Olphéra, le pays de légende… Chercherez vous les cinq objets mystiques ou vivrez vous votre vie simplement… ? Incarnez un Humain, un Esclave, un Neïko ou un Hybride…Serez vous soumis ou rebellé ?
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand la passion vous emporte

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Léo Levy
Comédien
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 32
Localisation : As Far As I can Remember
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Nenasexuel n__n
Est maître de: mes désirs
Est soumis par: Une épouse modèle =P

MessageSujet: Re: Quand la passion vous emporte   Sam 2 Juin - 17:15

Recommencer à ? Léo n'eut pas le temps de demander ce que la femme voulait dire que ses yeux s'embrumèrent, et cette obscurité revint. Puis ce fut la même chose que la dernière fois. Un peu de lumière, lui debout au milieu, et cette voix opressante, connue mais dont le visage de sa propriétaire ne se montrait pas.

~~~~~~

"Léo, mon amour, dévêtit toi... Léo, mon chéri, prends ce couteau... Léo, mon bien aimé, enfonce-le toi dans la poitrine... Hurle de douleur mon amant..."

Et lui restait debout, au milieu de la scène, incapable du moindre mouvement. Sa main se porta sur son torse, juste sur une cicatrice qui lui faisait mal, comme si le coup reçu depuis une éternité se répercutait sur son corps. Il s'effondra à genoux, hurlant de douleur...

~~~~~~

Léo se cambra, portant à nouveau sa main sur la cicatrice. Un mince filet de sang coulait du coin de ses lèvres, mais ne provenait pas de celui que Hell lui avait rendu. C'était son propre sang qu'il avait craché sous cette douleur si intense. Le jeune homme finit par se calmer, avant de se rendre compte que l'hybride dormait juste à côté. Ses souvenirs étaient revenus. Elle s'appelait Hell, et lui avait encore joué son rôle de salaud. Il venait d'ailleurs d'en subir les conséquences. Il passa une main dans ses cheveux, fermant doucement les yeux, affichant un sourire en coin.

"Toujours ce fichu rêve..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Hell Feather
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéroooo
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Quand la passion vous emporte   Lun 4 Juin - 20:36

La jeune femme aussi se mit à rêver...
[...]
C'était une bribe de son passé avant qu'elle ne meurt. Il était rare qu'elle fasse des rêves comme ça, elle découvrait ce qu'elle avait vécu. Ce rêve là lui rappellait le jour de sa mort...
[...]
Elle était assise dans une grande maison, devant sa voiffeuse, dans sa chambre, en chemise de nuit. Elle brossait ses longs cheveux noirs et sa fenêtre était ouverte sur la nuit, laissant entrer un vent frais dans la pièce.
Soudain, un homme âgé entra brusquement dans la chambre, visiblement paniqué et inquiet.


"Grand père ? Qu'est-ce qui se passe ?"

"Chut...! Va te cacher dans l'armoire, ne sors pas et tais-toi surtout quoi qu'il se passe..."

"Mais..."

Sans aucune explication, il la poussa dans une vieille armoire en bois et il referma la porte. La jeune femme s'agenouilla d'abord et colla son oreille contre le bois de la porte. Elle entendit des bruits de casse, de lutte, un coup de feu, un cri de son grand-père, puis plus rien.
Il était la seule famille qui lui restait. Mais il était mort. Elle le savait. Alors que les larmes lui venaient aux yeux, la porte s'ouvrit brusquement et des hommes entrèrent. Ils fouillèrent rapidement la pièce du regard, et ne trouvant rien d'intéréssant, ils repartirent sans un mot.
Cela faisait environ une heure qu'elle attendait prostrée, à genoux, étouffant dans l'armoire sans oser sortir. Elle prit son courage à deux mains et ouvrit doucement, sans la faire grincer, la porte. Personne, pas un bruit, le silence total. Alors rapidement, elle prit un jean, un pull noir et s'habilla. Elle finit rapidement d'enfiler des baskets et descendit quatre à quatre les marches qui la menèrent au salon. Le cadavre de son grand-père était là. Baignant dans son sang.
Elle s'approcha tremblante et hésitante après un bref sursaut d'horreur.
Elle s'agenouilla près du crâne de l'homme et lui ferma les yeux. Elle caressa sa joue froide et ridée et les larmes coulèrent sur ses joues, traçant de longs sillons.
Au bout de quelques minutes, elle se releva, et prit le pistolet chargé que l'aïeul gardait dans un tiroir secret de son bureau et partit dans les rues noires, sous une fine pluie, laissant une maison remplit de souvenirs et de mélancolie derrière elle.
[...]
Elle frissonna. Cela faisait deux heures qu'elle errait inutilement dans la ville silencieuse et inquiètante. Deux heures qu'elle grelottait et que la pluie tombait à présent à torrents sans s'arrêter.
Elle gardait l'arme serrée contre elle et scrutait le visage de chaque personne qu'elle voyait passer. Elle voulait leur faire payer.
Alors qu'elle arrivait près d'une boîte de nuit fermée et abandonnée, des ombres dans une ruelle noire ricanèrent, et, sans qu'elle ne puisse rien faire, lui sautèrent dessus et la poussèrent dans la petite rue sale.
C'était eux. On aurait pu croire qu'ils l'attendaient. C'était peut être vrai. Elle ne le saura jamais cette nuit-là.
Ils voulurent la violer, c'est à ce moment là, qu'elle brandit le pistolet et tira sur un des hommes qui s'effondra en grognant.
C'était le geste à ne pas faire. Ils la frappèrent, la mutilèrent avec leurs couteaux, la laissant couverte de sang, gémissante de douleur. Et ils s'amusèrent avec elle.
Alors qu'ils s'estimaient repus d'elle, l'un lui tira 2 balles dessus, et ils partirent la laissant pour morte.
Son coeur ne battait presque plus quand ils l'avait trouvée. Elle n'était pas vivante, mais pas tout à fait morte non plus. Cela dit, elle ne pouvait plus bouger ni rien faire. Alors ils l'avait emmenée et avait tenté des expèriences sur elle qui l'avaient transformée en un Ange noir. Ils l'avait payée de leur vie. Sa fureur qui ne pouvait plus se déclencher sur les tueurs de son grand-père, elle la déversa sur eux. Et puis, elle avait une soif de sang effrayante.
[...]
Mais la partie des expèriences, le rêve le passa en flash back.
[...]
Alors que Leo se réveillait, une larme unique coula sur la joue pâle et froide de la jeune femme. Son visage n'exprimait pourtant aucune émotion.
Et sans le vouloir, elle se blottit contre Leo, comme si elle cherchait à être rassurée, consolée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Levy
Comédien
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 32
Localisation : As Far As I can Remember
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Nenasexuel n__n
Est maître de: mes désirs
Est soumis par: Une épouse modèle =P

MessageSujet: Re: Quand la passion vous emporte   Mer 27 Juin - 19:49

Le comédien, étendu sur le lit taché de sang, contemplait à nouveau le drap rouge qui se trouvait au dessus de lui. Du bout des doigts, il parcourait ses propres lèvres glacées, et s'arrêta en sentant comme quelque-chose d'humide au coin de ses lèvres. Portant sa main devant son visage, il pu constater qu'il s'agissait de sang tout frais qui n'était autre que celui qu'il venait de cracher en se réveillant. Semblant ne pas y prêter d'attention, il passa la main sur son visage, y dessinant des rayures écarlates par ce liquide vital que ses doigts laissaient en empreinte.

Sa tête se tourna finalement vers l'hybride qui dormait à côté de lui. Il resta un instant à simplement la regarder, puis reposa son regard sur le rouge vif du drap au dessus. Il était sur le point de se relever, lorsque Hell se blotit contre lui et surtout, contre toute attente. Nul doute qu'elle devait rêver, après ce qu'elle avait fait, le comédien aurait été surpris de la voir chercher de l'attention de sa part... Il ne bougea pourtant pas, gardant le regard rivé sur l'écarlate qui le surplombait, incapable de se rendormir. La salle commençait à se rafraîchir de plus en plus, mais étrangement, Léo ne ressentait rien. Pourtant, après les litres de sang qu'il avait perdu, c'était très peu croyable... L'une de ses mains s'empara de la couverture du lit, et la passa sur l'hybride et donc, sur lui-même à l'occasion, puisqu'elle se tenait contre lui. Pourquoi la réveiller ? Elle avait bien le droit de dormir après tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Hell Feather
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéroooo
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Quand la passion vous emporte   Jeu 28 Juin - 14:31

Le toucher du drap sur sa peau...
Elle se réveilla.
Elle ouvrit les yeux mais resta aussi immobile qu'une statue. Sauf qu'elle avait tous les sens en éveil. C'est là qu'elle remarqua qu'elle était blottie contre Leo. Ele sentait son corps chaud contre le sien, glacé. Elle réfléchissait à ce qu'elle avait fait. En fait, elle n'aurait jamais dû venir là, elle avait fait une bêtise énorme, mais maintenant qu'elle y était... Elle ne faisait pas partie de ces femmes qui ont toujours des regrets. C'était une simple constatation, c'est tout.
Elle décida de bouger un peu, elle était légèrement ankylosée. Elle se décolla de Leo, bailla et s'étira comme un chat, comme si rien ne s'était passé et comme si tout était normal à part le sang qu'il y avait sur les drap et sur Leo. Le liquide rouge qui tachait les draps était sec et donc ne l'intéréssait pas. Par contre, celui qui était sur le visage du jeune homme, elle le sentait qu'il était frais. Ele s'assit sur le lit, les cheveux un peu ébouriffés qui lui donnaient un air mignon et elle regarda Leo avec un petit sourire.


"Bien dormi le bel au bois dormant ? Personnellement, la sorcière a dormi comme un loir..."

Et elle eut un léger rire. Son regard se porta sur le sang qu'il avait au visage. Alors lentement elle s'approcha de lui, et lécha le liquide rouge, lentement avant de se reculer, de se lécher elle-même les lèvres et de déclarer :

"Ma foi, c'était délicieux..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Levy
Comédien
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 32
Localisation : As Far As I can Remember
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Nenasexuel n__n
Est maître de: mes désirs
Est soumis par: Une épouse modèle =P

MessageSujet: Re: Quand la passion vous emporte   Mer 11 Juil - 22:51

Quelques secondes après avoir mis le drap sur l'hybride, cette dernière se réveilla. Ne disant aucun mot, Léo se contentait de la regarder, avait de tourner la tête vers les fauteuils aussi rouges que le drap sur lequel ils étaient couchés. Hell se retira alors, ne provoquant cependant aucune réaction de la part de l'asiatique qui fixait un point au fond de la salle, côté spectateurs. Même les paroles qu'elle prononça parurent ne pas atteindre les oreilles du comédien qui paraissait n'importe où sauf dans ce théâtre.
Cependant, un léger sourire se dessina sur ses lèvres lorsque l'hybride lécha le sang qui en découlait. Ses yeux se posèrent dans ceux de la jeune femme, et sa main droite passa dans ses cheveux, tandis qu'il se redressait lentement, jusqu'à ce que leurs lèvres se rencontrent à nouveau.
Il finit par s'arrêter, et quitta le lit, se dirigeant vers le bord de la scène.


"Après tu t'étonnes que j'aie envie de te sauter dessus..."

Il était vrai qu'en agissant ainsi, elle n'arrangeait rien du côté "branleur libertin" de Léo, qui était toujours présent puisqu'à cet instant, il n'avait pas encore trouvé son épouse modèle (hein, c'est pour que tout soit au point ><). Il s'assit finalement sur le bord, laissant pendre ses jambes dans la fosse, fixant encore et toujours le fond de la salle où il n'y avait pourtant strictement rien. Dans un long soupir, il sortit un paquet de cigarettes de sa poche, en sortit une, l'alluma, puis en tira quelques bouffées avant de fermer les yeux, et reprendre l'exercice qu'il avait entamé avant que Hell ne se soit manifestée...

"Elle me dit : "Viens à six heures au cabinet: c'est le plus sûr pour nous parler..." Je brusque tout dehors, et je rentre en sueur ! Où est-elle ? Ah ! parbleu, je ne suis pas fout je les ai vus sortir d'ici, monsieur le tenant sous le bras!... Eh bien ! pour un échec, abandonnons-nous la partie ? Un orateur fuit-il lâchement la tribune pour un argument tué sous lui? Mais quel détestable endormeur !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Hell Feather
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéroooo
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Quand la passion vous emporte   Jeu 12 Juil - 17:58

Elle ne fut même pas surprise lorsque leurs lèvres se rencontrèrent à nouveau. Il se leva et alla s'asseoir dans le vide avant de se prendre une cigarette et de continuer à dire son texte.
Elle, s'allongea sans faire plus attention à Leo. Il se passa un silence entre eux, ils s'ignoraient et Leo révisait son texte. Hell roula sur le lit pour se mettre à plat ventre et regardale jeune homme. Plus exactement son dos.


"Raconte-moi ce qui s'est passé..."

Il savait très bien ce qu'elle voulait dire. C'était à propos de sa cicatrice, et elle voulait savoir. Elle le saurait tôt ou tard, mais ce qu'elle voulait, c'était la raison de son cauchemar et de sa cicatrice. Et qui était-elle. Car elle se doutait bien qu'il y avait une femme là-dedans, c'était sans doute pour ça que Leo était comme ça avec les femmes.
Hell attendait patiemment sa réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Levy
Comédien
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 32
Localisation : As Far As I can Remember
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Nenasexuel n__n
Est maître de: mes désirs
Est soumis par: Une épouse modèle =P

MessageSujet: Re: Quand la passion vous emporte   Sam 14 Juil - 22:14

Le silence s'était une énième fois installé entre les deux jeunes gens. Si quelqu'un les regardait, paisiblement installé dans l'un des fauteuils de la salle, il aurait pu aisément croire à une répétition de scène de théâtre tellement la tension était palpable. Les deux protagonistes d'une tragédie, la femme vampire face au libertin qui a quelque-chose à cacher... Cette question annonçait-elle le dénouement ? Sûrement... Si seulement le comédien acceptait d'y répondre.

"Juste une désillusion..."

Oui, cette histoire n'était autre qu'une désillusion, et c'est sans doute celle-ci qui poussa Léo à devenir un illusioniste des sentiments. Il connaissait à présent les faiblesses communes du coeur de tout être, et accomplissait sa vengeance en répétant le schéma sur des innocents. En fait non, il ne le reproduisait pas exactement, puisque ses amants ressortaient toujours intacts des relations qu'ils ont eues avec Léo. Enfin, intacts extérieurement, Léo lui se contentait des blessures intérieures. Inconsciemment, il imitait ce qu'il avait vécu, et était devenu ce libertin qui montre une confiance en lui hors du commun en guise de carapace. Le seul souçi était qu'il ne se voyait pas pourrir de l'intérieur, et tout ça avait commencé à cause d'Elle. Le comédien tourna la tête vers Hell, les yeux fixant le vide.

"C'est toujours quand on pense goûter au Paradis que l'Enfer nous appelle à lui..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Hell Feather
Hybride Femelle
avatar

Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 01/05/2007

Maître ou Soumis ?
Préférance sexuel: Hétéroooo
Est maître de:
Est soumis par:

MessageSujet: Re: Quand la passion vous emporte   Lun 16 Juil - 21:55

(Désolé, de pas répondre beaucoup mais je me suis fait opérée des dents de sagesse et je suis un chouya dans le coltard... Je vais faire de mon mieux...)



"C'est toujours quand on pense goûter au Paradis que l'Enfer nous appelle à lui..."

*Leo...*

Il faisait du mal pour faire souffrir comme il souffrait. Sauf que la cicatrice n'était pas totalement refermée. Il faisait du mal aux autres comme il se faisait pourir. Sans s'en rendre compte...
Elle prit un drap, et s'enroula dedans comme une toge. Ca lui allait comme un gant. Elle s'approcha ensuite sans faire de bruit, à petits pas de Leo et s'agenouilla près de lui. Avec une douceur infinie, elle lui prit les mains et le fixa dans les yeux.


"Raconte-moi toute l'histoire..." Répéta-t-elle avec douceur mais fermeté.

Comme il ne répondait pas, elle chuchota :

"S'il te plaît..."


Et toujours avec tendresse, elle le prit par les épaules et doucement, elle le positionna de façon à ce qu'il soit allongée confortablement, l tête sur ses genoux, alors qu'elle lui caressait les cheveux tendrement en chantonnant, presque en murmurant, une berceuse, afin de l'apaiser.
Il était comme dans un état second.


"Raconte-moi Leo, je t'écoute..." Murmura-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la passion vous emporte   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la passion vous emporte
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Quand l'ennui vous pèse, la plume vous apaise...
» Je ne vous abandonne pas
» Quand Mère Nature vous offre des surprises... pas toujours bonnes. | Adrian & Willy
» Quand la faim vous pousse... [ Terminé ]
» Quand la nuit vous apporte un invité inatendu. (PV)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Olphéra :: Olphéra, la capital :: Quartier Ouest :: Le théâtre-
Sauter vers: