à tous mes désirs sans réchigner, tu seras libre demain matin. Et pour te le prouver, j'enlèverai ton bracelet tout de suite si tu acceptes. Je ne peux pas te laisser partir sans avoir eu quelque chose en retour. Et c'est ce que je demande pour ta liberté..."

Et il attendit une quelconque réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Mar 8 Mai - 15:25

Artemis faisait soigneusement la vaisselle et essuyait le tout avant de ranger quand Amar qui était parti on ne sait où revint. Il se posta devant elle et elle vit un collier devant ses yeux. Là elle ne comprenait plus grand chose...

Le collier se balançait devant elle et le pendentif était apparemment une feuille de cerisier. Elle sentit qu'il le mettait dans sa main mais elle le regarder interrogratrice. Qu'est ce que c'était que cet incompréhensible revirement de situation?

"Ce collier appartenait à ma mère. Elle aussi était une esclave, mais elle avait reçu ce collier avant d'être capturée. Je te le donne afin de te montrer que... je m'excuse..."

Là elle ne comprenait plus. Mais alors plus du tout. Il lui donnait un collier qui avait appartenu à sa mère? A elle qui était sensé le servir? Elle fit un doux sourire avant de répondre:

- Merci.

Elle le mit à son cou mais cette histoire lui semblait étrange. Avec lui, il y avait toujours une contrepartie apparemment. Et d'ailleurs... Le marché vint juste après.

"Je te propose une chose. Si ce soir, tu couches avec moi et réponds à tous mes désirs sans réchigner, tu seras libre demain matin. Et pour te le prouver, j'enlèverai ton bracelet tout de suite si tu acceptes. Je ne peux pas te laisser partir sans avoir eu quelque chose en retour. Et c'est ce que je demande pour ta liberté..."

Là elle pâlit à vue d'oeil. Il n'avait pas compris ou bien il cherchait à se débarasser d'elle? A moins qu'il ne souhaitait seulement qu'être débarassée d'elle. Mais il tenait vraiment à cette relation entre eux ou quoi ? Il voulait qu'elle lui dise qu'elle voulait être violée ou battue, chose qu'elle ne demanderait jamais étant donné qu'elle refusait ce genre de rapport mais alors là... Il lui vendait la liberté contre ... La satisfaction de tous ses désirs. Et si c'était un jeune homme qui aimait la souffrance comme le rapportaient certaines rumeurs. Elle leva des yeux perdus vers lui avant de répondre. Son choix était fait mais comment le dire sans... Tenter le meurtre.

- Ma liberté? Et j'irai où? On me capturerait encore de toutes façons. Je vous l'ai dit, je n'ai plus nul part où aller. Et je n'échangerai jamais ma liberté contre... Contre ça. Jamais.

Elle commença à ranger la vaisselle dans les placards et les tiroirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Mer 9 Mai - 5:03

Hein? Elle refusait? Pourtant, aux yeux du traqueur, cela semblait plus qu'un marché honnête. Une nuit avec lui ne devait pas être la fin du monde tout de même. Et grâce à cela, elle obtiendrait sa liberté complète. Elle aurait la possibilité de faire ce qui lui chantait, sans avoir un maître pour toujours lui dire quoi faire et quand le faire. Alors pourquoi? Était-ce pour conserver sa pûreté, si elle l'avait encore? Ou cela la dégoûtait seulement d'être avec lui? Vraiment, il n'y avait rien à comprendre de la part de cette hybride. Ses pensées semblaient difficiles à cerner.

Amar soupira. Il se frotta l'oeil droit à l'aide de son doigt. Et attendit. Alors qu'il vit qu'elle avait finalement terminé de ranger tout cette vaisselle, il lui fit signe de la main de se poster devant lui. Quand elle s'approcha et obéit à son ordre muet, il remit sa main dans sa poche (sale habitude) et la fixa longuement. Et il se décida à parler. Son plan fonctionnerait.

"J'y ai réfléchi un peu... On utilise les hybrides comme toi le plus souvent comme esclave sexuel. Je me suis toujours dit que je ne ferais jamais ça, car violer une femme n'est pas très amusant. Par contre, quand on parle de "violer", c'est pénétrer la personne. Enfin, dans la condition que le violeur est un homme... Donc, ordonner à son esclave de faire une fellation n'est pas un viol."

Et pendant un moment, il garda le silence.

*Tu vas regretter d'avoir laissé passer cette chance vers ta "liberté". Je te l'aurais donnée. À présent, tu vas essayer de t'enfuir à cause de mes prochains ordres que je te donnerai dans les temps à venir. Et j'aurai gagné. Si seulement tu avais accepté... tout aurait été plus simple.*

"Quoique tu dises, tu vas te pencher et me faire une fellation. Si je t'entends protester, ne serait-ce qu'une seule fois, je te prends par les cheveux et je te montre quelque chose que tu aurais préféré ne jamais voir. Tu sais maintenant quelles sont mes méthodes en matière de "torture". Et ce que tu as vécu jusqu'à n'était rien... je ne pensais même pas que c'était de la torture. Alors, imagine si je fais exprès..."

Pour la première fois depuis leur rencontre, le traqueur adressa un regard mauvais à l'hybride. Un regard qui excluait toute désobéissance. Du type qui n'inaugurait rien de bon, et qu'il se sentait absolument confiant en lui-même.

"T'attends quoi? Penches-toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Mer 9 Mai - 16:16

Artemis avait refusé. De une elle était vierge et de deux elle ne voulait pas offrir sa pureté pour satisfaire un simple désir... Elle voulait plus, elle voulait pouvoir avoir confiance et là... On ne peut pas dire que la confiance régner. D'ailleurs sa méfiance confirma sa prudence de ne pas croire que la victoire était gagnée. Il lui fit un signe de la main pour qu'elle revienne devant lui et elle obéit. Elle nota qu'il mit une dans une poche et qu'il la fixait longuement. Là elle se dit qu'il allait peut etre la frapper et la violer parcequ'elle ne voulait pas échanger sa liberté. De toutes façons, pour elle, être esclave semblait mieux. Elle n'aurait pas à errer a la recherche d'un autre village et à mourir de faim. Elle était logée, nourrie et blanchie pour seulement en échange du ménage et autres tâches qu'elle aurait eut à réaliser de toutes façons. Donc à choisir entre la faim dehors et la situation ici, son choix était vite fait. Amar prit enfin la parole.

"J'y ai réfléchi un peu... On utilise les hybrides comme toi le plus souvent comme esclave sexuel. Je me suis toujours dit que je ne ferais jamais ça, car violer une femme n'est pas très amusant. Par contre, quand on parle de "violer", c'est pénétrer la personne. Enfin, dans la condition que le violeur est un homme... Donc, ordonner à son esclave de faire une fellation n'est pas un viol."

Un frisson la parcourut. Elle ignorait de quoi il parlait mais elle comprenait que ça ne lui plairait sûrement pas. Tétanisée, elle ne bougea pas d'un millimètre.

"Quoique tu dises, tu vas te pencher et me faire une fellation. Si je t'entends protester, ne serait-ce qu'une seule fois, je te prends par les cheveux et je te montre quelque chose que tu aurais préféré ne jamais voir. Tu sais maintenant quelles sont mes méthodes en matière de "torture". Et ce que tu as vécu jusqu'à n'était rien... je ne pensais même pas que c'était de la torture. Alors, imagine si je fais exprès..."

Ce fut un coup de grâce. Son teint devint livide, elle semblait prête à la crise cardiaque. Le pire sans doute c'est qu'elle sentait que quelque chose lui échappait... Mais qui devait être la clef puisqu'il le répétait plusieurs fois. Elle le regarda interrogatrice.

- Excusez moi... Qu'est ce qu'une... Fellation exactement?
Elle était rouge de confusion et semblait toujours sur le point de faire une syncope. Le rouge de ses joues contrastaient considèrablement avec sa peau d'une pâleur qui était inhabituelle pour elle. Elle était révoltée, amère et triste. Mais c'était la peur qui remportait la palme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Jeu 10 Mai - 4:42

Quoi? Elle ignorait ce qu'était une fellation? Vraiment? Non... comment avait-il pu tomber sur celle qui ne connaissait pas ça? Elle n'en avait jamais même entendu parler?!? La main d'Amar frappa son front, celui-ci désespéré par son hybride, et fit en sorte de se cacher les yeux, ne voulant plus apercevoir le moindrement son esclave. Au final, tout se compliquait, et les options à son plan s'effaçaient d'eux-même. Bien sûr, Artémis ignorait quel plan il aurait pu avoir, seulement, cela n'avait pas d'importance.

Pendant un moment, Amar eut envie de prendre le dictionnaire, de trouver le mot "fellation", et de lui montrer la définition. Et si elle ne savait pas lire, alors il la lui dirait. Cependant, une meilleure idée émerga dans son esprit. De cette façon, peut-être que l'hybride se montrerait plus conciliante envers elle. Le traqueur, décidé, remit sa main dans sa poche, reporta son regard sur l'esclave et déclara d'une voix totalement dépouvue de méchanceté à présent :

"Oublie ce que je viens de dire. On dirait que je n'arriverai jamais à rien de cette façon. Tu ne le sais peut-être pas, mais tu n'es vraiment pas cultivée, vu ta condition... (long soupir, signe encore une fois d'exaspération) et dire que je devais être comme toi il n'y a pas si longtemps..."

Amar prit la main droite d'Artémis dans la sienne et l'obligea, sans la brusquer, à le suivre. Ils quittèrent la cuisine, allèrent dans le vestibule, montèrent les escaliers, et arrivèrent dans la chambre du maître de la maison : lui-même. Le traqueur ferma la porte, se tourna vers son hybride et expliqua simplement :

"Avant que tu ne te poses la question, non, je ne te violerai pas. Je vais même resté habillé. Tu n'as qu'à te laisser faire."

Et il l'étendit sur le lit. Sans s'occuper des possibles protestations, il la déshabilla rapidement, enlevant premièrement sa chemise de nuit qu'il lui avait donnée. Lorsqu'elle se retrouva complètement nue, Amar l'observa pendant un moment. Et il débuta.

Sa bouche se déposa sur la poitrine bien proportionnée de l'hybride, donnant de légers baisers aux mamelons, ne cherchant aucunement à lui faire mal. C'était tout le contraire. Sa langue se promena sur les seins d'Artémis, et descendit plus bas, jusqu'à toucher le ventre où il s'attarda. Pour la première fois, il montrait de la douceur envers son esclave, espérant qu'elle ressentait au moins un peu de plaisir sous ses caresses. Et si c'était le cas, elle cherchait peut-être à réprimer ce plaisir. Peu importe.

La bouche d'Amar, après un moment de baisers sur le ventre de la jeune femme, descendit encore et rejoignit enfin l'entre-jambe. Le traqueur obligea l'hybride à plier les jambes et à les écarter. Et sa langue s'attaqua au clitoris. Ce ne fut tout d'abord que de simples titillements. Par la suite, la pression se fit plus forte, goûtant à chaque parcelle de peau possible. Les mains du jeune homme se posèrent sur chaque cuisse, et remontèrent jusqu'aux hanches, ayant comme but de lui faire découvrir des frissons en la caressant. Et puis, langue d'Amar rentra finalement dans la grotte d'Artémis, jouant à l'intérieur.

Le traqueur faisait semblant d'avoir changé de comportement. Aussi bien lui faire croire cela pour le moment à travers cette douceur apparente. Toutefois, s'il avait pu, Amar aurait souri de cruauté. Son plan pourrait fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Jeu 10 Mai - 20:11

"Oublie ce que je viens de dire. On dirait que je n'arriverai jamais à rien de cette façon. Tu ne le sais peut-être pas, mais tu n'es vraiment pas cultivée, vu ta condition... (long soupir, signe encore une fois d'exaspération) et dire que je devais être comme toi il n'y a pas si longtemps..."

De quoi il parlait? Il semblait prêt à lui faire du mal et voilà qu'il semblait tout le contraire. Elle ne comprenait plus. Enfin si elle comprenait qu'il l'insultait parcequ'elle ne connaissait pas un mot. Mais elle ne venait pas d'un milieu de débauché pervers elle. Elle avait toujours grandit dehors et son savoir n'était peut être pas le même que le sien mais elle savait des choses que lui ignoraient alors elle pourrait en dire autant. Et après ce soupir... Elle haïssait ces soupirs. Elle avait l'impression de l'ennuyer et ça la peinait quelque part. Elle voulait bien faire son travail quand même.

Elle ne répondit rien parce qu'elle avait un sens de la dignité et du respect qu'elle préférait utiliser. Et puis un silence, c'est comme une parole parfois. Elle baissait la tête quand Amar lui attrapa la main droite et l'obligea en douceur à le suivre. Une alarme silencieuse en tête elle se laissa mené jusque dans la chambre d'Amar. Elle regarda l'endroit anxieuse. Surtout quand il ferma la porte. Elle se sentit piégée.

"Avant que tu ne te poses la question, non, je ne te violerai pas. Je vais même resté habillé. Tu n'as qu'à te laisser faire."

*S'il suffisait de rester habillé pour être violée! Il me prend vraiment pour une idiote ou quoi? Ce n'est pas parceque je suis vierge et que j'ignore la signification du mot "fellation" que je suis une parfaite idiote! Je connais les grandes lignes c'est tout.*

Il l'étendit sur le lit malgré quelques protestations. Elle ne voulait pas qu'il la touche contre son gré. Déjà dehors, et dans le magasin c'était pénible. Elle était tétanisée par la peur. Quand il lui enleva ses vêtements, elle ferma les yeux refusant de voir la réalité. Elle sentit des baisers, légers sur sa poitrine. Elle trouvait que c'était horrible et répugnant. Il était doux mais c'était pire parce qu'elle se sentait sans défense et surtout humiliée. Il desdendait sur son ventre et s'y attardait. Elle avait une peur sans nom qui lui glaçait les os. Aucun son n'arrivait à sortir. Il l'obligea alors à plier les jambes et les écarter. C'était obscène. C'était ... Affreux! Oui affreux! Elle ne ressentait rien du tout et elle voulait que tout cela s'arrête immédiatement. Quand il alla plus loin et qu'elle se sentit réellement menacée elle réagit enfin.

- ARRETEZ! S'il vous plaît, j'ignore ce que vous faites mais...

Les larmes aux yeux, son regard implorant aurait pu faire fondre n'importe qui.

- Je ne veux pas je n'aime pas ! C'est horrible et ... S'il vous plaît! N'allez pas plus loin... Laissez moi... s'il vous plaît! Par pitié!

Elle était crispée par la peur, ça se sentait. Et le plaisir n'était jamais entré en ligne de compte. Artemis ne concevait pas une relation sans sentiment et elle bloquait parcequ'Amar n'en avait certainement pas pour elle. Surtout qu'elle voulait se réserver pour quelqu'un qui en valait la peine et pour qui la peur n'entrerait plus en ligne de compte. Donc, elle espérait que Amar la laisserait tranquille pour ce soir. Elle avait compris. Elle était vaincue et ferait ce qu'il lui ordonnerait tant que ce ne serait pas d'ordre sexuel. Elle voulait être loyale à ses convictions. Tout comme elle serait loyale avec Amar s'il se montrait moins... Inssaisissable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amar Orion
Traqueur(euse)
avatar

Nombre de messages : 77
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétérosexuel
Est maître de: la liberté de plusieurs esclaves
Est soumis par: les ruines de sa conscience

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Ven 11 Mai - 4:45

Amar se rendit compte d'une chose. Artémis venait d'abandonner. Tout simplement. Le traqueur arrêta et se releva, observant l'hybride, interrogatif. Non, il avait mal calculé son coup. En premier, il croyait qu'elle serait du type à toujours se défendre, n'acceptant aucun châtiment qu'il lui infligerait. Par la suite, il venait tout juste d'essayer de la transformer en cela. Et à présent, il savait une chose : elle était en fait du type à abandonner après avoir subi une pression continue. Tout avait été mal calculé. Maintenant, existait-il une alternative à son plan mystérieux? Peut-être n'était-il pas trop tard... pour lui faire croire qu'il allait bien s'occuper d'elle.

Un peu de manipulation ne serait pas difficile. Si elle était du genre à s'abandonner aux tortures à l'usure, peut-être serait-ce de même avec un comportement apparemment bienvaillant. Peut-être qu'elle espérerait, et par la suite croirait, qu'il avait changé. Cependant, ce devrait être un changement graduel, sinon, ce serait trop flagrant aux yeux de la jeune esclave. Et par la suite, il improviserait. Il trouverait une alternative à son plan, une opportunité quelconque. Et pour commencer sur cette voix, il devait faire ce prochain geste.

Amar s'approcha de l'hybride couchée, immobile, et déposa sa main gauche sur ses yeux afin qu'elle ne puisse rien voir. Avant qu'elle ne sache comment, il venait d'enlever le bracelet au poignet d'Artémis. Le traqueur prit l'objet, le mit dans ses poches, et se retourna vers elle.

Elle ne verrait que du feu à son jeu. Plusieurs fois dans son enfance, il avait dû faire semblant de ne pas savoir des choses ou en faire croire en adoptant un comportement parfait devant ses "maîtres". Quinze ans d'esclavage... ce qu'il avait vécu, ce n'était que quatre ans de liberté. Comparé à ce qu'il avait subi, ce que son esclave venait tout juste de vivre n'était rien. Tellement risible...

Le traqueur adopta une expression impassible.

"Je voulais vérifier quelque chose. Et maintenant je le sais. Tu es trop faible. Tu abandonnes trop vite. Si tu tenais tant à ta pûreté, tu te serais débattu, défendu, crié, tu m'aurais frappé, ou griffé. C'est comme si la liberté n'était plus rien pour toi. Maintenant, si tu as la possibilité de trouver un refuge, où aucun traqueur ne pourra te trouver, tu pourras t'y rendre. Je t'ai enlevé le bracelet. Pendant mes quinze ans d'esclavage, je n'ai désiré que la liberté. Et toi, tu abandonnes après seulement ça. Comme être vivant, tu es pathétique. Je ne t'offre pas liberté, je te la jette. Parce que tu me dégoûtes. Bien sûr, tu peux rester, mais je te remettrai pas ton bracelet. Si tu as le courage, tu peux partir quand tu le souhaites.

Quand tout fut dit, Amar se retourna et ouvrit la porte de la chambre, se préparant à quitter la pièce. Cependant, avant de sortir, le jeune homme rajouta de la même voix calme :

"S'il te plait, garde le collier que je t'aie donné. Il était vraiment à ma mère esclave. Ce serait dommage que tu le jettes, parce que c'était un cadeau sincère..."

Et il partit au salon lire son livre. Bien sûr, il avait menti. Ce dernier beau "discour" servait seulement à mettre la confusion dans l'esprit d'Artémis, la faisant douter sur le jugement qu'elle avait portée sur Amar. Et peut-être qu'elle se dirait que le comportement qu'il avait eu durant toute la journée été compréhensible, vu son passé qu'il venait de dévoiler en petite partie. Toutefois, il était sûr qu'il venait de marquer quelques points en sa faveur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Ven 11 Mai - 20:31

Artemis avait un caractère a double tranchant. Elle pouvait être douce, respectueuse, obéissante et tout le contraire. Cette dualité ne s'exprimait que face aux gens et en fonction de leur comportement. Elle était désarmée dans la situation que lui faisait vivre Amar. Et elle avait analysé très vite qu'en se rebellant il n'était que plus violent d'une certaine manière. Alors elle avait laissé sa peur la tétanisé au lieu de les combattre et les larmes lui monter aux yeux. Après tout, s'il était toujours contre le viol d'une femme, il devrait s'arrêter. Elle avait désespérément miser la dessus. Elle ne demandait rien elle que de vivre tranquillement et sans histoire.

Elle le vit s'approcher d'elle et la main du jeune homme se poser sur ses yeux, les obligeant à se fermer. Elle sentit qu'il lui enlevait le bracelet. Et bien, si elle avait su plus tôt, elle n'aurait pas tenter de se rebeller et il ne le lui aurait pas mis et ainsi, elle aurait pu faire ce qu'elle voulait plus vite!

"Je voulais vérifier quelque chose. Et maintenant je le sais. Tu es trop faible. Tu abandonnes trop vite. Si tu tenais tant à ta pûreté, tu te serais débattu, défendu, crié, tu m'aurais frappé, ou griffé. C'est comme si la liberté n'était plus rien pour toi. Maintenant, si tu as la possibilité de trouver un refuge, où aucun traqueur ne pourra te trouver, tu pourras t'y rendre. Je t'ai enlevé le bracelet. Pendant mes quinze ans d'esclavage, je n'ai désiré que la liberté. Et toi, tu abandonnes après seulement ça. Comme être vivant, tu es pathétique. Je ne t'offre pas liberté, je te la jette. Parce que tu me dégoûtes. Bien sûr, tu peux rester, mais je te remettrai pas ton bracelet. Si tu as le courage, tu peux partir quand tu le souhaites.".

Chaque mot était comme une arme qui l'attaquait au coeur. Elle se sentait agressée mais elle ne dit rien. Même si elle n'était pas d'accord. Se défendre contre lui, ça n'aurait servi à rien. Elle était convaincue qu'il aurait continuer juste pour lui prouver qu'il était plus fort. Et parfois, mieux vaut sembler perdre une bataille pour remporter la guerre. La liberté... Elle n'y voyait plus d'avantage c'était vrai. Pathétique... Non, elle ne l'était pas. Elle ne voulait plus souffrir et voir ceux qu'elle aimait souffrir ou mourir devant elle. Elle voulait juste vivre tranquille et du mieux qu'elle pouvait. Partir... Elle en aurait le courage si elle retrouvait des survivants et des amis... Chose qui lui semblait impossible.

"S'il te plait, garde le collier que je t'aie donné. Il était vraiment à ma mère esclave. Ce serait dommage que tu le jettes, parce que c'était un cadeau sincère..."

Il lui offrait quand même ce collier? Artemis était confuse. Il avait été un esclave, il connaissait leur vie alors pourquoi s'était-il comporté ainsi? Pourquoi se montrer odieux pour ensuite devenir ... Respectable? Il pensait qu'elle aurait jeté le collier? Il était bizarre... Il l'avait testé mais pourquoi? Tout se mélanger dans sa tête. Il avait quitté la chambre. Artemis se rhabilla en vitesse et fila dans son lit. Assise, elle retira le collier et l'observa. Il était très joli. Elle voulait mettre de l'ordre dans ses idées. Amar était inssaisissable: odieux, il lui offrait des cadeaux. Un collier porté par sa mère esclave. Il lui retirait le bracelet qui devait lui permettre de retrouver Artemis. Il semblait vouloir absolument son départ et sa liberté puisqu'il avait voulu l'échanger contre sa liberté. Elle refuse le marché et il l'emmène dans la chambre, tente on ne sait quoi et finit par la libérer totalement en lui disant de conserver le collier... Un collier... De sa mère quand même! Artemis n'offrirait jamais un collier ayant appartenu à ses parents. Surtout pas à quelqu'un qui était censé partir. Donc...

Artemis flaira soudain le piège. Amar était un traqueur. Elle une hybride qui avait été libre un temps et qui donc... Devait connaître quelques villages (et c'était le cas s'ils existaient toujours, chose dont elle doutait.) Le collier devait donc avoir un émetteur ou quelque chose qui permettrait à Amar de la suivre et de savoir où les villages se trouvent. Il y avait forcément quelque chose. Elle devait s'assurer. Amar était il capable d'un tel double jeu ou bien était-il sincère? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir.

Artemis ouvrit l'armoire et revêtit une robe simple mais pratique. Elle prit ensuite quelques affaires de rechange et descendit sur la pointe des pieds. Amar lisait dans le salon. Il ne l'avait pas vu. Elle ouvrit très doucement la porte d'entrée, sortit et la referma doucement. Une fois sûre qu'il n'ait rien remarqué, elle courut dans la rue et se rendit en ville.

( prochain poste dans la forêt. Sujet: Piège? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artemis Sylth
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 26
Age : 30
Date d'inscription : 06/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel:
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Ven 1 Juin - 12:25

(HJ: bon on me donne rien a faire super le stage lol mais j en profite pour repondre car j ai le temps la je pense et comme j ai un sujet bloque je repond ici par contre en qwerty j ai pas les accents desolee )

---------------------------------------------------------------------------------

Artemis etait restee quelques heures dehors et avait rencontre un etre libre. Elle avait aussi retrouve le lieu qui l avait vu grandir dont il ne restait a present plus grand chose. Bref cela lui avait permis de prendre conscience et ce plus que jamais que son statut d esclave etait desormais le meilleur pour elle meme si ce role ne serait pas toujours simple a tenir. Elle retrouva son chemin grace aux reperes visuels qu elle avait pris et se retrouva devant la maison d Amar. Elle vit la lumiere allumee et comprit que soit il s etait endormi dans le salon soit il l attendait ... Qu attendait-il d elle exactement? De tenir sa maison chose qu elle s appliquerait a faire desormais. Elle comprenait que si elle etait une esclave agreable a vivre il la laisserait tranquille, n est ce pas?

Cet espoir ne la quittait pas. Il pouvait etre gentil s il le voulait il le lui avait prouve d une maniere singuliere mais il l avait prouve. Se braquer contre lui ne servait a rien sauf a engendrer tout un tas de conflit dont Artemis preferrait se passer et surtout son injustice (contre laquelle elle etait toujours en colere malgre tout)... Donc comme il jouait sur le terrain de l indifference qui donnait l horrible impression d etre transparente elle allait jouer la meme strategie.

Fiere de sa nouvelle resolution, elle approcha tres discretement de la porte d entree qu elle ouvrit de la maniere la plus silencieuse possible. Elle retenait son souffle mais une fois a l interieur elle expira doucement rassuree. Pas un seul bruit ne se manifesta alors elle referma la porte avec precaution.

A pas de loup elle se dirigea dans la cuisine et comme elle se sentait incapale de dor;ir se sentit d'humeur a cuisiner un gateau. Vu l heure il serait surement pret pour le petit dejeuner. Elle alla voir dans le frigo s il y avait au moins de quoi faire et meme si elle deplora l absence de son ingredient secret elle avait de quoi faire quelque chose de simple mais tres correct. Donc elle se mit au travail en faisant attention a faire le moins de bruit possible. Elle cassa les oeufs, les melangea avec du sucre de la farine et d autres choses encore. Il lui fallu deux bonnes heures pour enfin terminer la pate qu elle mit au four.

Ce fut a ce moment la qu elle ressentit la fatigue et elle s assit a la table qu elle venait de mettre. Elle reussit a ne pas s endormir et sortit le gateau du four dont le parfum avait surement envahit la maison. A peine l eut elle pose qu elle entendit du bruit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazuki Hondaime
Admin//Propriétaire du Club Extase
avatar

Nombre de messages : 662
Date d'inscription : 30/04/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: aucune préférance, je ne veux plu personne, homme ou femme, personne!
Est maître de: Danny, shin, les jumeaux et Akira
Est soumis par: mes envies

MessageSujet: Re: Maître et esclave   Ven 1 Juin - 13:26

(PAs de doubles posts =.=)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://site.voila.fr/hermeswings/hermes_wings/utopia.html?0.6865
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maître et esclave   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maître et esclave
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olphéra :: Le village d'Elladah :: Les Habitations :: Maison de Amar Orion-
Sauter vers: